Les Français Libres, de juin 1940 à juillet 1943

 
Accueil
 
Presentation
Liste
Recherche même nom
Recherche avancée
Contact
 
 

Un Français Libre parmi 50995
 

Léon Coriat



Naissance : 1 mars 1915 - Caracas

Activité antérieure : liberal / cadre

Point de départ vers la France Libre : Métropole

Engagement dans la France Libre : Londres en janvier 1941

Affectation principale : Terre - Londres / santé

Grade atteint pendant la guerre : sous-lieutenant

Contribuez à son livre d'or !

Votre nom Votre e-mail il restera caché

Titre de la contribution

Texte de la contribution

Une image (gif ou jpg) sur votre ordinateur

Et pour prouver que vous n'êtes pas un robot : 5 plus 3 =  ?


Léon Coriat - son Livre d'or !
 

Leon Coriat

"Les Hommes Partis De Rien" de René Cassin :

"A la sortie de la cathédrale nous fûmes accueillis par notre musique militaire. Celle-ci joua les airs les plus entraî­nants et la foule vit avec surprise nos marins et nos soldats défiler avec une remarquable célérité, sur la chaussée à peine déblayée. Parler de succès serait modeste. Cette journée-là fut un triomphe pour nos soldats. Tout éprouvé qu'il fût, le peuple anglais vibra avec les Français et comprit que nous étions liés à lui « à la vie, à la mort ».
Entre-temps les officiels se retrouvèrent dans la salle du déjeuner à la française. On fit bonne chère avec peu de vivres. Ma femme arriva sur son trente-et-un et me raconta sa matinée. Peu après mon départ de la maison, quelqu'un frappa à la porte avec insistance. Dès qu'elle eût ouvert, un homme en uniforme français, porteur d'une valise et la tête bandée, pénétra aussitôt. Il s'affala par terre et s'évanouit. Ma femme reconnut, malgré le noir de fumée qui le défigurait, le malheureux Roger Chevrier, notre voisin de Paris, qui avait, dès l'automne 1940, rallié Gibraltar puis Londres avec sa sœur, Mme Coriat, son beau-frère médecin et leur bébé. Engagé dans nos forces, il avait de temps en temps donné signe de vie. Et voilà que blessé, chassé de son dépôt à demi écroulé, il avait dans sa détresse pensé à notre maison amie. Il fut pansé, réconforté, installé sur un lit de camp, enveloppé de couvertures et il s'endormit... pendant quarante heures consécutives, coupées seulement de brefs réveils pour absorber du bouillon.
Chevrier ne devait pas mourir ce jour-là. La destinée lui réservait de rentrer en France sous un faux nom, celui de Doman, de devenir à Paris l'assistant direct de Parodi, résistant de l'intérieur, délégué général de De Gaulle et de participer aux journées les plus mouvementées de la Libé­ration. Ayant consacré à la France toutes ses forces, limitées par la maladie qui le minait, mon ami Doman mourut bien­tôt d'épuisement."

Laurent Laloup le jeudi 19 février 2009


Leon Coriat

Coriat, Léon 1915-
(Léon Coriat)
Bibliography of Coriat, Léon, by subject:
What's wrong with me?
What's wrong with me? A guide to common symptoms
by Léon Coriat and G. Erlich; translated [from the French] by W. G. Corp
Publisher: London, Angus & Robertson, 1970.
ISBN: 0207953945 DDC: 616.072 LCC: RC69

Laloup laurent le lundi 24 septembre 2007

Dernière mise à jour le jeudi 19 février 2009

 

Vous pouvez à tout moment obtenir la rectification des données, vous concernant, inscrites dans cette base qui est déclarée sous le n° 1137942 auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté



fiche.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 17 7 2017  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.08 s  4 requêtes