Les Français Libres, de juin 1940 à juillet 1943

 
Accueil
 
Presentation
Liste des Français Libres
Recherche même nom
Contact
Liste du SHD
Liste Chaline
Liste Ecochard
 
 

Un Français Libre parmi 53325
 

Un Français Libre oublié

 

Je vous suggère d'utiliser le livre d'or de ce Français Libre pour me proposer la création d'une nouvelle page pour un Français Libre ou une Française libre oublié(e).

Le message que vous déposerez dans cette page sera déplacé dans la nouvelle page créée et il sera la première contribution au livre d'or du Français libre que vous nous aurez fait découvrir.

Indiquez si possible :

Un nom, un prénom, une date et un lieu de naissance.

Ce qu'il faisait avant de partir vers la France Libre, d'où il est parti, quand il a éventuellement franchi les Pyrénées vers l'Espagne, a quelle date il s'est engagé dans la France Libre et où.

Dans quelle arme a-t-il servi, dans quelle unité de la France Libre ? A t'il participé à la bataille de Bir Hakeim ?

Quel était son grade à la fin de la guerre ?

S'il est mort, pendant la guerre ou ensuite, la date et le lieu de son décès ?

Et si vous avez des documents, déposez l'image de celui qui vous semble montrer le mieux son appartenance à la France Libre.

Et si vous avez un doute sur ce qui caractérise un Français Libre, cette page vous aidera probablement à y voir plus clair

Contribuez à son livre d'or !

Votre nom Votre e-mail il restera caché

Titre de la contribution

Texte de la contribution

Une image (gif ou jpg) sur votre ordinateur

Et pour prouver que vous n'êtes pas un robot : 5 plus 3 =  ?


Un Français Libre oublié - son Livre d'or !
 

Une nouvelle contribution attend d'être validée

Une nouvelle contribution attend d'être validée

Abel Sarthe

Bonjour
Mon grand oncle Abel Sarthe semble oublié sur votre site.
Il est né à Estaing (65) le 29/12/1901 et est décédé à Argelès-Gazost le 25 mars 1949
Militaire de carrière à partir du 06/02/1920.
Embarqué Sous-Lieutenant à Bordeaux à destination de Dakar (Sénégal) le 27/01/1939
Agit pour favoriser le débarquement du Général de Gaule à Dakar lors de l'affaire de Dakar.
Arrêté à Dakar pour atteinte à la sûreté extérieure de l’état le 17/11/1940
Transféré à Alger puis à Clermont Ferrand
Acquitté par le Tribunal Militaire de la XIIIème région le 23/05/1941
Mis en non-activité par retrait d’emploi par mesures disciplinaires. Se retire à Argelès-Gazost (Hautes-Pyrénées) le 30/10/1941
Evadé de France. Arrêté à Ochagavía (Espagne) le 02/12/1942
Transféré au camp de Miranda le 15/12/1942
Libéré du camp de Miranda le 24/04/1943
Gagne Gibraltar le 21/05/1943
Arrive Greenock (GB) le 06/06/1943
Engagé Volontaire aux FFL pour compter du 30/10/1941 (Lieutenant) le 21/06/1943
Débarqué en France avec la mission militaire de liaison administrative et affecté au cabinet civil du ministre de la guerre le 08/09/1944
Admis sur sa demande au bénéfice de l’article 2 (chapitre 1er) de l’ordonnance relative au dégagement des cadres de l’armée active (Capitaine) le 01/03//1946
Au SHD dossier d'officier GR 8YE 70 174 et dossier de résistant GR 16 P 536293



Cliquez pour agrandir

Philippe maniette le lundi 16 avril 2018 - Demander un contact

La page d'origine de cette contribution

Réponse :

L'oubli est réparé, merci !

Je me demande si Jacques Soufflet  parle de lui dans son livre "Un étrange itinéraire Londres-Vichy-Londres" ???


Dossier Monié André François Louis

Monié André François Louis né le 27 aout 1924 à Pennautiers (Aude). Du 1er mars 1942 au 31 octobre 1942 a servi dans un groupement de Chantier de Jeunesse. Evadé de France par l'Espagne à cette date là est arrivé à Casablanca le 23 octobre 1943. A rejoint la 197ème Cie Auto le dit jour. Opte pour la 2ème DB. Arrive à Temara (Maroc) le 15 novembre 1943.
Affecté à l'ER1 PAR OR/GER15 DU 19 novembre 1943. Passe la frontière Maroco-Algérienne le 14 avril 1944. Embarqué à Oran le 30 avril 1944. Débarqué à Suransea (Angleterre) le 13 mai 1944. Embarqué à Southampton (Angleterre) le 31 juillet 1944. Débarqué à Grandcamp le 2 aout 1944. En zone opérationnelle du 6 aout 1944 au 11 mars 1945. Rayé des controles de la 2ème DB LE 14 Septembre 1945. Citation à l'ordre du Régiment du Lt Dimier commandant l'ER1 de la 2ème DB en date du 11 juin 1945; Croix de guerre avec étoile de Bronze. Médaille des évadés en date du 4 décembre 1943 du Gl Cdt en Chef. Dans le registre des Services Administratifs des Résistant du SHD il y a un MONIE Andre GR 16P 426123. Il a vécu à Toulouse et est décédé en janvier 2010. Est il un Français Libre ?



Cliquez pour agrandir

GAILLARD Annie le samedi 14 avril 2018 - Demander un contact

La page d'origine de cette contribution

Réponse :

Il correspond tout à fait au cas cité ici  " les évadés avant le 8 novembre 1942 de France occupée ou d’un territoire placé sous le contrôle du gouvernement de fait, qui ont rejoint effectivement une unité FFL, même après le 31 juillet 1943 pour des cas de force majeure, tels que l’incarcération consécutive à leur évasion."

Sur la photographie, je suis persuadé de reconnaître Maurice Poualion  qui se distingue des autres par sa taille et par son calot

Et la confirmation 

Votre père, André Monié, est donc "le jeune homme qui porte le drapeau"

Et sur une autre photo, il porte le "moustique" des Français Libres au dessus de l'insigne de la 2e DB. Donc je crée sa page


Dossier JAUMOUILLE Alain, Gérard, Joseph, Marie, Jean

Jaumouillé Alain, Gérard, Joseph, Marie, Jean, né le 21 janvier 1914 à Nantes. Agent commercial. Service militaire 36-37 au 131ème RI. Fait EOR Termine sergent. Part en poste à Majunga à Madagascar. 1er septembre 1939, nommé S/L intendance sur place, refuse et s'engage pour la France. Reste dans DCA à Marseille avec unité malgache car parle la langue, jusqu'en janvier 41. Envoyé aéroport Marrackech, plusieurs missions dans l'Atlas avec Légion Etrangère. Croit passé S/L ne va pas école officiers de Cherchel déjà examen EOR mais rien. 1942 rejoint RICM puis 6ème RTS. Direction Algérie avec 9ème DIC, puis en 1943 la Corse et libération de l'Ile d'Elbe. 19 août 44 débarque en Provence. Libération de Toulon 25 août (1 citation)sergent/chef cdt unité d'observation du 1er bataillon du 6ème RTS. Puis rempntée de la vallée du Rhône. Formation nouveaux soldats. 1er novembre les RTS deviennent RIC . Offensive du 14/11 direction Belfort. Il est tué le 15/11/44 à Ecot dans le Doubs (2ème citation) Croix de guerre 39-45 avec 2 étoiles et 3ème citation pour Médaille Militaire à titre posthume. Enterré à Carquefou, domicile de la famille.Cote AC 21 P 59 666 ou restitué AC 40 R 6599. Est-ce un Français libre?

GUIHARD Jean-Etienne le mardi 06 mars 2018 - Demander un contact

Réponse :

Je ne vois qu'un parcours allant de l'armée d'avant guerre à l'armée de la Libération en passant par l'armée de Vichy, mais sans aucun passage chez les Français Libres


Dossier Lucien BACHELIER

BACHELIER Lucien, Henri, Marie, né le 18/07/1921 à Nantes. Engagé le 25/08/1939, dans la Marine Nationale à Lorient, pour 3 ans. Breveté cannonnier sur LE PARIS, affecté ensuite sur Le Commandant Dominé, puis sur l'Armenier, termine à la DCA de Marseille le 25/08/42. Revenu à Carquefou, travaille comme laitier avec sa mère. Entre début 1943 dans le réseau Libération-Nord. Grâce à son métier fait des liaisons dans le réseau. Arrêté le 21/01/1944, il est torturé, ne dis rien. Mis en prison le 22/01/1944, part le 17/02/44 pour Compiègne. Le 6/04/1944, il est déporté à Mauthausen, il ira à Melk et il meurt le 30/01/1945 à Gusen II. Nommé Sergent à titre posthume, avec Médaille Militaire, Croix de Guerre 39-45 étoile de vermeil, Médaille de la Résistance, Commémorative Guerre 39-45. Déporté-Résistant "Mort pou la France".

GUIHARD Jean-Etienne le lundi 05 mars 2018 - Demander un contact

Réponse :

Dossier du SHD GR 16 P 26039 pour BACHELIER, Lucien Henri Marie né le 18 juillet 1921 à Nantes, homologué RIF pour Résistance Intérieure Française (la résistance non gaulliste) et DIR pour Déporté Interné Résistant  . Donc parcours héroïque mais pas Français Libre à priori


Leydet Adele Marie Jean alias Jean Rose (Dossier n. GR 16 P 520254)

Dossier sotto il nome Rose J senza omologazione...
Come Jean Rose ha preso un brevetto come pilota da trasporto il 17 luglio 1939 a Londra... con lo stesso nome è stata in servizio come Aircraft woman first class nel 1940 e poi come Ausiliaria dell'Armée de terre nel 1941 (ma sulla divisa porta il distintivo delle FAFL). Nel 1942 è tornata negli Stati Uniti ed è stata in servizio come WAC per sei mesi... ha finito la guerra come sottotenente nel secondo reggimento dei paracadututisti... poi si è congedata è tornata negli Stati Uniti, è stata cadet nurse nella Us Army da agosto a novembre del 1945 quando si è ritirata dal corso...

Cristina le mardi 27 février 2018 - Demander un contact

Réponse :

???


Création d'un Français Libre oublié

Je suis de la famille d'Albert THEVENON né le 27/11/1922 à La Tour du Pin(38).
Il a pris le maquis dès mars 1943 afin d'échapper au STO.
Rapidement remarqué par ses « chefs » qui lui reconnaissent des qualités exceptionnelles de meneur d’hommes, ils lui confient alors le commandement de groupes de maquisards qui mènent des opérations contre la milice et l’occupant nazi.
Blessé à de nombreuses reprises, il est arrêté le 15 juin 1944 lors d'une réunion de l'Etat-major de la Résistance aveyronnaise. Enfermé à la prison Burloup de Rodez, il est torturé pendant deux mois et finalement exécuté le 17 août 1944 à Ste Radegonde (près de Rodez) avec 29 autres prisonniers.

MOLLARD le mardi 20 février 2018 - Demander un contact

Réponse :

Pas trouvé dans Mémoire des Hommes  (309 morts ce jour là)

GR 16 P 567671 THEVENON, Albert Pierre 27.11.1922 La Tour-du-Pin Isère FRANCE Homologué FFI et DIR, pas FFL


Ajouter un parachutiste SAS

Léonélli Barthélémy FAFL SAS 1943-1945 parachutiste

1924-2009.Né à Bastia 25/05/1924 , mort à Avignon le 2/6/2009


Opérations Samson et Amherst


cf : Roll of Honour et Livre de David Portier Les SaS

Léonelli Michèle le dimanche 11 février 2018 - Demander un contact

Réponse :

" Rallie les FFC en Algérie en septembre 1943 à la libération de l'île" donc trop tard pour être français libre


Jean ROLLAND ?

GR 16 P 518361 ROLLAND, Jean Homologué FFL

© Musée Fusiliers Marins
ecole.nav.traditions.free.fr 

Sur ce document figurent les Bretons qui avaient embarqué sur la Rose effeuillée pour gagner l'Angleterre

(de haut en bas et de gauche à droite).

Debouts : Laurent Menesguen, François Kermorgant (gendre du patron), Jean Keraudren, Michel balcon, François Sevellec, Jean Perès, Alexis Kinger, raymond Palud, François Page (membre de l'équipage), Jacques Doaré.

Assis : Jean Cornen, Hervé Perés, Yves Riou, Alain Lizy, René Le Goff, Auguste Gélébart, Jean Rolland, Joseph Menesguen (membre d'équipage)

Laurent Laloup le lundi 15 janvier 2018 - Demander un contact

Réponse :

ou GR 16 P 518391 ROLLAND, Jean Yves 27.01.1921 Quimerch Finistère FRANCE Homologué FFL
ou GR 16 P 518397 ROLLAND, Jean Marie 30.05.1923 Nouara TCHAD Homologué FFL
Ou d'autres encore qui ne sont pas homologués mais qui sont pourtant français libres
Ou d'autres qui sont français libres et qui n'ont pas de dossier

Rolland est un nom très courant, il est donc difficile de faire des rapprochements avec seulement un nom et un prénom très porté à l'époque.

Dernière mise à jour le vendredi 20 avril 2018

 

Vous pouvez à tout moment obtenir la rectification des données, vous concernant, inscrites dans cette base qui est déclarée sous le n° 1137942 auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté



fiche.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 21 4 2018  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.18 s  4 requêtes