Un Français Libre oublié - Les Français Libres

Les Français Libres, de juin 1940 à juillet 1943

 
Accueil
 
Presentation
Liste des Français Libres
Liste du SHD
Liste Chaline
Liste Ecochard
 
Contact
 
 

?
 

Un Français Libre oublié

 

Je vous suggère d'utiliser le livre ouvert de ce Français Libre pour me proposer la création d'une nouvelle page pour un Français Libre ou une Française libre oublié(e).

Le message que vous déposerez dans cette page sera déplacé dans la nouvelle page créée et il sera la première contribution au livre d'or du Français libre que vous nous aurez fait découvrir.

Indiquez si possible :

Un nom, un prénom, une date et un lieu de naissance.

Ce qu'il faisait avant de partir vers la France Libre, d'où il est parti, quand il a éventuellement franchi les Pyrénées vers l'Espagne, a quelle date il s'est engagé dans la France Libre et où.

Dans quelle arme a-t-il servi, dans quelle unité de la France Libre ? A t'il participé à la bataille de Bir Hakeim ?

Quel était son grade à la fin de la guerre ?

S'il est mort, pendant la guerre ou ensuite, la date et le lieu de son décès ?

Et si vous avez des documents, déposez l'image de celui qui vous semble montrer le mieux son appartenance à la France Libre.

Et si vous avez un doute sur ce qui caractérise un Français Libre, cette page vous aidera probablement à y voir plus clair

Contribuez à son livre ouvert !

Ouvert à tous pour exprimer vos sentiments, évoquer vos souvenirs, préciser son parcours, sa vie, poser des questions, citer des livres, des articles, des sites, déposer des documents, photographies, ...

Votre nom Votre e-mail il restera caché

Titre de la contribution

Texte de la contribution

Une image (gif ou jpg) sur votre ordinateur

Et pour prouver que vous n'êtes pas un robot : 1 multiplié par 5 =  ?


Un Français Libre oublié - son Livre ouvert !
 

Suite André AURET (Médaille retirée .....)

Titre : Journal officiel de la République française. Lois et décrets
Éditeur  : Journaux officiels (Paris)
Date d'édition : 1948-03-20

" le terme rapporté ne signifie ni plus ni moins que le décret fera l’objet d’un retrait (pour rappel, un retrait en droit administratif signifie un anéantissement rétroactif de l’acte là où une abrogation ne vaut que pour l’avenir)."

Laurent Laloup le lundi 18 décembre 2023 - Demander un contact

Recherche sur cette contribution


Suite André AURET (Médaille retirée ?)

Titre : Journal officiel de la République française. Lois et décrets
Éditeur  : Journaux officiels (Paris)
Date d'édition : 1947-03-27

GR 16 P 86816 | MALEZIEUX (Jean Emile) | 1926-05-01 | Guise | Aisne | FRANCE | FFc FFi

Reseau Vengeance 
Auret William André, dit "William ou la rosière"
F Ä rés 844/17/1-48
Auret William André, membre des Corps Francs
Vengeance F Ä rés 844/11/1-10

Laurent Laloup le lundi 18 décembre 2023 - Demander un contact

Recherche sur cette contribution


GR 16 P 23508 | AURET (André William) | 1919-03-03 | Versailles | Seine-et-Oise | FRANCE

Annuaire de l'Association des Français Libres 1951 :
AURET André Lt Aviation
N° carte 25 921
Mardié Loiret

www.bddm.org 
Les déportés internés à Neuengamme (III.14.)
71785 AURET André M 03.02.1919 Versailles (78) F Ng R

AD78
Né en Février
Mariage à Orléans Loiret le 03 octobre 1949 avec Annick DROUAULT
Mariage déclaré nul en 1951
DCD à Paris 13 le 28/06/1962

Titre : Combat : organe du Mouvement de libération française
Auteur  : Combat (France). Auteur du texte
Éditeur  : Combat (Paris)
Éditeur  : Centre de formation des journalistes (Paris)
Date d'édition : 1946-11-16

Laurent Laloup le lundi 18 décembre 2023 - Demander un contact

Recherche sur cette contribution


nouveau FFL

Joseph Marie, Roger Dehen
Né le 3 mars 1917 à Paris
GR 16 P 6660151
Militaire de carrière, incorporé le 3 octobre 1938.
Saint Cyrien, est affecté 39ème Régiment d'Infanterie, 29ème Bataillon.
Il participe activement à la campagne 1939-1940.
Stationné près de Rethel, après l'invasion allemande, il est envoyé sur le front de la Meuse, entre Dave et Anhée. lors de l'attaque allemende du 10 mai, il entre en Belgique et combat sur les rives de la Meuse pendant plusieurs jours.
Sans munitions, sans soutien aérien ou d’artillerie, le 39e régiment est dissous et beaucoup de ses hommes sont faits prisonniers, dont l’un d’entre eux, Dehen. Capturé au début du mois de juin 1940, Roger est interné successivement à l’Oflag IV-D15 (Hohnstein, Allemagne), à l’Oflag IV-C (Colditz, Allemagne) et au x-C (Lübeck), jusqu’au 17 décembre 1943 où il parvient à s’évader.
Caché pendant plus d’une semaine, il parvient à pénétrer en France par le col de Bussang le 27, et atteint Paris le 3 janvier 1944. Une fois dans la capitale, il a demandé de l’aide pour rejoindre Londres. Pour ce faire, il contacte d’abord les colonels Kügler et Blanc, respectivement membres de l’Organisation de résistance de l’armée (ORA) et du réseau franco-britannique Mithridate. Mais c’est l’Intelligence Service britannique qui met à sa disposition à Plouha (Bretagne) une petite embarcation avec laquelle il rejoint l’Angleterre par ses propres moyens à la mi-mars 1944. Incorporé dans les Forces françaises Libres le 20 mars 1944 , il est affecté à l’EM du général Koenig, où il sert jusqu’à ce qu’il soit nommé agent de liaison entre le 3e bataillon du RMT et le groupe tactique V de la 2e DB.
Affecté à la "Nueve" en tant que lieutenant en novembre 1944, Dehen vient combler le départ de Amado Granell en tant qu’adjoint au commandant de compagnie, une tâche qu’il accomplira avec succès, et qui lui sera récompensée quelques mois plus tard, puisque, après la promotion de Dronne au grade de chef de bataillon, Dehen est promu capitaine en remplacement de Dronne, à la tête des hommes de la « Nueve ».
Cité dans l’ordre régimentaire à plusieurs reprises. Il a été décoré de la Croix de Guerre avec palme et cinq citations. À la fin du conflit, il est décoré de la Légion d’honneur.
Il ira jusqu'à Berchtesgaden, par la vallée d'Inzell.
Cdlt
Source photo: Photo Krementchousky n° 1624 - Le capitaine Dehen (Cdt la 9ème Cie du III RMT), un groupe de sept soldats et une jeep, 3 mai 1945

pierre van le jeudi 30 novembre 2023 - Demander un contact

Recherche sur cette contribution

Réponse :

Beau parcours mais arrivé trop tard pour être FFL, la limite d'engagement est en juillet 1943. Au 1er aout 1943, les FFL n'existent plus, l'armée française est réunifiée.


Jean PREVOST engagé dans l'A.S. du Vercors en mai 1943

Vincennes : GR 16 P 490801
Caen: AC 21 P 131830

Homologué FFI.

Notice en ligne sur Havrais en Résistance : 

Roumeguere FLorence le mercredi 22 novembre 2023 - Demander un contact

Recherche sur cette contribution

Réponse :

Clairement FFI mais Français Libre ???


Ajout CORBIN Maurice, un des 177 ?

Sauf erreur de ma part, je ne trouve pas Maurice CORBIN ?

A fait partie des 177 du 6 juin 1944

Merci de votre réponse. Amitiés marine

Rouxel Jean-Christophe le vendredi 13 octobre 2023 - Demander un contact

Recherche sur cette contribution

Réponse :

Je lis ici  (Extrait Les français du Jour J page 321) qu'il est passé en Espagne en novembre 1943, donc trop tard pour être Français Libre

Et ce n'est pas le seul qui ne soit pas Français Libre parmi les 177, je pense notamment à Augustin Hubert


René Rapp

Je vous soumets la proposition d'inclure dans la liste des Français Libre mon beau-père René Georges Alphonse Rapp, né à Strasbourg le 18 avril 1923 et décédé le 10 février 2014 à Bourges.

Lors de l'invasion Allemande, il gagna Londres et combattit sous l'uniforme britannique dans les forces aéroportées.

Il fut un agent du Bureau Central de Renseignement et d'Action.

Son dossier de résistant est conservé au service historique de la Défense / Centre historique des archives sous la cote GR 16P 28P 4 133/169.

Il fut membre du réseau Maco-Polo et des Forces Françaises Combattantes (matricule 99.900).

Il a participé à la libération de Paris, et fut blessé pendant les dix jours durant lesquels il combattit à l'Hôtel de Ville sous l'autorité du Commandant Louis.



Cliquez pour agrandir

Joël Tetard le dimanche 10 septembre 2023 - Demander un contact

Recherche sur cette contribution

Réponse :

Je ne trouve pas son nom dans la liste de l'association des Français Libres, pas de dossier GR 16 P, ..., avez vous des dates concernant ses engagements ?

GR 28 P 4 133 / 169 Dossier individuel de René RAPP 1944 1950 XX 18 avril 1923

1944 serait sa date de début d'action, ce qui est trop tardif pour être Français Libre (mais il avait seulement 18 ou 19 ans)


Michel Frédéric Ducros, 7e regiment des Tirailleurs Sénégalais en Mars 1941

Michel Frédéric DUCROS, né à Nouméa, Nouvelle-Calédonie, le 27 Février 1920
il habitait Dakar au Sénégal au moment de la 2eme guerre mondiale et faisait parti du 7e régiment des Tirailleurs Sénégalais en Mars 1941.
Il était dans les chars.
est ce la personne référencée sur cette page? 
Michel DUCROS est décédé le 22 Juillet 1991 à Chartres, Eure-et-Loir.



Cliquez pour agrandir

Mermoud Puzo le dimanche 20 août 2023 - Demander un contact

Recherche sur cette contribution

Réponse :

Je ne saurais vous dire. Pas de dossier de résistant à son nom. En tout cas, en 1941 à Dakar, il n'était pas Français Libre.


SOLIER Elie (1914-1984) Français Libres

Pour quelle raison mon grand-père Elie SOLIER ne figure pas dans cette liste ?

Mon grand-père Elie Emile William Auguste né à Nouméa, Nouvelle-Calédonie le 17 mai 1914 décédé à Nouméa, Nouvelle-Calédonie le 2 juillet 1984, ne figure pas dans la liste des Français Libres (aspirant de milice en 1941). Chancelier de la Résidence de France aux Nouvelles-Hébrides.

Chevalier de la Légion d'Honneur par Décret du 14 avril 1981 pris sur le rapport du Ministre des Départements et Territoires d'Outre-Mer, en qualité d'avocat à Nouméa.
Chevalier de l'Ordre National du Mérite par Décret du 29 novembre 1977 pris sur le rapport du Ministre de la Justice en qualité d'avocat du Barreau de Nouméa.
Chevalier du Nichan El Anouar par Décret du 20 janvier 1958.
Par décret en date du 16 février 1944 M. Elie Solier, secrétaire rédacteur hors classe du service judiciaire en Nouvelle-Calédonie, est nommé juge suppléant près le tribunal de première instance de Nouméa.

SOLIER André le samedi 19 août 2023 - Demander un contact

Recherche sur cette contribution

Réponse :

Je ne sais pas pourquoi il n'est pas dans cette liste mais je ne le trouve pas non plus dans la liste des dossiers de résistants GR 16 P et sur sa photographie je ne vois pas la médaille de la France Libre. Donc je me demande si lui même se considérait comme Français Libre ???

Sa page Wikipedia en anglais  et traduction " Pendant la Seconde Guerre mondiale, il a aidé à évincer l'administration pro-Vichy en 1940. En mai 1942, lui et plusieurs autres personnalités clés se sont brouillés avec Georges Thierry d'Argenlieu, un représentant en visite de Charles de Gaulle, ce qui l'a conduit à être déporté à Walpole Island aux côtés de Gouverneur Henri Sautot. Cependant, ils ont été renvoyés en Nouvelle-Calédonie peu de temps après à la suite de manifestations."


Homologation FFL de Louis RAVEL

Bonjour,
Voici le lien vers l'homologation FFL de Louis Ravel, documentation extraite du service historique de la Défense (Vincennes) 

Pour rappel, il faisait partie de la 1ere DFL lors du débarquement de Provence en Août 44.
Par avance, merci pour son intégration dans votre liste de Français Libres.
Bien à vous
AR

RAVEL le mercredi 16 août 2023 - Demander un contact

Recherche sur cette contribution

Réponse :

Je ne trouve pas son nom dans la liste générale de l'annuaire de la 1re DFL (rassurez vous, le nom de mon père n'y est pas non plus, donc il y a des oublis) mais de ce fait je ne trouve pas de quelle unité il faisait partie et s'il est dans la liste des anciens de cette unité.

D'autre part je suis surpris que Mémoire des Hommes ait trouvé une date de naissance associé à ce dossier GR 16 P 501054 alors que la liste du SHD n'indiquait pas de date. De ce fait j'avais associé ce dossier à un autre Louis Ravel 

Le Mémorial de l'association des Français Libres édité en 1972, ne connais qu'un seul Louis Ravel, déjà décédé à cette époque

Bref j'attends des précisions de votre part pour créer une nouvelle page pour RAVEL Louis Joseph Julien Naissance 22/08/1922 La Crau, Var, Décès 04/02/1998 Hyères, Var


Un Français libre oublié

Je porte à votre connaissance le parcours d'un Français libre oublié, mort pour la France durant la Campagne de Tunisie : Joseph Loridon (1921-1943). C'était un cousin de ma mère.

Né le 11 février 1921 aux Echelles (73), il était séminariste du diocèse de Chambéry quand, à l'automne 1942, il décida de passer en Afrique du Nord afin de rejoindre l'ordre missionnaire des Pères blancs, dont l'institut de formation était installé en Tunisie, à Carthage et Thibar.

Joseph Loridon choisit alors de s'engager au sein des Forces françaises libres, et en 1943, il servit au sein du 4/9e régiment de chasseurs d'Afrique. Le 8 mai 1943, il fut tué dans son char près de Moghrane (Lagouan), durant la campagne dite de Tunisie. Il fut inhumé sur place par le capitaine d'Anglejean.

Ci-joint son dossier au Service historique de la Défense à Caen (Ac-21P-80 648)

Claude Georges VIGOUREUX le dimanche 28 mai 2023 - Demander un contact

Recherche sur cette contribution

Réponse :

Ou pas un Français Libre ? Le parcours que vous décrivez montre plutôt un engagement dans l'armée de Giraud. En ce début 1943, les FFL arrivent en Tunisie par le sud (Leclerc) et l'est (1re DFL) et ne contiennent pas de régiment de chasseurs d'Afrique

Sa page sur Mémoire des Hommes  " Mort pour la France le 08-05-1943 (Hoghiane, Tunisie)"

Hoghiane ne semble pas exister et il faut donc probablement lire Moghrane. C'est un village à une cinquantaine de km au sud de Tunis. C'était le nom d'un char du 12e RCA de la 2e DB


Des Amériques

Je trouve la provenance : DES AMÉRIQUES très banale alors que, si je ne me trompe, tous ces Français provenaient des Iles St Pierre et Miquelon (fr)

Rolande Tillard le mardi 18 avril 2023 - Demander un contact

Recherche sur cette contribution

Réponse :

62462 Français Libres provenant de St Pierre et Miquelon ???


Gaston Pottier

Mon Oncle Gaston Pottier (Mamers 1920- Tours 1998) s'est échappé en Espagne en 1940. Il a été interne a Miranda par les autorités Espagnoles et a fini par rejoindre les Français libres en Afrique du Nord. Il a combattu comme parachutiste je crois sous le General Gambiez. Il a saute sur le Vercors et a été jusqu'en Allemagne. Il était aussi le chauffeur de Michel Poniatowski (l'ancien ministre). J'ai une photo de lui en uniforme que je vais essayer de retrouver. Merci d'honorer tous ces braves qui sont malheureusement restes anonymes pour la plupart

Jean-Philippe ANDRE le samedi 08 avril 2023 - Demander un contact

Recherche sur cette contribution

Réponse :

Les départs par l'Espagne avant le débarquement des Américains en Afrique du Nord sont très rares. Je suppose donc qu'il est plutôt parti fin 1942 ou début 1943.

Fernand Gambiez n'était pas Français Libre 


Robert LEFRANCOIS, officier de marine marchande

Trop tôt pour être homologué FFL ?
Vincennes : GR 16 P 354391
Caen: AC 21 P589953

Robert Alexandre Gustave LEFRANCOIS est né à Sanvic le 2 février 1900, fils de Fernand Lefrançois et de son épouse Marie Bousquié. Il se marie à Sanvic en 1928 à Simone Delaval.
Il était en 1940 officier mécanicien de marine marchande, appartenant à la compagnie Louis Dreyfus et Cie, embarqué sur le Charles L.D. et était domicilié à Verson dans le Calvados. Il se trouvait à bord du Charles L.D. à Fort de France (Martinique) le 20 novembre 1940 lorsqu’il est arrêté par la Sécurité Navale de la ville, débarqué du Charles L.D. sur ordre de l’Amiral Robert.
Il avait pris fait et cause pour son commandant, le capitaine Yves Le Carrères, lequel avait refusé de s’engager à saborder le navire en cas de menace de capture par les Britanniques.
Il a été interné au Fort de Balata à la Martinique du 20 novembre 1940 au 31 décembre 1941, date à laquelle il fut rapatrié. Il fut alors mis en liberté surveille sur parole et se retira à Falaise (14) Il fut condamné le 20 novembre 1942 à un an de prison avec sursis par le Tribunal naval de Toulon. Il a été homologué DIR (interné résistant). Robert Lefrançois est décédé le 15 octobre 1998 à Caen (14).

www.havrais-en-resistance.fr 

Florence Roumeguere le samedi 04 février 2023 - Demander un contact

Recherche sur cette contribution

Réponse :

Probablement GR 16 P 348780 | LE CARRERES (Yves) | 1905-12-25 | Lannion | Côtes-du-Nord | FRANCE | DIR


Une Française FAFL

Bonjour,
je n'ai pas beaucoup d'information sur cette femme, juste quelques papiers dont son Pay Book que voici en photo.
Il s'agit de Cécile DOROCQ née le 19 mai 1923, elle était S/lieutenant en mai 1944.
Voila si cela peut aider à lui rendre un petit hommage, merci.



Cliquez pour agrandir

Laurent le mardi 10 janvier 2023 - Demander un contact

Recherche sur cette contribution

Réponse :

DOROCQ Cécile Naissance 19/05/1923 Bone, Algerie, Décès 25/08/2013 Isneauville, Seine-Maritime

Je n'ai rien trouvé d'autre sur elle, pas de dossier de résistant.

En bas la date indiquée, 20 décembre 1943, est probablement sa date d'engagement et donc il était trop tard pour être Français Libre (sauf quelques cas particuliers)

Dernière mise à jour le lundi 04 mars 2024

 

Vous pouvez à tout moment obtenir la rectification des données, vous concernant, inscrites dans cette base qui est déclarée sous le n° 1137942 auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté





fiche.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 28 1 2024  Hébergé par Nuxit  Temps entre début et fin du script : 0.34 s  8 requêtes