Les Français Libres, de juin 1940 à juillet 1943

 
Accueil
 
Presentation
Liste des Français Libres
Recherche même nom
Recherche déces même jour
Ajout d'un Français libre
Liste du SHD
Liste Chaline
Liste Ecochard
 
Contact
 
 

Un Français Libre parmi 62212
 


Cliquez !

Julien Francis Robert Allain



Naissance : 6 février 1918 - Uturoa, Polynésie Française

Activité antérieure : étudiant / scolaire

Point de départ vers la France Libre : Pacifique/Indien

Engagement dans la France Libre : en septembre 1940

Affectation principale : FAFL / Lorraine

Matricules : 40367 35164

Grade atteint pendant la guerre : sergent

Décès : 22 octobre 1943 - Bergen, Allemagne

Mort pour la France

Dossier administratif de résistant : GR 16 P 8253

Dans la liste d'Henri Ecochard V40 : ligne 1014


Contribuez à son livre ouvert !

Ouvert à tous pour exprimer vos sentiments, évoquer vos souvenirs, préciser son parcours, sa vie, poser des questions, citer des livres, des articles, des sites, déposer des documents, photographies, ...

Votre nom Votre e-mail il restera caché

Titre de la contribution

Texte de la contribution

Une image (gif ou jpg) sur votre ordinateur

Et pour prouver que vous n'êtes pas un robot : 3 plus 7 =  ?


Julien Francis Robert Allain - son Livre ouvert !
 

Hors-série Itinéraires d’outre-mer : Spécial ralliement de la Nouvelle-Calédonie
par Film Fabric

Laurent Laloup le dimanche 10 octobre 2021 - Demander un contact

Recherche sur cette contribution


Julien ALLAIN - Parrain du DA 190 de Faa'a.

Le Détachement Air 190 de Faa'a, a pour Parrain le Sergent Julien ALLAIN.

Voici la biographie succincte de cet Aviateur, par Bernard Palmieri, ancien du SHD/Air:

"Né en 1918 à Uturoa (Tahiti), Julien Allain fuit la Polynésie, rejoint la Nouvelle-Zélande et s'engage dans les Forces françaises libres en septembre 1940. Il est ensuite dirigé vers la Grande-Bretagne, Damas puis le Kenya, où il est formé comme radio-mitrailleur durant l'été 1941, et breveté en mai 1942. Il est finalement affecté au Groupe de bombardement "Lorraine" au printemps 1943, une unité française libre, ayant miraculeusement survécu au torpillage du bateau l'acheminant en Europe. Il trouve la mort le 22 octobre 1943 lors d'une mission de bombardement de Charleroi (Belgique), lorsque son bimoteur Boston est abattu par la défense contre-avions allemande non loin de Veere, aux Pays-Bas. Le Sergent Julien Allain est médaillé de la Résistance française (à titre posthume), avec neuf missions opérationnelles à son actif".
(source : © Bernard Palmieri)

FROMMER le dimanche 12 avril 2020 - Demander un contact

Recherche sur cette contribution


matricule 35 164

Registres de nationalité ouverts par les Forces françaises libres à Londres

HART, Mary Josephine

Naissance : 12 mars 1918, Middlesbrough, Royaume-Uni. Résidence : lieu non indiqué. Type d'acte : acquisition de la nationalité française par mariage. Date de déclaration : 18 juillet 1943. Conjoint : ALAIN, Julien Fronçois, Robert, membre des Forces navales françaises libres. Mariage : 6 juillet 1943, St Joseph's Roman Catholic Church, Middlesborough, Royaume-Uni. Date de récepissé : 12 août 1943. Remarque : matricule 35 164

Laurent Laloup le jeudi 03 octobre 2019 - Demander un contact

Recherche sur cette contribution


"... En janvier et mars 1941, 100 Tahitiens s’engagent dans les Forces Navales de la France Libre. Parmi eux, Matthew Turner Chapman, jeune mécanicien dans l’aéronavale et oncle du futur maire de Mahina, Damas Teuira.

« Nous avons quitté Tahiti le 31 mars 1941 sur le Wairuna, direction Fidji puis la Nouvelle-Zélande. Moi je m’étais engagé dans l’armée en 1939 et j’étais mécano dans l’aéronavale. Dans notre groupe, il y avait les volontaires pour l’armée de l’air dont Julien Allain, Eugène Aubry, Ernest Gournac, René Machecourt, Tavi Kainuku et les frères Tracqui, Charley Cowan, Marcel Hugon, Gilles Paquier etc… J’étais chez les marins, mais une fois en Nouvelle-Zélande, ils nous ont dit qu’ils avaient besoin d’aviateurs alors je me suis engagé dans l’armée de l’Air avec Natapu Mara, Rico Lagarde, Julien Allain… » ..."

Laurent Laloup le mercredi 19 décembre 2018 - Demander un contact

La page d'origine de cette contribution

Recherche sur cette contribution


telescoop.tv 

TAHITI | MÂCHECOURT | ANGLETERRE | LONDRES

Horrible. Oh, mon Dieu ! Moi, un jeune homme tout seul dans ce bordel-là. C'est trop dur pour un jeune homme qui sort d'une petite île comme ça. Ça change un homme, la guerre. Enfin, nous, on est sortis vivants et on a eu de la chance.
-C'était à Tahiti dans les années 30. Un jour, on entend un drôle de bruit dans le ciel, comme le ronflement d'un moteur, et là, entre les branches des grands arbres, quelque chose de jamais vu à Tahiti, une machine dans le ciel. Ce drôle d'engin descend vers la rade de Papeete et, devant les yeux ébahis de 2 gamins qui se trouvaient là, il rase les vagues avant d'amerrir, en traçant une longue ligne d'écume blanche. Les deux garçons en culottes courtes s'attardent, fascinés par le 1er avion qui ait jamais volé à Tahiti. L'un se tourne vers son copain René, le fils Machecourt, et lui chuchote : "Quand je serai grand, je serai pilote."

-Onze ans plus tard, en 1941, ces deux copains se retrouveront sous le matricule ainsi que 7 autres Tahitiens au Centre d'Instruction de l'Aviation, en Angleterre. En attendant de faire des ravages dans l'aviation allemande pendant leurs 5 mois d'instruction, c'est plutôt parmi les petites Anglaises qu'opère l'exotisme ravageur de ces jeunes Tahitiens, mais la guerre continue. Les Océaniens Tavi Kainuku et René Machecourt de Tahiti, ainsi que Natapu Mara de Rurutu, dit "le dernier des Mohicans", sont affectés au groupe de bombardement Lorraine, comme Julien Allain de Katiu aux Tuamotu, John Bourne de Paea et Raymond Baudin de Tahiti. Presque tous seront gravement blessés ou tués.
- Julien Allain, Juju, un Paumotu comme moi, mais lui, il était de l'atoIl de Katiu.
- Lui, il rejoindra l'Angleterre, après avoir servi près de Nairobi, au Kenya. De là, il embarque sur le SS Mendoza pour Londres.
Finalement arrivé à bon port, le sergent radio-mitrailleur Allain est affecté au 342e Squadron Lorraine. Ayant le goût du risque, il est aussi mélomane, très bon danseur, charmeur et séducteur. Le résultat ne se fait pas attendre. Il épouse la ravissante infirmière anglaise Mary Hat car la petite Lovica va bientôt naître.

Laurent Laloup le mardi 21 novembre 2017 - Demander un contact

La page d'origine de cette contribution

Recherche sur cette contribution


FAFL, Devoir de mémoire

Je suis responsable du Musée d'Aviation de Melun-Villaroche dans lequel nous disposons d'un avion bombardier Bristol Blenheim, d'un Lysander et bientôt d'un Dauntless que nous restaurons et avec lesquels nous voulons honorer et garder le souvenir de ces valeureux équipages des FAFL qui ont combattu avec tant de courage pour notre liberté.
J'essaie de participer à l'érection de la stèle sur le lieu du crash de cet avion.

Didier CHABLE

tel : 00 33 680065708
didier@chable.net
www.mamv.fr
www.ampaa.fr

CHABLE Didier le dimanche 06 octobre 2013 - Demander un contact

Recherche sur cette contribution


Cap sans retour de Germaine l'Herbier Montagnon

412 aviateurs FAFL sont tombés pour la France

Voici le 2ème d'entre eux par ordre alphabétique :
Sergent ALLAIN Julien évadé en juillet 41 engagé lors du ralliement de Tahiti E.F.O. Tombé le 22 octobre 1943
Source "Cap sans retour" de Germaine l'Herbier-Montagnon 1948 Raoul Solar éditeur

ROBINARD le mercredi 03 juillet 2013 - Demander un contact

Recherche sur cette contribution


Julien Allain was my grandfather! Its nice to see web a site put up about him!

Julien Mulholland le lundi 08 avril 2013

Recherche sur cette contribution


Veuillez me contacter si vous êtes relation de Julien Allain parce que nous sommes en train d'ériger un memorial pour les aviateurs français décedés à Aagtekerke (NL) le 22-10-1943.
hubwillems@zeelandnet.nl

huub willems le dimanche 24 mars 2013 - Demander un contact

Recherche sur cette contribution


La famille de Julien Francis Robert Allain

Je ne vois rien ici sur la famille de mon pere. Il etait marie avec ma mere a Londres en Juillet, 1943. Je suis nee au debut de l'annee suivante et suis restee tres proche a ma famille Tahitienne et a ma grand'mere, la mere de Julien. J'ai quatre enfants, alors, les petits enfants de Julien et de ma mere Mary Hart.

Elisabeth France Allain le lundi 04 mars 2013 - Demander un contact

Recherche sur cette contribution


??? j'ai trouve ce site par accident. Je suis la petite-fille de Julien Allain. C'est quoi le livre d'or?

Kareva Allain le samedi 09 février 2013 - Demander un contact

Recherche sur cette contribution

Réponse :

C'est ici, votre message est dans le livre d'or


Compléments

ALLAIN Julien  : Rejoint la France Libre le 05/09/1940. Enregistré à la Cie de l'air du MO sous le matricule 40367 puis à Londres avec le 35164. Est en école des radio-mitrailleurs à Damas en aout-septembre 1941.


Bertrand H

Bertrand H le samedi 15 septembre 2012 - Demander un contact

Recherche sur cette contribution


Simon Stoloff

le lieutenant Simon Stoloff n'a pas "sauté en parachute", il a pris, dans l'avion en flamme et bourré d'explosifs, le sergent Julien Allain (jambes sctionnées et mourant) dans ses bras et a attendu qu'il meurt avant de sauter de l'avion abattu, encerclé d'Allemands (sidérés)

viviane forrester le lundi 19 décembre 2011

Recherche sur cette contribution

Réponse :

La page de Simon Stoloff 


L’épopée d’un aviateur de la France Libre , par Yves Morieult

" Julien ALLAIN, né le 6 février 1918 à Utoroa dans l'île de Tahiti. Engagé dans les FAFL à Papeete en mars 1941, il est envoyé en Grande-Bretagne où il suit une formation de radio mitrailleur dans les écoles de la Royal Air Force. Muté au Moyen Orient. Affecté au 72 O.T.U. au Kenya, il suit le sort de ses camarades de la « bande à Montal » jusqu'à son retour en Grande-Bretagne. Affecté au 342 Squadron Lorraine à sa création. Inhumé au cimentière de Bergen dans les Pays-Bas, repose aujourd'hui dans le carré français du cimetière de Kapelle, à une cinquantaine de kilomètres à l'est de Flessingue. Médaille de la Résistance française."

Laurent le mercredi 07 octobre 2009 - Demander un contact

Recherche sur cette contribution


L’épopée d’un aviateur de la France Libre , par Yves Morieult



Cliquez pour agrandir

Laurent le lundi 05 octobre 2009 - Demander un contact

La page d'origine de cette contribution

Recherche sur cette contribution

Dernière mise à jour le dimanche 10 octobre 2021

 

Vous pouvez à tout moment obtenir la rectification des données, vous concernant, inscrites dans cette base qui est déclarée sous le n° 1137942 auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté



fiche.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 24 1 2022  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.52 s  8 requêtes