Les Français Libres, de juin 1940 à juillet 1943

 
Accueil
 
Presentation
Liste des Français Libres
Recherche même nom
Contact
Ajout d'un Français libre
Liste du SHD
Liste Chaline
Liste Ecochard
 
 

Un Français Libre parmi 54785
 

Bernard Georges Marie Henri Lefebvre alias Ellebé



Naissance : 27 mars 1906 - Rouen (76)

Activité antérieure : militaire

Point de départ vers la France Libre : Metropole

Engagement dans la France Libre : Londres en juillet 1940

Affectation principale : FAFL /

Grade atteint pendant la guerre : sous lieutenant

Dossier administratif de résistant : GR 16 P 352745

Dans la liste d'Henri Ecochard V40 : ligne 31040

Contribuez à son livre d'or !

Votre nom Votre e-mail il restera caché

Titre de la contribution

Texte de la contribution

Une image (gif ou jpg) sur votre ordinateur

Et pour prouver que vous n'êtes pas un robot : 1 multiplié par 5 =  ?


Bernard Georges Marie Henri Lefebvre alias Ellebé - son Livre d'or !
 

www.defense.gouv.fr 



Cliquez pour agrandir

Laurent Laloup le samedi 16 mai 2009 - Demander un contact

La page d'origine de cette contribution


Né à Rouen en 1906, reporter-photographe de talent, Bernard Lefebvre ("Ellebé") est "récupéré" dans un régiment de chars en avril 1940. Le 18 juin, il quitte sa caserne d'Auray, et, via Saint-Jean-de-Luz, débarque le 23 à Plymouth, son Ikoflex en bandoulière.
Très vite, il met son appareil au service des Forces Aériennes Françaises Libres, qui se forment en Angleterre, répondant à l'Appel lancé par de Gaulle. De cette époque, date chez lui un culte indéfectible du "Général".
Le 30 août 1940, il part avec l'armada franco-britannique et rejoint le Cameroun, en passant par Dakar le 23 septembre.
De 1940 à 1944, il assume la responsabilité de la préparation et du traitement des missions-photo des F.A.F.L. - Son travail a permis l'épopée de Koufra.
Au service du "Général" et de la France-Libre, à Douala, Fort-Lamy, Bangui, Brazzaville, Pointe-Noire et Alger, l'arme au pied, mais l'appareil chargé et prêt à tirer, il est présent au cœur de l'événement. Chaque fois que de Gaulle ou Leclerc posent le pied sur le sol africain, il est là, et braque sur eux l'objectif du reporter. Certaines de ses photos ont fait le tour du monde ; un grand nombre sont encore inédites.
Chargé de missions, il rend compte de l'Histoire ; il couvre les raids sur le Fezzan, la Conférence de Brazzaville... ; il parcourt la brousse, accumule les reportages : savanes et forêts, art africain, coutumes tribales, village de pygmées... ; ouvrage d'art du Congo-Océan... ; production du coton, de l'or, du diamant... ; il accompagne les gouverneurs dans leurs tournées. De chaque voyage, il rapporte une moisson de documents, où chaque image compte... La pellicule est rare.
Il raconte, avec humour et émotion, le déroulement de ses journées, "abandonné", loin des combats, dans sa "solitude" d'homme. Il redit sa foi, ses doutes, ses espoirs.
Plus tard, de retour en France, il confronte ses carnets de notes avec les "Mémoires" des grands protagonistes, et replace sa vie quotidienne au cœur des grands événements. Il présente de cette période de notre histoire une synthèse d'une précision documentaire.

Son "Album de Photos", près de 600 clichés, constitue un témoignage artistique, ethnographique, documentaire, historique et humain, comme il n'en a pas encore été publié sur le sujet.

www.lechodesvagues.com 

Laurent Laloup le lundi 28 mai 2007 - Demander un contact


Bibliographie

Sur Bernard Lefebvre (dit Ellebé) (1906-1992) :
Bernard Lefebvre, Conseils aux amateurs qui désirent se documenter par la photographie, Rouen, 1939.
Bernard Lefebvre, « La photographie rectifie nos images », in Précis analytique des travaux de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Rouen pendant l'année 1963, 1964, p.21-28.
Marcel Bovis, Bernard Lefebvre et Maurice Barette, Synopsis, histoire de la photographie, Rouen, 1980.

Bernard Lefebvre, « Les cinématographes à la foire Saint-Romain [de Rouen] : 1896-1907 », in Précis analytique des travaux de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Rouen, 1981, p.125-126.
Bernard Lefebvre, Les Cinématographes de la Saint-Romain de Rouen : 1896-1907, Mont-Saint-Aignan, CRDP, 1982.
Bernard Lefebvre, A. Niepce de Saint-Victor et "La table servie", Rouen, Association Recherche et Documentation photographiques, 1984.
Bernard Lefebvre, Avec de Gaulle en Afrique, éditions Bertout, Luneray, 1990.
France Photographie, n° 123, octobre 1991, p.39-41.

Guy Pessiot, Histoire de Rouen, tome II, éditions du P'tit Normand, 1982, p.8.
Le grand livre des Rouennais, Rouen, 1983, éditions du P'tit Normand, p.134.
Ghilaine Lhermitte, Le Quartier Jouvenet à Rouen, 2 siècles d'histoire, 1997, p.219-220.
Loïc Vadelorge, Rouen sous la IIIème République, Presses Universitaires de Rennes, 2005.

Georges Lanfry, La Cathédrale retrouvée, éditions Point de vues, 2006.

Photo-Club Rouennais, La Photographie, de tout... un peu, Muséum d’Histoire Naturelle, Rouen, 1970.

Source : photoclubrouen.free.fr 

Laurent Laloup le lundi 28 mai 2007 - Demander un contact


Ellebé
Bernard Lefèbvre sera président du club de 1937 à 1941 et de 1951 à 1977.
Bernard Lefèbvre, dit Ellebé, sera correspondant de la revue l’Illustration de 1927 à 1940. Pendant la guerre il sera le premier photographe français à approcher en France Libre le général de Gaulle et le capitaine Leclerc. Il sera chef du service photographique du Commissariat aux colonies et du gouvernement provisoire de la République en 1944. En 1945, il organise le service photographique de Paris-Normandie. En 1949, il fonde « Photo Ellebé » place Beauvoisine.
Il sera membre du groupe des Sept dans les années cinquante qui réalisa plusieurs expositions. Celui-ci était constitué de Burchell (Charles Delacaize), le docteur Delabost (PCR), Bernard Lefèbvre (PCR), Raymond Journeaux, Guérin, Lucien Legras et Philippe Rougelin.

Une exposition sur la photographie fut présentée au muséum d’histoire naturelle du 24 avril au 10 mai 1970. Les collections de photographies et d’appareils de Bernard Lefèbvre et de Robert Dasché y étaient présentées.

Ellebé voulu fonder un pavillon de la photographie dans le parc naturel régional de Brotonne. Le projet sera abandonné en 1974. Une partie de son importante collection a été donnée aux Archives départementales de Seine-Maritime et au musée Nicéphore Niépce de Chalon-sur-Saône

Source : perso.numericable.fr/~arnaudser  

Laurent Laloup le lundi 28 mai 2007 - Demander un contact


Bernard Lefebvre

Laurent Laloup le lundi 28 mai 2007 - Demander un contact

Dernière mise à jour le lundi 28 mai 2007

 

Vous pouvez à tout moment obtenir la rectification des données, vous concernant, inscrites dans cette base qui est déclarée sous le n° 1137942 auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté



fiche.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 29 6 2018  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.44 s  7 requêtes