Les Français Libres, de juin 1940 à juillet 1943

 
Accueil
 
Presentation
Liste
Recherche même nom
Recherche déces même jour
Recherche avancée
Contact
Ajout d'un Français libre
 
 

Un Français Libre parmi 51488
 

Christian Roy



Naissance : 5 décembre 1921 - Nantes (44)

Activité antérieure : étudiant / scolaire

Point de départ vers la France Libre : Métropole

Engagement dans la France Libre : Londres en juillet 1940

Affectation principale : Terre DFL - Moyen Orient / train

Grade atteint pendant la guerre : adjudant

Décès : 18 juin 2013 - Nantes

Contribuez à son livre d'or !

Votre nom Votre e-mail il restera caché

Titre de la contribution

Texte de la contribution

Une image (gif ou jpg) sur votre ordinateur

Et pour prouver que vous n'êtes pas un robot : 2 plus 6 =  ?


Christian Roy - son Livre d'or !
 

Revue de la France Libre - juin 2014

Décédé le 18 juin 2013 à Nantes (44)

laurent le lundi 04 janvier 2016


Les Français libres / Jean-François Muracciole

Roy (Christian) : né en 1921, lre DFL, 102e compagnie de transport, rallié en juin 1940, sergent. Courtier d'assurance après la guerre.

Laurent le mercredi 02 décembre 2009


"Les Français libres, l'autre Résistance" par Jean-François Muracciole

" L'armée n'a jamais été une référence sur ce plan. Disons que nous avons préféré la nourriture anglaise et son thé aux affreux hari­cots US. Sur le plan habillement, c'était très convenable (Christian Roy)."

Laurent le dimanche 29 novembre 2009


Alias Caracalla de Cordier Daniel

" Le visage du capitaine se détend imperceptiblement.
«Je vous ai déjà dit que je ne veux pas couler mon bateau.
— 2 500 francs pour la moitié. »
Le capitaine tend brusquement la main à mon beau-père : « Tope là ! » avant d'ajouter, de nouveau soupçonneux : «Attention, j'ai bien dit dans la cale, sans bagage et avec la nourriture.
— C'est d'accord. »
Remontant dans la voiture, mon beau-père rayonne de sa vic­toire, tandis que je suis désespéré. Comment choisir ? C'est facile pour mes camarades, Roy, Marmissolle, Bianchi, et moi-même ; également pour Ballère et Laborde, qui travaillent aux TPR. Le maire de Pau a recommandé le fils d'un de ses amis de Nantes, Marcel Gouillard. Cela fait sept. Nous devons sélection­ner un nom supplémentaire et éliminer les neuf autres. Après avoir parcouru de nouveau la liste, mon beau-père avise le der­nier nom inscrit : Christian Berntsen. Il met le doigt dessus : « Celui-là doit partir. » Nous l'ajoutons."

laurent le vendredi 14 août 2009


Representant de la Fondation de la France Libre

44 LOIRE ATLANTIQUE Délégation M. Roy Christian

Jacques Ghémard le dimanche 26 octobre 2008


" Enthousiasme et patriotisme étaient de rigueur dès le début : «Quand le général de Gaulle est venu pour la première fois nous rencontrer à Londres fin juin 1940, nous étions quelques centaines de jeunes qui venaient de s'évader de France pour continuer la lutte. En le voyant, on a spontanément chanté la Marseillaise trois fois de suite », se souvient M. Roy. «Le général nous a tout de suite dit que nous étions appelés à faire de très grands voyages», se remémore M. Renoux.
[...]
Le 14 juillet 1940, la petite force naissante de la France Libre, y compris les jeunes volontaires encore en civil, défilent devant la statue du maréchal Foch, vainqueur de la Grande Guerre, et devant le général de Gaulle et les Londoniens en délire. Les jeunes qui formeront la 1re compagnie du Train sont initialement affectés aux pelotons d'instruction destinés à la cavalerie motorisée. «Mais les Anglais n'avaient plus d'automitrailleuses et on s'est aperçu que nous n'avions pas d'unités de transport. C'est toujours le même problème depuis Hannibal et ses éléphants. On ne fait pas la guerre sans transports», explique M. Roy."

www.livresdeguerre.net 

Laurent Laloup le jeudi 15 novembre 2007


Extrait de : www.memoresist.org 

" Diversité des parcours, Robert Pestiaux  et Christian Roy n'ont pas compris, en juin 1940, comment un Maréchal de France ait pu demander de déposer les armes " c'était une honte infinie et une peine totale ". Ils répondent en rejoignant en Angleterre le général de Gaulle et vont faire partie des premiers de Français libres qui défilent le 14 juillet à Londres. Puis ils racontent, à l'appui d'anecdotes originales et passionnantes ce que furent leurs premiers pas en Grande-Bretagne, l'accueil qu'ils reçurent, la méfiance aussi à leur égard et enfin la découverte d'un général " immense " qui après qu'il eut parlé " …nous avons compris que nous n'étions pas une sorte de légion étrangère…mais des Français Libres qui voulaient continuer le combat avec les Anglais… ". Ils seront de tous les combats menés par la 1ère DFL pendant les campagnes d'Erythrée, de Tripolitaine, de Tunisie, d'Italie et enfin le débarquement d'août 1944 en Provence. L'aventure, leur aventure va durer cinq ans : "Cinq ans que nous avons vécu à l'air libre ! ".

Laurent laloup le mercredi 07 mars 2007

Réponse :

Christian Roy est l'un des 17 du Léopold II 

Dernière mise à jour le lundi 04 janvier 2016

 

Vous pouvez à tout moment obtenir la rectification des données, vous concernant, inscrites dans cette base qui est déclarée sous le n° 1137942 auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté



fiche.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 7 11 2017  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.2 s  4 requêtes