Les Français Libres, de juin 1940 à juillet 1943

 
Accueil
 
Presentation
Liste des Français Libres
Recherche même nom
Recherche déces même jour
Contact
Ajout d'un Français libre
Liste du SHD
Liste Chaline
Liste Ecochard
 
 

Un Français Libre parmi 53834
 


Cliquez !


Cliquez !


Cliquez !

François Henri Jean Seité



Naissance : 12 février 1923 - Locquirec (29)

Activité antérieure : étudiant / scolaire

Point de départ vers la France Libre : Metropole

Engagement dans la France Libre : Londres en aout 1940

Affectation principale : Terre DFL - Moyen Orient / BM5

Grade atteint pendant la guerre : sous-lieutenant

Décès : 17 novembre 1944 - Belfort

Mort pour la France

Dossier administratif de résistant : GR 16 P 543849

Dans la liste d'Henri Ecochard V40 : ligne 47117

Contribuez à son livre d'or !

Votre nom Votre e-mail il restera caché

Titre de la contribution

Texte de la contribution

Une image (gif ou jpg) sur votre ordinateur

Et pour prouver que vous n'êtes pas un robot : 5 plus 9 =  ?


François Henri Jean Seité - son Livre d'or !
 

en complément ...

François Séïté est Compagnon de la Libération

sa biographie dans le site de l'ordre de la libération : 

J. Mulsant le lundi 11 août 2014 - Demander un contact

Réponse :

Parfois je me demande si quelqu'un voit le ruban vert et la croix vers le haut à gauche


"André Casalis : Cadets de la France Libre - Louis Le Roux 1923-1951"

" En juin 1940 Louis avait Jean Briand et un autre garçon de Lanmeur qui s'appelle François Clech comme camarades de classes de philosophie au collège de Morlaix. François, très timide, était proche de Louis parce qu'il était à la fois son directeur de conscience et celui qui l'avait obligé à faire du vélo. Il s'en souvient et m'en parle encore aujourd'hui. Il ne sait toujours pas conduire une voiture : probablement parce que Louis est mort et qu'il n'est plus là pour l'obliger à apprendre.
Je pense qu'il était parti en Grande-Bretagne sous l'influence de ma mère et, lui partant, il en a entraîné d'autres. Je ne sais pas qui avait pris la décision de ce départ, je n'étais pas là. Nous ne nous sommes jamais posés la question. Peut-être avait-il quitté la France pour ne pas rester les bras croisés après notre défaite, et aussi en pensant aux souvenirs laissés par les Allemands dans le Nord lors de la précédente occupation.
Nos parents n'avaient pas mis d'obstacle à son départ et mon père l'avait conduit lui-même en voiture, avec François Clech à l'embarcadère du Diben, en Plougasnou. Ils s'étaient embarqués sur le Primel un bateau de pêche appartenant à un certain Tanguy et avaient appareillé pour Guernesey le 24 juin. François Seité était probablement sur le même bateau, ainsi que Roger Calac et Henri Lavalou. Ils n'étaient restés que vingt-quatre heures à Guernesey et avaient embarqué sur le cargo qui quittait l'île le dernier. Arrivés en Grande-Bretagne Lavalou avait été incorporé dans le Train."

Laurent le dimanche 05 juillet 2009 - Demander un contact


Source : Les Cadets de la France libre de E. Bergot



Cliquez pour agrandir

Laurent Laloup le vendredi 27 avril 2007 - Demander un contact

La page d'origine de cette contribution

Dernière mise à jour le lundi 11 août 2014

 

Vous pouvez à tout moment obtenir la rectification des données, vous concernant, inscrites dans cette base qui est déclarée sous le n° 1137942 auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté



fiche.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 6 6 2018  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.41 s  7 requêtes