Les Français Libres, de juin 1940 à juillet 1943

 
Accueil
 
Presentation
Liste des Français Libres
Recherche même nom
Recherche déces même jour
Contact
Ajout d'un Français libre
Liste du SHD
Liste Chaline
Liste Ecochard
 
 

Un Français Libre parmi 54716
 


Cliquez !


Cliquez !

Marcel Pellay



Naissance : 22 janvier 1923 - Pont Croix 29

Activité antérieure : étudiant / scolaire

Point de départ vers la France Libre : Metropole

Engagement dans la France Libre : Londres en juillet 1940

Affectation principale : FNFL / BCRA

Courbet, E N Président Téodore Tissier, commandos, BCRA, arrêté 03 10 1943 Mâcon, déporté Buchenwald, évadé 07 04 1945

Matricules : 2133 B40 1605 FN40

Grade atteint pendant la guerre : sous-lieutenant

Décès : 13 juillet 1958 - Paris

Mort pour la France

Dans la liste de l'amiral Chaline : ligne 11341

Dans la liste d'Henri Ecochard V40 : ligne 40581


Contribuez à son livre d'or !

Votre nom Votre e-mail il restera caché

Titre de la contribution

Texte de la contribution

Une image (gif ou jpg) sur votre ordinateur

Et pour prouver que vous n'êtes pas un robot : 9 multiplié par 1 =  ?


Marcel Pellay - son Livre d'or !
 

www.ouest-france.fr 

" Marcel Pellay a désormais son nom inscrit sur une plaque commémorative à la stèle des Morts pour la France. Né le 22 janvier 1923, il est décédé le 13 juillet 1958 au Val-de-Grâce à la suite de blessures en Algérie. « Son nom n'était inscrit sur aucun monument aux morts de Pont-Croix, cette erreur vient d'être réparée », a souligné Mathieu Quéré président local du comité du Souvenir français lors de la commémoration du 11-Novembre rendant hommage à toutes les victimes de guerre. Une rue porte également le nom de Marcel Pellay, qui fut d'abord un grand héros de la Résistance.

Opération de sabotage

Il rejoint Londres en juillet 1940. Il sera affecté au Bureau central de renseignements et d'action (BCRA), qui était pendant la Seconde Guerre mondiale, le service de renseignements et d'actions clandestines de la France Libre. Il s'illustrera lors de nombreuses opérations sous son nom d'emprunt « Paquebot » ou « Jean-Marie » pour, notamment, une opération de sabotage du barrage de Gigny sur la Saône. Arrêté, il connaît la torture, la déportation à Buchenwald en 1944, dont il est libéré en 1945 dans un état de santé délabré.

Il s'engage ensuite dans l'armée et est présent en Algérie en 1954. Dimanche, certains participants à la cérémonie se souvenaient avec émotion de l'enfant du pays, héros de la Résistance, fait officier de la légion d'honneur. Sa tombe porte l'inscription « Mort pour la France »"

laurent le mercredi 06 janvier 2016 - Demander un contact


Compléments biographiques

Arrêté le 3 décembre 1943 à Chapaize, région de Macon, transféré au siège de la gestapo de Lyon, déporté à Buchenwald le 18 janvier 1944, sert à la DGER après-guerre puis comme instructeur parachutiste à partir de juin 1955. Commandant la 3ème compagnie du 1er RCP en 1957. Décédé à Paris le 13 juillet 1958.
in "Les saboteurs de la France combattante" de Franck Lambert aux éditions "Histoire et collections"

Jean-Pierre Ravery le mardi 09 juin 2015 - Demander un contact


Plonge dans l'or noir, espion par Bob Maloubier

" Je t'ai aussi recruté un adjoint, Jean-Marie Pellay, alias Paquebot. Tu connais ?
Qui ne le connaît ! Il a fait équipe, justement, avec Chaland, a détruit les écluses de Buxy, sur la Saône. Adolescent, Jean-Marie a abandonné son village breton de Pontcroix tout au bout du Finistère, pour gagner l'Angleterre à bord d'une barque de pêche.
Ecole navale britannique, débarquement avec les commandos canadiens à Saint-Nazaire, parachutage en Bourgogne. Arrestation, torture, déportation. Retour juste un peu plus vivant que mort. Des rubans de toutes les couleurs plein la poitrine. Vert de la Libération, rouge, orange de la Résistance, bariolé de la croix de guerre agrafée de palmes.
— Paquebot et moi nous entendons comme des frères... C'est une affaire qui marche !"

Laurent Laloup le samedi 22 mars 2008 - Demander un contact


Un enfant de troupe dans la Résistance louhannaise De Robert Fichet

Laurent Laloup le mercredi 20 février 2008 - Demander un contact


"26-27 juillet 1943 — Sabotage du barrage de Gigny

Les Alliés avaient débarqué en Sicile et se heurtaient à une résistance acharnée des troupes allemandes. Celles-ci, cependant, avaient de graves difficultés pour recevoir les renforts, les armements et les munitions en provenance du continent.
La Luftwaffe, malgré le pilonnage incessant de ses bases par l'aviation alliée, faisait de son mieux pour amener hommes et armes légères, mais le matériel lourd ne pouvait être amené que par mer.
L'accès de la Méditerranée par le détroit de Gibraltar était formellement interdit à la Kriegsmarine, et les bateaux italiens en Méditerranée n'étaient pas conçus pour le débarquement de troupes et de matériel sur des plages ou dans des criques.
Il fallait donc envisager l'acheminement de péniches de débarquement d'Allemagne en Méditerranée, et ce, en utilisant les canaux de la Saône et du Rhône.
Le commandement allié avait alors pris la décision de couper aussitôt cette voie d'accès à la Méditerranée, mais elle avait préféré envisager le sabotage d'un ouvrage d'art essentiel sur le tracé de cette voie fluviale, et éviter un bombardement aérien qui aurait provoqué une destruction totale. Le choix se porta sur le barrage de Gigny.
Cette mission de sabotage fut confiée à Marcel Pellay, pseudo Paquebot, qui prit, pour cette action en France, le simple nom de Jean-Marie. Il fut parachuté sur un terrain non loin de Mâcon, et en compagnie de Boutoulle Sif B et d'Henri Guillermin Pacha, se mit à l'oeuvre immédiatement."


www.fondationresistance.org 

Laurent Laloup le mercredi 20 février 2008 - Demander un contact


"Le C.O.PA devient S.A.P "Section d'Atterrissages Parachutages". Paul RIVIERE (Marquis), de la Mission GALVANI est rappelé d'urgence en FRANCE POUR REMPLACER LARAT et parachuté avec le saboteur Marcel PELLAY (PAQUEBOT) le 23 Juillet 43 sur le terrain VINCENT près de COMARTIN en SAONE-ET-LOIRE et réceptionné par Henri GILLERNIN (PACHA)."

war.megabaze.com 

Laloup laurent le vendredi 19 octobre 2007 - Demander un contact

Dernière mise à jour le mercredi 06 janvier 2016

 

Vous pouvez à tout moment obtenir la rectification des données, vous concernant, inscrites dans cette base qui est déclarée sous le n° 1137942 auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté



fiche.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 29 6 2018  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.43 s  7 requêtes