Les Français Libres, de juin 1940 à juillet 1943

 
Accueil
 
Presentation
Liste des Français Libres
Recherche même nom
Recherche déces même jour
Contact
Ajout d'un Français libre
Liste du SHD
Liste Chaline
Liste Ecochard
 
 

Un Français Libre parmi 54785
 

Jean Pierre Missoffe



Naissance : 11 février 1918 - Toulon (83)

Activité antérieure : étudiant / scolaire

Point de départ vers la France Libre : Metropole

Engagement dans la France Libre : Londres en juillet 1940

Affectation principale : Terre DFL - Moyen Orient / BM6

Grade atteint pendant la guerre : lieutenant

Décès : 30 décembre 2009 -

Dossier administratif de résistant : GR 16 P 421541

Dans la liste d'Henri Ecochard V40 : ligne 36492

Frère de Dominique Missoffe 


Contribuez à son livre d'or !

Votre nom Votre e-mail il restera caché

Titre de la contribution

Texte de la contribution

Une image (gif ou jpg) sur votre ordinateur

Et pour prouver que vous n'êtes pas un robot : 9 multiplié par 8 =  ?


Jean Pierre Missoffe - son Livre d'or !
 

" Jean-Pierre Missoffe Artiste peintre. Décédé le 01/01/2010

MISSOFFE (Jean-Pierre, François, Marie), Artiste peintre. Né le 11 février 1918 à Toulon (Var). Fils de Jacques Missoffe, Vice-amiral d’escadre, et de Mme, née Simone Tardieu. Veuf de Mme, née Anne de Poix (5 enf. : Jean-Dominique, Marguerite [comtesse Hubert Rollinde de Beaumont], Marie-Lys [Mme Thierry Renault], Christine [Mme Jacques Germerie], Noëlle [Mme Jean Echiffre])

Etudes : Ecole Saint-Louis-de-Gonzague, Lycée Henri-IV et Faculté des lettres de Paris. Diplômes : Licencié ès lettres

Carrière : Sous-directeur à la compagnie d'assurances Les Réassurances, Directeur à l’Union française de réassurances, Membre du conseil d’administration de la Fédération continentale, Directeur général (1960) de la Fédération continentale et Président du directoire de Génerali France (1975-78), admis à la retraite; Artiste peintre (depuis 1965), expositions au salon d’Automne, au salon Comparaison et à l’étranger et à la galerie Henri Bénézit. Décoration : Officier de la Légion d’honneur, Croix de guerre 39-45."

Laurent Laloup le mardi 31 octobre 2017 - Demander un contact


JOURNEE DU 25 NOVEMBRE 1944
Résumé des marches et opérations de la 1ère D.F.L.
d'après François LIEBELIN, historien 

"... Le surlendemain, après avoir enlevé la Chapelle-Notre-Dame, nous débouchons des bois face à une défense plus intense de nos ennemis et sommes arrêtés par des tirs d'artillerie et d'armes automatiques, alors que débouche de notre gauche une unité amie, le Bataillon de Choc, dans lequel je retrouve, comme officier, un camarade d'Angleterre, le « Grand Missoffe » du Conquet, (grand par opposition à son frère Dominique, également F.F.L. et dont le père serait, dit-on, amiral, chez Vichy). C'est une surprise car j'ignorais qu'il y eut des Français Libres dans l'encadrement du Bataillon de Choc. ..."

laurent le vendredi 08 janvier 2016 - Demander un contact


Hommage à l'un des meilleurs amis de mon père; Jacques Bourdis

Je suis si triste d'avoir appris la mort de ce grand ami de mon père trop tard pour pouvoir assister à ses obsèques et à la messe célébrée jeudi 21 janvier, dans sa paroisse de St Honoré d'Eyleau. Aucun des enfants de Jacques Bourdis n'aura pu représenter son fidèle camarade de Camberley.
Je garderai toujours le souvenir d'un homme profondément humain, abordable malgré sa stature qui impressionnait.Prêt à partager ses convictions les plus intimes sur sa foi en Dieu et en l'homme, durement mises à l'épreuve par l'horreur de la guerre et du combat contre l'ignoble idéologie nazie.
Magnifique, profond, généreux, modeste; doué de tant de talents.
Cloué chez lui depuis longtemps par une cruelle maladie, celui qui avait l'habitude du grand large et des vastes horizons, au propre comme au figuré, avait su par sa pétillante intelligence , son charisme et sa joie de vivre, ne jamais se laisser envahir par le regret, ni l'amertume.
Il aimait les enfants et ne leur enviait pas leur jeunesse; toujours heureux d'annoncer une nouvelle naissance dans sa vaste famille.
Adieu, cher ami de mon père. Vous me parliez de lui, quand il me manquait trop.
Je n'entendrai plus votre voix, mais je suis heureuse de penser que vous vous êtes retrouvés; que vous êtes maintenant avec ceux que vous aimiez, partis avant vous, souvent dans des circonstances terribles et tragiques. Maintenant vous savez que vous ne vous trompiez pas de chemin en choisissant celui qui mène à Dieu. Il s'est révélé à vous. Vous baignez dans Sa Lumière et dans Sa Gloire.
Merci, preux chevalier des temps modernes, homme complet, noble et bon. Merci pour votre extraordinaire engagement qui nous permet d'être libres et de retrouver la fierté d'être français.
Je ne vous oublierai jamais.

Elisabeth Rickard Bourdis le vendredi 29 janvier 2010 - Demander un contact


Poète ?

Jacques Ghémard le mardi 18 août 2009 - Demander un contact


Artiste peintre ?

Jean-Pierre Missoffe (1918-)
Professions: Landscape painter; Naval painter

Et aussi 

Jacques Ghémard le mardi 18 août 2009 - Demander un contact


Alias Caracalla de Cordier Daniel

" De retour à l'Olympia, je découvre que les préoccupations de mes camarades sont assez différentes des miennes. Jean-Pierre Missoffe, fils d'un amiral, a profité de sa permission pour aller avec son frère, Dominique, à l'ambassade de France, qu'ils ont trouvée fermée : les relations diplomatiques sont rompues depuis le 4 juillet. Ils se montrent soucieux : « Nous avons l'impression que le gouvernement français va déclarer la guerre à l'Angleterre. C'est ce qui peut nous arriver de pire. Pour quel parti opteront nos familles ? »"

laurent le samedi 15 août 2009 - Demander un contact


JOURNAL DE GUERRE 1939 -1945 - Témoignage De Christian Girard - Préface de Jacques  

Laurent Laloup le samedi 08 novembre 2008 - Demander un contact


"Ma route" du capitaine Raymond Fresnois

" Les deux camions sont là, Rond-point Mers Sultan. L'amiral Missoffe el son épouse sont venus accompagner leurs deux fils, Jean-Pierre et Dominique (respectivement sous-lieutenant et sergent chez nous). Y a-t-il quelques divergences de vues entre les deux générations ? Peut-être, mais, malgré les adieux du moment, ils ont l'air bien heureux d'être ensemble. Un autre fils, François, est encore en Angleterre, je crois, aux Cadets de la France Libre. Beaucoup d'amis casablancais viennent nous faire leurs adieux. Deux d'entre eux partent avec nous "La cloche", tout d'abord, qui laisse tomber Air France et la bonne paye, sans prévenir... et un tout jeune de 17 ans qui s'est échappé de métropole et voudrait rallier les paras de la France Libre"

Laurent Laloup le samedi 08 novembre 2008 - Demander un contact

Dernière mise à jour le mardi 31 octobre 2017

 

Vous pouvez à tout moment obtenir la rectification des données, vous concernant, inscrites dans cette base qui est déclarée sous le n° 1137942 auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté



fiche.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 29 6 2018  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.45 s  7 requêtes