Les Français Libres, de juin 1940 à juillet 1943

 
Accueil
 
Presentation
Liste des Français Libres
Recherche même nom
Contact
Ajout d'un Français libre
Liste du SHD
Liste Chaline
Liste Ecochard
 
 

Un Français Libre parmi 55400
 

Louis Mangin



Naissance : 14 janvier 1912 - Paris

Activité antérieure : liberal / cadre

Point de départ vers la France Libre : Metropole

Engagement dans la France Libre : en mars 1941

Affectation principale : BCRA / QG

Grade atteint pendant la guerre : colonel

Dans la liste d'Henri Ecochard V40 : ligne 33835ligne 33836

Contribuez à son livre d'or !

Votre nom Votre e-mail il restera caché

Titre de la contribution

Texte de la contribution

Une image (gif ou jpg) sur votre ordinateur

Et pour prouver que vous n'êtes pas un robot : 3 multiplié par 5 =  ?


Louis Mangin - son Livre d'or !
 

Je suis le fils de Lucien Cambas. Papa m'a tellement parlé de Louis Mangin, j'aurais tant aimé le connaitre !

cambas claude le mercredi 27 avril 2016 - Demander un contact


Guillaume Piketty : Francais En Résistance - Carnets De Guerre, Correspondances, Journaux Personnels

"Diego Brosset"

" J'y rencontre d'abord Louis auquel le patron donne ses galons de commandant à titre temporaire pour une mission de confiance au Maroc, ayant tenu compte de ses services secrets en France depuis sep­tembre 1940. Un instant après le général Catroux passe, allant chez le Général ; je me présente à sa sortie. De gaulle me retient à déjeuner (dîner aussi avec lui ce soir). Il est en bonne forme, toujours, en appa­rence au moins, aussi sûr de lui, non sans droit. Entré dans la place il y restera et il est évident qu'il enlèvera le morceau. "

laurent le dimanche 12 juillet 2009 - Demander un contact


Guillaume Piketty : Francais En Résistance - Carnets De Guerre, Correspondances, Journaux Personnels

"Diego Brosset" :
Louis Mangin , beau-frère de D. Brosset (A Gibraltar le 6 mars 43)

laurent le dimanche 12 juillet 2009 - Demander un contact


"Affecté au 24e Bataillon de chasseur-Alpins (24e BCA), il [Lucien Cambas] cherche en vain un moyen de gagner la France libre. En novembre 1942, il rencontre Louis Mangin, commandant d’une compagnie du 24e BCA qui envisage de rejoindre l’Afrique du nord.

Les deux hommes parviennent à passer en Espagne et, arrêtés en décembre 1942, sont internés ensemble à Pampelune. En prison, il font la connaissance de Maurice Bourgès-Maunoury, lui aussi interné.

Finalement libéré le 15 mars 1943, Lucien Cambas arrive à Londres via Gibraltar en mai 1943.

Affecté à l’Etat-major du général de Gaulle, il est muté au Bureau central de Renseignements et d’Action (BCRA) en août 1943. Volontaire pour des missions spéciales, il est parachuté en France le 14 septembre 1943, comme officier de liaison du Délégué militaire Zone Sud qui n’est autre que son camarade d’évasion, Louis Mangin.

Installé à Paris à partir du 21 septembre 1943, Cambas devient, après l’extension des attributions de Mangin à la Zone nord le 1er octobre, responsable du recrutement des agents de liaison, du chiffrage, des liaisons avec les radios et de la sécurité des contacts du DMZ avec la Résistance.

Lorsque Bourgès-Maunoury remplace Mangin comme au début de février 1944, il emmène Cambas à Lyon pour l’assister dans ses fonctions en zone sud, et plus particulièrement dans la région R1. "

www.ordredelaliberation.fr 

L. Laloup le mercredi 20 février 2008 - Demander un contact

Dernière mise à jour le mercredi 27 avril 2016

 

Vous pouvez à tout moment obtenir la rectification des données, vous concernant, inscrites dans cette base qui est déclarée sous le n° 1137942 auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté



fiche.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 29 6 2018  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.48 s  7 requêtes