Les Français Libres, de juin 1940 à juillet 1943

 
Accueil
 
Presentation
Liste des Français Libres
Recherche même nom
Recherche déces même jour
Contact
Ajout d'un Français libre
Liste du SHD
Liste Chaline
Liste Ecochard
 
 

Un Français Libre parmi 53878
 


Cliquez !

Jacques Lemarinel



Naissance : 5 juin 1923 - Périers (50)

Activité antérieure : étudiant / scolaire

Point de départ vers la France Libre : Metropole

Engagement dans la France Libre : Londres en juillet 1940

Affectation principale : Terre DFL - Moyen Orient / BM24

Grade atteint pendant la guerre : sous-lieutenant

Décès : 18 juin 1944 - Fonte Vitriana, Italie

Mort pour la France

Dossier administratif de résistant : GR 16 P 360296

Dans la liste d'Henri Ecochard V40 : ligne 31436

Contribuez à son livre d'or !

Votre nom Votre e-mail il restera caché

Titre de la contribution

Texte de la contribution

Une image (gif ou jpg) sur votre ordinateur

Et pour prouver que vous n'êtes pas un robot : 5 plus 2 =  ?


Jacques Lemarinel - son Livre d'or !
 

Attaque sur le Garigliano par le colonel Pierre Granier

Récit évoquant à plusieurs reprises Jacques LEMARINEL 

ROUMEGUERE le mardi 05 janvier 2016 - Demander un contact


En juin 40, les frères Pillet se sont embarqués pour l'Angleterre

le 18 Juin 2014 

"Pas facile pour une mère de voir ses deux garçons partir pour une aventure qui peut se révéler meurtrière. La mère de Jean et Georges Pillet a dû verser des larmes en voyant ses deux enfants, de 19 et 20 ans, s'embarquer à Goury avec leurs deux amis, Jacques Lemarinel, 16 ans et Etienne Bouchard, 18 ans.

Quelques heures avant l'appel du général de Gaulle, le 18 juin, les quatre Valognais rejoignent les Forces françaises libres en Angleterre après un périple par les îles anglo-normandes. Jacques Lemarinel, trop jeune pour être incorporé, a dû attendre une année et finir ses études.

Dominique François, dans son livre Valognes, le Versailles normand pendant la Seconde Guerre mondiale, a décrit le périple des quatre amis. : « Arrivés à Weymouth, ils sont regroupés dans des camps avec d'autres Français et interrogés à plusieurs reprises par les services spéciaux sur les raisons de leur présence sur le territoire anglais et de leur engagement futur. »

Georges Pillet sera incorporé tout d'abord dans les chasseurs alpins, le 2 juillet 1940 et envoyé en Norvège [non !]. Quelques jours après, il défilera devant le général de Gaulle à Londres, le 14 juillet 1940. En 1941, il embarque pour l'Afrique sous le commandement du général Leclerc, puis rejoindra le Tchad sous les ordres du commandant Massu. Il ressortira indemne d'un mitraillage de l'aviation italienne. Une dysenterie amibienne le laissa pour mort, mais un rapatriement par l'avion de Leclerc, sur Brazzaville, lui sauvera la vie. Georges Pillet ne pourra pas participer au Débarquement malgré ses nombreuses demandes.

Il réintégra la vie valognaise ainsi que le commerce de chaussures de ses parents et s'engagea avec la même ferveur et combativité dans la vie associative. Décédé en 2008, le stade municipal porte son nom."

laurent le jeudi 10 décembre 2015 - Demander un contact


" Qu'est-ce qui vous a poussé à vous engager ?

Le 17 juin 1940, j’ai entendu à la radio, la déclaration du Maréchal Pétain, demandant à Hitler l’armistice et ordonnant aux armées l’arrêt des combats.

Ce fut un coup terrible, qui déclencha la stupéfaction, la douleur et la révolte devant une telle débâcle.

Les allemands arrivaient à Valognes le 17 au soir. Le 18 juin au matin, un camarade, Georges Pillet , vint me voir pour décider de notre départ pour l’Angleterre. Nous avons décidé de partir à quatre: Jean et Georges Pillet, deux camarades de Valognes, Jacques Lemarinel mon cousin, et moi.
...

J’y ai retrouvé mon cousin Jacques Lemarinel, avec qui j’étais parti de France en juin 1940 . Il avait à cette époque 16 ans et était élève au Lycée de Valognes.En Angleterre, il avait été envoyé à l’Ecole des Cadets de la France Libre, organisée pour former des cadres de l’armée. Promu Aspirant en septembre 1943, et envoyé en Algérie, c’est par hasard que je le retrouvais après près de 4 ans de séparation.

La campagne d'Italie:

En mars 1944, nous sommes partis avec la 1ère Division Française Libre en Italie. Nous avons combattu jusqu’à fin juin 1944. Les combats y furent meurtriers.

Après la prise de Rome le 4 juin 1944 et la poursuite vers Sienne, Jacques Lemarinel fut tué le 18 juin 1944, 4 ans jour pour jour après notre départ de France, lors de l’attaque d’un village italien, au sud de Sienne. Il avait 20 ans.

La 1ère Division Française Libre fut retirée du front italien fin juin 1944 pour préparer le débarquement dans le sud de la France le 15 août 1944.
"

leferronay.etab.ac-caen.fr 

Laloup laurent le mercredi 09 janvier 2008 - Demander un contact


Source : revue de la France libre

Laurent Laloup le dimanche 02 décembre 2007 - Demander un contact


Source : Les Cadets de la France libre de E. Bergot



Cliquez pour agrandir

Laurent Laloup le vendredi 27 avril 2007 - Demander un contact

La page d'origine de cette contribution


Jacques Lemarinel

Laurent Laloup le mardi 24 avril 2007 - Demander un contact

Dernière mise à jour le mardi 05 janvier 2016

 

Vous pouvez à tout moment obtenir la rectification des données, vous concernant, inscrites dans cette base qui est déclarée sous le n° 1137942 auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté



fiche.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 29 6 2018  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.39 s  7 requêtes