Les Français Libres, de juin 1940 à juillet 1943

 
Accueil
 
Presentation
Liste des Français Libres
Recherche même nom
Contact
Ajout d'un Français libre
Liste du SHD
Liste Chaline
Liste Ecochard
 
 

Un Français Libre parmi 59558
 

Jacques Guérin



Naissance : 25 aout 1918 - Limoges (87)

Activité antérieure : militaire

Point de départ vers la France Libre : Metropole

Engagement dans la France Libre : Londres en avril 1943

Affectation principale : BCRA /

Grade atteint pendant la guerre : commandant

Dossier administratif de résistant : GR 16 P 274888

Dans la liste d'Henri Ecochard V40 : ligne 23060

Contribuez à son livre d'or !

Ouvert à tous pour exprimer vos sentiments, évoquer vos souvenirs, préciser son parcours, sa vie, poser des questions, citer des livres, des articles, des sites, déposer des documents, photographies, ...

Votre nom Votre e-mail il restera caché

Titre de la contribution

Texte de la contribution

Une image (gif ou jpg) sur votre ordinateur

Et pour prouver que vous n'êtes pas un robot : 8 plus 4 =  ?


Jacques Guérin - son Livre d'or !
 

"... Alfred Prieur témoigne : « Le 13 octobre 1943, « Etienne » me demandait de me trouver au train de 8h 30 en gare de Sens, pour prendre le lieutenant du BOA (il s’agit de Jacques Guérin, « Ampère », qui avait pris depuis septembre la direction du Bloc centre du BOA) qui arrivait de Paris à l'effet de relever le terrain de Michery. Je lui répondis que j'avais déjà envoyé cinq terrains moins exposés et que celui de Michery était trop découvert pour effectuer un parachutage. Le lieutenant n'était pas là et à nouveau Etienne insista beaucoup pour revenir au train de 11h 30. Cette fois le lieutenant arriva et nous partîmes pour Michery, avec, comme alibi, un chargement de pommes chez un fermier de connivence. » Prieur se montre très réservé à l'égard de l'utilité de cette mission. On peut en effet s'interroger. Le terrain d'aviation de Michery figurait sur les cartes d'état-major qu'il était facile de se procurer. On pouvait aussi en relever l'emplacement sur le plan cadastral à la mairie. S'il s'agissait de localiser des obstacles, il n'était pas nécessaire de déplacer trois hommes dont un haut responsable. Prieur estime à juste titre qu'il n'est pas raisonnable d'envisager pour terrain de parachutage un espace situé dans la vallée, à proximité de deux routes nationales et visible de très loin. Il s’agissait selon Pichard de préparer un terrain d'atterrissage et non un terrain de parachutage comme le croyait Prieur. On constate en effet que les terrains qui ont été homologués étaient situés en bordure des fleuves et dans des plaines, les régions les plus actives étant les bords de la Loire et du Loir. Ce terrain aurait donc pu convenir. Mais Prieur ne peut ignorer que le terrain a été partiellement labouré sur ordre de la Feldkommandantur d’Auxerre dans la première quinzaine de septembre 1943 et qu’il est vraisemblablement impossible d’y faire atterrir un avion. ..."

Laurent Laloup le dimanche 05 mai 2019 - Demander un contact


"... sont créés en juillet 1940 par le capitaine Dewavrin, Passy, qui recrute d'abord des ralliés connus en Norvège, puis André Manuel, avec lequel il formera un tandem efficace. Le service est alors le 2e Bureau d'un maigre état-major constitué par le général de Gaulle pour diriger ses troupes. Il collecte des renseignements sur l'occupant et sur la situation en France, notamment pour aider à anticiper et à contrer toute tentative de débarquement allemand en Angle¬terre. Par la suite, les renseignements serviront à mettre au point les plans alliés de débarquement en France en vue de la reconquête du continent. Au cours de l'été 1940, grâce au soutien de l'Intelligence Service (IS), les premiers agents partent en Normandie (Maurice Duclos, Saint-Jacques, et Alexandre Beresnikoff, Corvisart), en Afrique du Nord (capitaine Puech-Samson, lieutenant Bazancourt, Jacques Guérin, lieutenant Ter Sarkissof et les opérateurs radio Jean Jouan, Papin et Edouard et André Nibelle), en zone occupée via l'Espagne (Gilbert Renault, ou Raymond, futur Rémy) ou en zone sud (Pierre Fourcaud). Chacun collecte des renseignements et établit des réseaux d'informateurs susceptibles de rassembler et transmettre un maximum d'informations. Le réseau créé par Raymond - la future Confrérie Notre-Dame - s'imposera comme l'archétype de ces réseaux de renseignement. ..."

Laurent Laloup le dimanche 05 mai 2019 - Demander un contact


Agent de l'ombre. Mémoires 1941-1945: Mémoires 1941-1945
De Pierre Hentic

Laurent Laloup le dimanche 05 mai 2019 - Demander un contact


Déporté

72623 GUÉRIN Jacques M 25/08/1918 Limoges (87) F Da(All) R 30/04/1945 Allach

Laurent Laloup le dimanche 05 mai 2019 - Demander un contact

Dernière mise à jour le dimanche 05 mai 2019

 

Vous pouvez à tout moment obtenir la rectification des données, vous concernant, inscrites dans cette base qui est déclarée sous le n° 1137942 auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté



fiche.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 13 10 2019  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.55 s  7 requêtes