Les Français Libres, de juin 1940 à juillet 1943

 
Accueil
 
Presentation
Liste des Français Libres
Recherche même nom
Recherche déces même jour
Contact
Ajout d'un Français libre
Liste du SHD
Liste Chaline
Liste Ecochard
 
 

Un Français Libre parmi 54716
 

Jean Annet d'Astier de la Vigerie



Naissance : 13 mars 1920 - Versailles 78

Activité antérieure : étudiant / scolaire

Point de départ vers la France Libre : Metropole

Engagement dans la France Libre : en novembre 1940

Passage en Espagne : mai 1942

Affectation principale : Résistance intérieure /

Grade atteint pendant la guerre : P1

Décès : 13 décembre 1976 -

Dans la liste d'Henri Ecochard V40 : ligne 2197

Contribuez à son livre d'or !

Votre nom Votre e-mail il restera caché

Titre de la contribution

Texte de la contribution

Une image (gif ou jpg) sur votre ordinateur

Et pour prouver que vous n'êtes pas un robot : 5 multiplié par 1 =  ?


Jean Annet d'Astier de la Vigerie - son Livre d'or !
 

recherche ancien Directeur de l'école primaire de mon enfance

Monsieur ASTIER né l898 à Rochepaule Ardèche décédé à l'age de 58 ans à Lamastre Ardèche , et sous l'entrée de l'école une plaque mentionnait que le 3 juillet 1918 fut blessé et décoré de la Croix de guerre avec !!

Je desirerais savoir si il y à un lien de parenté avec Jean D'ASTIER de Vigerie.

bandet jean le mercredi 01 janvier 2014 - Demander un contact

Réponse :

"Le patronyme est très fréquent dans l'Ardèche et la Drôme, ainsi qu'en Auvergne."


Source : Yves MORIEULT :

Laurent le samedi 03 octobre 2009 - Demander un contact


d’ASTIER de la VIGERIE Jean-Annet alias Jean BARALIER : fils de François

Source : Yves MORIEULT

Laurent le samedi 03 octobre 2009 - Demander un contact


"Français en résistance," (carnets de guerre, correspondances, journaux personnels)

présenté par Guillaume Piketty

" Jean-Anet d'Astier de La Vigerie. Fils du général de corps d'armée François d'Astier de La Vigerie et d'Anne de Sélignac Fénelon, il fut, avec sa sœur Bertrande, de l'aventure malheureuse de La dernière colonne lancée notamment par leur oncle Emmanuel. Arrêté début mars 1941, écroué à Nîmes, il fut remis en liberté provisoire quelques semaines plus tard. Le 30 juillet 1941, il fut condamné à 6 mois d'emprisonnement et 200 francs d'amende. En appel, sa peine fut ramenée, le 3 janvier 1942, à 3 mois. Mais Jean-Anet d'Astier de La Vigerie ne se présenta pas à ce second procès. Passé en Suisse en février 1942, il gagna Londres le 12 juillet 1943, s'engagea dans les Forces aériennes fran­çaises libres et fut affecté au groupe de bombardement Lorraine. Son avion fut abattu le 3 octobre 1943 dans la région de Compiègne. Grièvement blessé, fait prisonnier par les Allemands, il fut interné au Stalag II A de Neubrandenburg où il organisa un réseau de résistance. En juillet 1945, il fut nommé à l'Assemblée consultative provisoire. Voir les Notes de prison de Bertrande d'Astier de La Vigerie (15 mars-4 avril 1941), édition établie et pré­sentée par Laurent Douzou, Cahier de l'IHTP, n° 25, Paris, Éditions du CNRS, octobre 1993."

Laurent Laloup le samedi 06 juin 2009 - Demander un contact


Correction : Jean D'Astier de la Vigerie

"L'avion endommagé, devant nous, perd de la vitesse. C'est le G, pilote Lucchesi, observateur Baralier (*). Les panneaux sont restés ouverts, cause supplémentaire de ralentissement. Deux fois, en phonie, je le leur signale, ils ne répondent pas.
...

* De son vrai nom, Jean d'Astier de la Vigerie "

www.francaislibres.net 

Laloup laurent le mercredi 26 septembre 2007 - Demander un contact

Dernière mise à jour le mercredi 01 janvier 2014

 

Vous pouvez à tout moment obtenir la rectification des données, vous concernant, inscrites dans cette base qui est déclarée sous le n° 1137942 auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté



fiche.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 29 6 2018  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.49 s  7 requêtes