Les Français Libres, de juin 1940 à juillet 1943

 
Accueil
 
Presentation
Liste des Français Libres
Recherche même nom
Contact
Ajout d'un Français libre
Liste du SHD
Liste Chaline
Liste Ecochard
 
 

Un Français Libre parmi 57096
 

Raymond Edmond Blanchard



Naissance : 11 janvier 1911 - Fourmies (59)

Point de départ vers la France Libre : Orient

Engagement dans la France Libre : en septembre 1941

Affectation principale : FNFL / marine de guerre

caserne Surcouf, Président Houduce, E M Londres

Matricules : 542 CAS41, 720 FN42

Grade atteint pendant la guerre : Quartier-maître mécanicien

Dossier administratif de résistant : GR 16 P 63424

Dans la liste de l'amiral Chaline : ligne 1563

Dans la liste d'Henri Ecochard V40 : ligne 5935


Contribuez à son livre d'or !

Ouvert à tous pour exprimer vos sentiments, évoquer vos souvenirs, préciser son parcours, sa vie, poser des questions, citer des livres, des articles, des sites, déposer des documents, photographies, ...

Votre nom Votre e-mail il restera caché

Titre de la contribution

Texte de la contribution

Une image (gif ou jpg) sur votre ordinateur

Et pour prouver que vous n'êtes pas un robot : 5 multiplié par 1 =  ?


Raymond Edmond Blanchard - son Livre d'or !
 

Médaille des évadés.

BLANCHARD (Raymond) :

« Militaire des ex-Forces françaises libres (Détachement du commandant Billotte) camp d’Old Dean (Angleterre) fait prisonnier pendant la campagne de France, s’est évadé d’un camp de prisonniers en Allemagne et a réussi à traverser la frontière russe. Après un internement en Russie, a rejoint les Forces françaises libres et a repris les armes en vue de la libération de la patrie »

Citation à l’ordre de l’armée accordant la Croix de guerre avec palme, avec attribution de la médaille des évadés, par décret du 25 février 1946, signé Félix GOUIN, président du gouvernement provisoire de la République française, publié au journal officiel de la République française du 26 mars 1946 (Page 1252 et 1253 G.). Décret comprenant 164 noms sur les 186 du détachement du Billotte.

Extrait de la biographie du général Pierre BILLOTTE (1906-1992), Compagnon de la libération, sur le site   :
« Après plusieurs séjours à l’hôpital, il est interné à l’Oflag II D en Poméranie d’où il parvient à s’évader avec deux compagnons et à rejoindre l'URSS, le 1er février 1941. Considéré comme espions potentiels par les Soviétiques, ils sont jetés en prison à Kaunas avant de retrouver, en avril 1941, environ deux cent autres militaires français évadés d’Allemagne, regroupés dans un camp de prisonniers au sud de Moscou. Les Français s’organisent sous l’autorité du capitaine Billotte, qui est alors l’officier le plus gradé.
Les Français demandent à rejoindre la France libre et, en raison de l’agression allemande du 22 juin 1941, parviennent à convaincre les Soviétiques de leur faire gagner l'Angleterre. Le 30 août 1941, le capitaine Billotte embarque sur le Empress of Canada avec 185 camarades et rejoint, par Arkhangelsk et le Spitzberg, l’Angleterre, le 9 septembre 1941. »

Yves MORIEULT le vendredi 28 juin 2013 - Demander un contact


Raymond, Edmond Blanchard ? ne le 11-01-11?

Renseignement extrait de Prisonniers de la liberté : l’odyssée des 218 évadés par l’URSS, de J.-L. CRÉMIEUX-BRILHAC :

Grade et profession en 1941 :
Sous-officier
Cheminot

Laurent Laloup le samedi 21 février 2009 - Demander un contact

Dernière mise à jour le vendredi 28 juin 2013

 

Vous pouvez à tout moment obtenir la rectification des données, vous concernant, inscrites dans cette base qui est déclarée sous le n° 1137942 auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté



fiche.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 19 4 2019  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.51 s  7 requêtes