Les Français Libres, de juin 1940 à juillet 1943

 
Accueil
 
Presentation
Liste des Français Libres
Recherche même nom
Contact
Ajout d'un Français libre
Liste du SHD
Liste Chaline
Liste Ecochard
 
 

Un Français Libre parmi 55357
 

Ottino Sabbadini



Naissance : octobre 1919 - Italie

Affectation principale : FAFL /

Grade atteint pendant la guerre : adjudant

matricule 30.432


Contribuez à son livre d'or !

Votre nom Votre e-mail il restera caché

Titre de la contribution

Texte de la contribution

Une image (gif ou jpg) sur votre ordinateur

Et pour prouver que vous n'êtes pas un robot : 5 plus 5 =  ?


Ottino Sabbadini - son Livre d'or !
 

Ottino Sabbadini

11-10-2004 - Yves MORIEULT - Mémorial FAFL tués après-guerre - 1948 :

7 JUILLET 1948 

Un Douglas C.47 de la compagnie Aigle Azur disparait entre Saigon et Dalat, le 7 juillet 1948. Les passagers au nombre de treize et les trois membres de l’équipage sont tués dans l’accident. Le pilote, Ottino Sabbadini et le radio, André Delfau Compagnon de la libération, radio étaient deux anciens des Forces aériennes françaises libres.

SABBADINI Ottino
Né en octobre 1919 en Italie.
30.432

Il s’engage dans l’armée de l’air à compter du 31 août 1939. Affecté comme élève à l’école élémentaire de pilotage n° 44 de Saint Etienne en novembre. A l’armistice, il est caporal au dépôt de Gaillac lorsqu’il décide de rejoindre la France libre. Traverse les Pyrénées le 5 août 1940, avec le caporal Philippe de BRETTES mais les deux hommes sont arrêtés cinq jours plus tard. Transférés à la prison de Figueiras, ils s’évadent en cours de transit le 25 août. Ils contactent le consulat britannique le 27 août mais sont de nouveau arrêtés quatre jours plus tard au moment où ils franchissent la frontière du Portugal. S’évadent à nouveau, contactent le consulat britannique de Lisbonne et, enfin, débarquent en Angleterre en octobre, où ils s’engagent immédiatement dans les Forces aériennes françaises libres avec effet du 4 septembre 1940. Nommé sergent à compter du 1er novembre,Ottino SABBADINI rejoint la base d’Odiham quatre jours plus tard. Affecté à la 11 SFTS de Sawbury le 9 avril 1941, il est breveté pilote de bimoteur dans la RAF en juin 1941. Après ses stages en O.T.U., adjudant depuis décembre 1941, il est muté au 235 Squadron du Coastal Command en février 1942. Le 17 mai 1942, il effectue sa 16ème mission en attaquant le cuirassé de poche « Prinz Eugen ». Il attaque une première fois l’escorte de torpilleurs, attaque pendant laquelle son Beaufighter est touché par la Flak Au cours de son deuxième passage, son moteur gauche est mis hors d’usage. Malgré tout, il effectue une troisième attaque puis se porte au secours d’un Bristol Beaufort d’un autre Squadron, aux prises avec les Me 109 de protection. Mais il est descendu par la chasse ennemie et tente de se poser sur l’eau. Sous le choc, son avion se brise au contact de la mer, libérant ainsi le canot pneumatique situé sous l’aile. Avec son navigateur, Sabbadini monte dedans mais les deux hommes sont repêchés par les Allemands et faits prisonniers. L’adjudant Sabbadini ne sera libéré que fin avril 1945. Peu de temps après la guerre, il entre à la compagnie Air Azur comme pilote. Il est tué à la suite d’un accident aérien en Indochine, entre Saigon et Dalat, le 7 juillet 1948.

Médaille militaire du 1er juillet 1948 (décret du 31 décembre 1948 – JORF du 27 avril 1949)
Croix de guerre 1939-45 avec deux citations.
Médaille de la Résistance française avec rosette (décret du 24 avril 1946)
Promu sous-lieutenant avec prise de rang du 1er juillet 1948 (décret du 2 avril 1949)

Laurent le mercredi 07 octobre 2009 - Demander un contact


Ottino Sabbadini

L’épopée d’un aviateur de la France Libre , par Yves Morieult :

Ottino Sabbadini (1919-1948) Né en octobre 1919 en Italie, élève pilote, engagé dans les FAFL (matricule 30.432).

Formé comme pilote de bimoteur, il est affecté au 235 Squadron du Coastal Command en février 1942. Le 17 mai, alors qu'il effectue sa 16cme mission de guerre, son Beaufighter est abattu lors de l'attaque du cuirassé de poche « Prinz Eugen ». L'adjudant Sabbadini passera le reste de la guerre dans un camp de prisonniers en Allemagne. Peu de temps après la guerre, il entre comme pilote à la compagnie Air France. Disparu lors d'un vol entre Saigon et Dalat le 7 juillet 1948. Son radio, disparu lui aussi, était André Delfau (1920-1948) 31.057, Compagnon de la libération.



"Détaché au Sq 248 le l9 février l942, avec d'autres Français comme Ottino Sabbadini, il vole sur Beaufighter et participe à l'attaque des navires allemands, ..."

Croix de Lorraine et Croix du sud, 1940-1942: aviateurs belges et de la ... Par Vital Ferry 

Laurent le mardi 06 octobre 2009 - Demander un contact

Dernière mise à jour le mercredi 07 octobre 2009

 

Vous pouvez à tout moment obtenir la rectification des données, vous concernant, inscrites dans cette base qui est déclarée sous le n° 1137942 auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté



fiche.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 29 6 2018  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.42 s  7 requêtes