Histoires de Français Libres ordinaires

 
Accueil
 
Sommaire
 FFL
  ODB DFL
  Dakar
  Gabon
  Erythrée
  Syrie
  Bir Hakeim
  2e Brigade
  FFWD
  Tunisie
  Italie
  Provence
  Alsace
  Authion
  Dissolution
Contact
Recherche
Plan
 
 

Ordres De Bataille de la 1ère DFL

 

Première Division Légère Française Libre
Campagne de Syrie - Mai 1941

 

Cdt la 1e DFL : Général Legentilhomme 

Chef d'Etat-Major : Lt-Colonel Koenig 
Compagnie de QG 50 : Capitaine Bélan

Première Brigade : Colonel Cazaud 

1e Bataillon de Légion Etrangère : Commandant Amilakvary 
Bataillon de Marche n°1 : Commandant Delange
Bataillon de Marche n°3 : Commandant Garbay 

Deuxième Brigade : Colonel Génin 

1e Bataillon d'Infanterie de Marine : Commandant de Chevigné 
Bataillon de Marche n°2 : Commandant de Roux 
Bataillon de Marche n°4 : Commandant Bouillon
1e Bataillon de Fusiliers Marins : Capitaine Corv. Détroyat 
1e Batterie Artillerie : Capitaine Laurent-Champrosay 
1e Esc. Spahis.Marocains : Capitaine Jourdier 
1e Cie de Chars Capitaine Volvey 
Section de Sapeurs-Mineurs : Lieutenant Desmaisons

1e Cie Transmissions : Capitaine Renard
101e Cie Auto : Lieutenant Dulau 
Intendance : Intendant Bouton
Gr. Exploitation : Lieutenant de Guillebon
Service de Santé : Méd.Cap. Delavenne
Ambulance chirurgicale : Méd.Cdt Vernier 
Hôpital de campagne : Hadfield-Spears Méd.Cdt Fruchaud 

Soit au total 5 400 hommes

A partir de ce tableau et jusqu'au dernier, il serait plus exact de préciser "hommes et femmes" puisque les formations sanitaires comportent des conductrices, des ambulancières et des infirmières.

Non endivisionné, mais participant à cette opération "Exporter"

Groupe d'Escadrons Tcherkesses du Colonel Collet  (453 hommes)

A partir du lendemain de l'entrée en Syrie, la 5e Brigade Indienne (Général Lloyd) était mise sous le commandement du Général Legentilhomme. L'ensemble des deux unités forme la "Gent Force"

Par la suite, la Force "Gent" fut renforcée par :

Deux Bataillons Britanniques
Un Escadron des Royal Dragoons (en automitrailleuses)
Un Bataillon d'infanterie Australien
Une Compagnie lourde de mitrailleuses Australienne
Un Escadron de Scouts Australien (automitrailleuses)
Un groupe d'artillerie Britannique


Char et motard de la Cie Volvey

Période du 20 mai au 20 août 1941

Toutes les troupes françaises libres disponibles en Afrique sont rassemblées en Palestine au camp de Qastina. Les unes viennent directement d'AEF, les autres d'Erythrée (Brigade d'Orient), d'autres encore de Libye (1er Bataillon d'infanterie de Marine). Le Bataillon du Pacifique n'arrivera qu'en juillet 1941 à Damas. Le 25 mai 1941, elles sont réunies pour former la Première Division Légère Française Libre (1e DLFL).

Les Allemands ont pris la Grèce et viennent de pénétrer en Crète. Au sud, en Libye, Rommel est à la frontière égyptienne. A l'est, l'Irak, aidé par les Etats du Levant, est en train d'échapper au contrôle britannique. Tout porte à penser que le prochain coup d'Hitler sera un débarquement au Liban, son contrôle de la Syrie et de l'Irak et une poussée vers la Palestine et le canal de Suez. Des appareils de la Luftwaffe sont déjà basés en Syrie. En fait, son attaque on U.R.S.S. va occuper la Wermacht et amoindrir ce danger.

Pour y remédier, les Britanniques décident de s'assurer le contrôle des Etats du Levant dépendant de Vichy (opération "Exporter"). Mais, craignant que les Britanniques ne gardent par la suite leur mainmise sur ces pays, le Général de Gaulle proteste et obtient de Churchill la présence de ses forces dans l'Opération, malgré le risque de voir des troupes françaises s'affronter.

Britanniques, Australiens, Indiens et Français Libres de la 1e DLFL franchissent les frontières libanaises et syriennes le 8 juin 1941. Tout de suite, la défense des forces vichystes de terre, de mer et de l'air se révèle puissante et déterminée. Malgré cette résistance, les Français Libres enlèvent Damas le 21 juin 1941. Les Australiens pénètrent à Beyrouth le 10 juil!et. Un armistice est conclu le 14 juillet à Saint-Jean d'Acre en Palestine entre les Britanniques, les Français Libres et les représentants de Vichy.

Les Etats du Levant passent sous le contrôle de la France Libre qui leur accordera bientôt leur indépendance. Les territoires sont gardés militairement contre toute agression. L'Irak rentre dans l'orbite britannique et reprend ses livraisons de pétrole aux troupes alliées. La Palestine et l'Egypte sont protégées vers le Nord.

Sur place, les Forces Françaises Libres vont grossir et se multiplier grâce à l'apport de nombreux volontaires et se préparer pour de nouvelles opérations. Tandis que le BM1 retourne au Moyen Congo d'où il ira ensuite grossir les forces de la Colonne Leclerc et que le BM4 quitte la Syrie le 25 juillet 1941 pour participer au nettoyage de l'Ethiopie où il se distinguera à Gondar on novembre.

Plan d'entrée au Liban et en Syrie

A gauche du dispositif, la division australienne, le long de la mer, avait comme objectif Beyrouth.

A l'intérieur, la 1e DFL renforcée par une brigade indienne sous le commandement du Général Legentilhomme, avait pour objectif Damas :

"Le jour de l'entrée on Syrie par Derra, la brigade indienne était en tête. Elle devait s'emparer de Cheik Meskine et ce n'est qu'après cela que la 1e DFL. devait passer devant elle et marcher sur Kissoué. La brigade indienne ayant échoué devant Cheik Meskine, je fis déborder pendant la nuit ce point par le bataillon de Chevigné (infanterie de marine) avec ses deux sections motorisées, avec ordre d'attaquer au jour. Quand de Chevigné arriva à Cheik Meskine, l'adversaire avait évacué et s'était replié sur Kissoué que de Chevigné atteignit sur ses camions pour se trouver devant une ligne de défense continue.


Accueil / Sommaire / FFL / Syrie

Bir Hakeim



page.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 26 3 2017  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  9 requêtes