Les Français Libres, de juin 1940 à juillet 1943

 
Accueil
 
Presentation
Liste des Français Libres
Recherche même nom
Recherche déces même jour
Contact
Ajout d'un Français libre
Liste du SHD
Liste Chaline
Liste Ecochard
 
 

Un Français Libre parmi 55400
 


Cliquez !

André Nouschi



Naissance : 10 décembre 1922 - Constantine, Algérie

Activité antérieure : étudiant / scolaire

Nationalité : originaire d'Algerie

Engagement dans la France Libre : Tunisie en juillet 1943

Affectation principale : Terre DFL - Moyen Orient / train

Grade atteint pendant la guerre : 2c

Décès : 7 mars 2017 - Nice (06)

Dossier administratif de résistant : GR 16 P 447733

Dans la liste d'Henri Ecochard V40 : ligne 39074

Contribuez à son livre d'or !

Votre nom Votre e-mail il restera caché

Titre de la contribution

Texte de la contribution

Une image (gif ou jpg) sur votre ordinateur

Et pour prouver que vous n'êtes pas un robot : 3 multiplié par 9 =  ?


André Nouschi - son Livre d'or !
 

unice.fr 



Cliquez pour agrandir

Laurent Laloup le mercredi 13 décembre 2017 - Demander un contact


de la part de Said MESTIRI

Taoufik MONASTIRI le samedi 18 juin 2011 - Demander un contact


Les Français libres / Jean-François Muracciole

Nouschi (André) : né en 1923, lre DFL, rallié au printemps 1943 après un engagement au Corps franc d'Afrique et une évasion de l'armée de Giraud alors qu'il était lycéen. Professeur d'université après la guerre.

Laurent le mercredi 02 décembre 2009 - Demander un contact


André Nouschi évoque son chef Diégo Brosset

« Brosset était un type épatant, raconte-t-il. Quand nous sommes arrivés à Lyon avec un bon mois d’avance sur le programme, il a fait monter sa jeep sur les escaliers de l’hôtel de ville à la stupéfaction des Lyonnais et aussi à la nôtre.
Il avait conduit notre division en Italie jusqu’aux portes de Sienne, et nous avions une confiance incroyable en lui. Nous savions qu’il était casse cou, d’un courage fou et d’une témérité totale. Garbay son successeur n’avait pas son allant et son panache. Il me rappelait les généraux de la Révolution;ce n’est pas peu dire.
Son nom est à peine mentionné dans les manuels et dans l’histoire de la France Libre.
Il a été un grand soldat, certes, mais aussi un très grand Français. Je me suis toujours étonné qu’à titre posthume de Gaulle n’en ait pas fait un maréchal de France. Il le méritait bien. Car sans son audace, la chute de Belfort aurait été retardée . »
Ce témoignage est très touchant et c’est toujours ainsi que parlent ceux qui ont approché le général Brosset.
Témoignage recueilli par A Jacquot-Boileau le 15-10-2008

Alain Jacquot-Boileau le mercredi 11 novembre 2009 - Demander un contact


letempscolonial.canalblog.com 

"André NOUSCHI
a enseigné à l'université de Tunis, professeur honoraire de l'université de Nice
thèse publiée sous le titre : Enquête sur le niveau de vie des populations rurales constantinoises de la conquête jusqu'en 1919. Essai d'histoire économique et sociale (Puf, 1961)
compte-rendu par Maurice Robin dans la Revue française de science politique (1962, vol. 12, n°4, p. 1013-1015)
ouvrage : La naissance du nationalisme algérien (éd. de Minuit, 1962)
commander : Les armes retournées : colonisation et décolonisation françaises (Belin, 2005)
lecture de ce livre par Gilbert Meynier : ens-web3
compte-rendu par Pierre Barbancey dans : L'Humanité (16 février 2006)
commander : L'Algérie amère, 1914-1994 (éd. Maison des Sciences de l'homme, 1996)
compte-rendu par Bruno Étienne : lapenseedemidi"

Laloup Laurent le mercredi 29 avril 2009 - Demander un contact


"...I happen to know Nouschi. He is a senior professor who taught at southern French universities and at the University of Tunis (Tunisia). He is a Jew that was born in French Algeria in 1922 in the city of Constantine. Ironically, the Jewish community of Constantine ranked among the most Zionist and most traditionalist in so far as Jewish heritage, religion, and patrimony are concerned. ..."

www.jerny.org 

Laloup Laurent le mercredi 29 avril 2009 - Demander un contact


"C’est ce qu’André Nouschi a entrepris depuis fort longtemps et qu’il conforte par un ouvrage dont la clarté et la précision me paraissent être les caractéristiques principales. Certes, je ne saurais oublier qu’André Nouschi a été pour moi et quelques autres une petite lumière au bout du tunnel colonial, car il a été le premier à nous avoir parlé de la nation algérienne en des temps bien difficiles. Mais sa grande force est aujourd’hui dans son sérieux scientifique par delà sa générosité. Tous les chiffres, les tableaux, les raisonnements et les enchaînements sont référencés et incontestables : depuis la guerre de 1914-1918 jusqu’à celle du “Kippour-Ramadan” en passant par l’Orient compliqué vers lequel de Gaulle s’envolait avec des idées simples. Ce panorama de la Méditerranée décrit les affrontements, les déséquilibres, les retards qui sont autant d’explications aux problèmes actuels, sans jamais céder à la mode de la seule responsabilité de l’essentialisme islamiste. Ce qui ne veut pas dire qu’André Nouschi soit tendre avec les responsabilités des uns et des autres : il porte des jugements drastiques, que ce soit sur l’Algérie de Boumédiène ou sur certains aspects de la politique française, ou encore sur la désinvolture des Etats-Unis.Une conclusion un peu pessimiste sur l’avenir de la Méditerranée achève le livre, scepticisme fondé sur l’incroyable vérité historique que certaines inégalités d’avant 1914 perdurent et n’ont pas trouvé de solutions : la lucidité est une blessure et André Nouschi en souffre comme beaucoup d’entre nous."

www.lapenseedemidi.org 

Laloup Laurent le mercredi 29 avril 2009 - Demander un contact


Un article de Wikipédia 

"André Nouschi, né en 1922, est professeur émérite d'histoire contemporaine à l'université de Nice. Juif natif de Constantine, il est un spécialiste reconnu de l'histoire du XXe siècle et de l'Afrique du Nord. Il a publié de nombreux ouvrages dont La France de 1914 à 1940, L'Algérie amère (1914-1994), La France et le pétrole, La Méditerranée, La France et le monde arabe.

Combattant de la France libre, il est également l’auteur d’un livre, sur le niveau de vie des populations rurales constantinoises durant la période coloniale jusqu'en 1919 (PUF, 1961). Ce livre, décisif, avait en son temps été salué par Tewfik El-Madanî comme « la goutte d’eau qui s’offre au voyageur après la traversée du désert ». Il est aussi co-auteur de Algérie passé et présent avec Yves Lacoste et André Prenant. "

Laloup Laurent le mercredi 29 avril 2009 - Demander un contact

Dernière mise à jour le mercredi 13 décembre 2017

 

Vous pouvez à tout moment obtenir la rectification des données, vous concernant, inscrites dans cette base qui est déclarée sous le n° 1137942 auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté



fiche.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 29 6 2018  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.47 s  7 requêtes