Les Français Libres, de juin 1940 à juillet 1943

 
Accueil
 
Presentation
Liste des Français Libres
Recherche même nom
Contact
Ajout d'un Français libre
Liste du SHD
Liste Chaline
Liste Ecochard
 
 

Un Français Libre parmi 54015
 

Jacques Naturel



Naissance : 11 décembre 1923 - Nouvelle Calédonie

Activité antérieure : étudiant / scolaire

Point de départ vers la France Libre : Orient

Engagement dans la France Libre : Nlle Caledonie en novembre 1942

Affectation principale : BCRA /

Grade atteint pendant la guerre : sous-lieutenant

Dans la liste d'Henri Ecochard V40 : ligne 38182

Contribuez à son livre d'or !

Votre nom Votre e-mail il restera caché

Titre de la contribution

Texte de la contribution

Une image (gif ou jpg) sur votre ordinateur

Et pour prouver que vous n'êtes pas un robot : 3 multiplié par 2 =  ?


Jacques Naturel - son Livre d'or !
 

Hommage à mon père

Mon père , c'était lui , c'est toujours lui, et je l'aime

Naturel Elyette le lundi 10 septembre 2012 - Demander un contact


Jacques Naturel

Révoltes, conflits et guerres mondiales en Nouvelle-Calédonie et dans sa région Par Sylvette Boubin-Boyer, Marc Soulé, Isabelle Amiot, André Dubois 

Laurent le lundi 06 juillet 2009 - Demander un contact


Jacques Naturel

"André Casalis : Cadets de la France Libre - Louis Le Roux 1923-1951"

" Mais je dois dire que d'autres familles, moins connues sans doute, mais chauds partisans de la France Libre, nous avaient réservé un accueil plus que chaleureux et souvent très généreux. Les Pasteur à Nouméa, par exemple, dont les trois enfants étaient particulièrement liés avec nous. Les Fayard à Dumbéa, les Naturel - dont un des fils, Jacques, était à l'École des Cadets -et les Guépy, à Nouméa - nous avions table ouverte au restaurant de Madame Guépy - et à Païta. Les Afchain en brousse. La famille Lacabanne ; les Ventrillon -j'en oublie - étaient des amis fidèles qui avaient rendu notre séjour supportable et rompu notre isolement moral.
Je sortais fréquemment avec l'instituteur de Païta, Cornaille, et sa femme, avec le gendarme, Lehr, marié lui aussi, le ménage des jeunes Guépy et un local : Kubada. Petit groupe qui trompait l'ennui des soirées sans électricité de Païta - le groupe électrogène s'arrêtant très tôt - et des interminables dimanches de brousse. "

Laurent le lundi 06 juillet 2009 - Demander un contact

Dernière mise à jour le lundi 10 septembre 2012

 

Vous pouvez à tout moment obtenir la rectification des données, vous concernant, inscrites dans cette base qui est déclarée sous le n° 1137942 auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté



fiche.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 29 6 2018  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.45 s  7 requêtes