Les Français Libres, de juin 1940 à juillet 1943

 
Accueil
 
Presentation
Liste des Français Libres
Recherche même nom
Contact
Ajout d'un Français libre
Liste du SHD
Liste Chaline
Liste Ecochard
 
 

Un Français Libre parmi 54716
 

Jean Victor Félix Le Roux



Naissance : 12 décembre 1918 - Brest 29

Activité antérieure : militaire

Point de départ vers la France Libre : Metropole

Engagement dans la France Libre : en décembre 1940

Affectation principale : FNFL / marine de guerre

E M Londres, Cdt Duboc, Léopard, Aconit, FNGB

Grade atteint pendant la guerre : ORIC

Dans la liste de l'amiral Chaline : ligne 9010

Dans la liste d'Henri Ecochard V40 : ligne 30449


Contribuez à son livre d'or !

Votre nom Votre e-mail il restera caché

Titre de la contribution

Texte de la contribution

Une image (gif ou jpg) sur votre ordinateur

Et pour prouver que vous n'êtes pas un robot : 8 plus 7 =  ?


Jean Victor Félix Le Roux - son Livre d'or !
 

Jean, Victor, Félix Le Roux

Claude Faure : Aux Services De La République - Du Bcra À La Dgse

20.3.1941 Dans le cadre de la mission Allah, Robert Alaterre (Johnny), accompagné de l'opérateur radio Jean Le Roux et de deux autres agents, est débarqué près de Paimpol par le bateau L'Émigrant, en vue de mettre en place un réseau de renseignements militaires dans la région.

laurent le lundi 17 août 2009 - Demander un contact


Yann Le Roux

Yann Le Roux est en réalité LE Roux, Jean, Victor, Félix né en 1918
origine métropole Engagement 1940 , arme marine nationale
On ne l'appelait que Yann mais il s'agit bien du même. Il était Oric voir le mémorial des FNFL

Anne Ploux le mardi 10 février 2009 - Demander un contact


Jean, Victor, Félix Le Roux

"Madame Yvonne Le Roux, dit Tante Yvonne, veuve d’un officier de marine est né en 1882 à Toulon. Résidant à Philadelphie en 1940, elle n’hésite pas à venir à Londres et se mettre au service de l’Intelligence Service. Envoyée en France, elle cultive en tant que fille d’Amiral des relations à Brest et réside à Morgat. Sollicitée par le Docteur Antoine Vourc’h, elle recueille des renseignements. Elle soutire de l’ingénieur Général Hubert, directeur de l’arsenal, de nombreuses informations sur les navires allemands. Durant dix mois, elle va fournir une masse de renseignements divers (immobilisation des bâtiments, défenses aériennes,..) permettant notamment la destruction de trois sous-marins. Le 6 avril 1942, de retour de Paris, elle sent qu’elle est suivie. Des arrestations se sont déjà produites et le réseau « Johnny » est en train de mourir. Deux jours plus tard, un dernier conseil se tient et tante Yvonne envisage son départ de France pour rejoindre par des chemins compliqués les Etats-Unis où vivent deux de ses filles. C’est en retournant une dernière fois à Morgat qu’elle est arrêtée. Après Fresnes, Romainville et Compiègne, elle sera déportée à Neuengamme et Ravensbrück. Trois jours après sa délivrance, elle s’éteindra d’épuisement et dysenterie à l'hôpital Pasteur à Paris le 28 avril 1945. Winston Churchill déclarera aux Communes pour expliquer le passage des navires allemands dans le Pas-de-Calais : «ce n'est pas notre service français de renseignements qui est en défaut», ce service français était celui de «Tante Yvonne». Un timbre dans la série des héros de la Résistance lui rendra hommage en 1959. Source : René Pichavant, Clandestins de l'Iroise (1940-1942), Editions Morgane, 1982.

"
www.plaques-commemoratives.org 

Jean Le Roux, ORIC 2e classe, fils de Yvonne Le Roux, grande résistante (Source Historique des FNFL)

Laurent Laloup le samedi 24 novembre 2007 - Demander un contact

Dernière mise à jour le lundi 17 août 2009

 

Vous pouvez à tout moment obtenir la rectification des données, vous concernant, inscrites dans cette base qui est déclarée sous le n° 1137942 auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté



fiche.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 29 6 2018  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.45 s  7 requêtes