Les Français Libres, de juin 1940 à juillet 1943

 
Accueil
 
Presentation
Liste des Français Libres
Recherche même nom
Contact
Ajout d'un Français libre
Liste du SHD
Liste Chaline
Liste Ecochard
 
 

Un Français Libre parmi 58639
 


Cliquez !

Gustave René Colzy



Naissance : 26 mai 1908 - Clichy (93)

Activité antérieure : liberal / cadre

Point de départ vers la France Libre : Metropole

Engagement dans la France Libre : en avril 1942

Affectation principale : Résistance intérieure / CND Castille

Grade atteint pendant la guerre : P2

Dans la liste d'Henri Ecochard V40 : ligne 12069

Contribuez à son livre d'or !

Ouvert à tous pour exprimer vos sentiments, évoquer vos souvenirs, préciser son parcours, sa vie, poser des questions, citer des livres, des articles, des sites, déposer des documents, photographies, ...

Votre nom Votre e-mail il restera caché

Titre de la contribution

Texte de la contribution

Une image (gif ou jpg) sur votre ordinateur

Et pour prouver que vous n'êtes pas un robot : 9 multiplié par 8 =  ?


Gustave René Colzy - son Livre d'or !
 

SOURCE: AGENT SECRET 89150 (Faucon) au 89000 (Rémy) au B.C.R.A. de Londres. Document communiqué par monsieur Leroux, le 16 jui - CND Castille

"....En prenant la Bretagne, j'ai délégué mon réseau local à Michel Le Bris, instituteur à Herdeven.A la demande d'Alex, Faucon a trouvé à Brignou, commune de Mouellan (Finistère), un bateau avec une équipe, la famille Tanguy. Ce bateau n'a jamais été utilisé pour une liaison maritime, le réseau ayant été démantelé avant. Clément Crochet, marin à Lorient, avait été recruté par Alex, c'était un de ses agents de liaison. Il est aujourd'hui dessinateur industriel au S.D.E.C.E.. Albert Lévy (Laurent) était aussi un agent de liaison d'Alex, il a été arrêté avec Jean Sciou. Robert Hirch a eu un adjoint qui 'appelait Lebreton, ne pas le confondre avec le premier Lebreton qui avait quitté le réseau antérieurement. Colzy (Olaf) était le radio personnel d'Alex, c'est un lorientais recruté par Alex, il est revenu de la déportation. Alda était un agent de Faucon, il était espagnol et manoeuvre à Lourmor-plage, il travaillait au Kernével en face de la base des sous-marins et était très bien placé pour noter les entrées et les sorties des submersibles. Alda prenait pension à Erdeven, à l'hôtel Abraham, comme Jean Sciou, tant que celui-ci a été clerc de notaire, ils se connaissaient donc depuis assez longtemps. Michel Le Bris a été tué d'une façon qui n'a rien de mystérieuse. Après la libération de la Bretagne, il travaillait au B.C.R.A. à Rennes avec Jean Sciou. Revenant à Rennes en voiture, il a grillé une halte imposée par les F.F.I. à Belz à l’embranchement de la route d’Etel et de la route Saint-Cado, au café Gaumont, un soldat des F.F.I. lui a lâché une rafale de mitraillette. A rennes, Faucon, sous le nom de Jean Séverac s'occupait des réseaux de renseignement. Dans les poches de l'ouest, c'était une succursale du B.C.R.A. ou plutôt de la D.G.E.R.. Dans le réseau,le rôle de Marcel Le Rouzic a été sans éclat, mais consciencieux, il buvait déjà beaucoup. Quand au rôle de madame Michel, il était particulier, adepte des moeurs de lesbos, elle avait une amie avec qui elle vivait, et qui était de plus la maîtresse d'Alex. Quand celui-ci s'est installé à Paris, pour les besoins du réseaux, il emmenait les deux femmes. Quand je me suis évadé du wagon à Mauves, nous sommes partis à trois. De Guer, je suis allé à Saint-Jean Brevelay chez madame Le Calonnec et sa fille. J’ai envoyé la petite Le Calonnec à Grand-Champ d'où était originaire Michel Le Bris, je venais dire à celui-ci de venir me retrouver à Vannes chez Lepetit (Jimmy). A Vannes, j'ai donc retrouvé Le Bris et je lui ai donné un télégramme pour Londres. Puis à bicyclette, avec de faux papiers, naturellement, j'y étais charcutier, je suis allé chez Louis et Marie Nicolas à Quimperlé. J'ai rédigé mon rapport que j'ai emporté à Londres quand je suis partit avec Manuel et Passy vers le 22 août. Quand ils ont lu dans mon rapport que des centaines de milliers juifs étaient assassinés à Auschwitz, ils ne m’ont pas cru et on m’a dit à Londres, vous n’êtes pourtant pas de Marseille...."

Laurent Laloup le dimanche 22 octobre 2017 - Demander un contact


Mémoire d'un agent secret de la France libre. Tome II de Rémy

COLZY (Gustave), p. 260. - Agent d'Alex à Lorient. Pseudonyme  : OLAF.

laurent le dimanche 13 septembre 2009 - Demander un contact


Cité dans COMMENT MEURT UN RESEAU de REMY 

laurent le dimanche 19 juillet 2009 - Demander un contact


" L'organisation matérielle des opérations pour toute la France est assurée par Lucien Lanoy-Lefauve. Ce dernier a été suivre un stage "atterrissages, parachutages" d'un mois à Londres en septembre 1943.

Outre les liaisons radiotélégraphiques, l'hébergement et le recueil des passagers en transit se fait à la pharmacie, avant d'être acheminés sur la gare de Ménesqueville. Les Vinay reçoivent l'aide de quelques Lyonsais : Alfred Mouchelet, Roland Montot, Colzy…"

lyonslaforet.free.fr/ancienscombattants.htm 

Laloup laurent le lundi 24 septembre 2007 - Demander un contact


Gustave Colzy dit "Olaf",

"Lucien Lanoy, dit "Le Fauve", est né à Paris le 11 septembre 1902 . Gérant des Coopérateurs Normands à Lyons, il est le voisin du pharmacien, Roger Vinay. Il est le premier élément recruté sur Lyons par la C.N.D au sein de laquelle il est chargé des transmissions radio et de l'organisation matérielle des liaisons aériennes vers l'Angleterre dans le cadre d'opérations aériennes dirigées par un officier de réserve originaire de Lisors, Roger Hérissé pseudo "Dutertre" (son oncle par alliance).
Les premières arrestations au sein de la C.N.D commencent en Juin 43. Il est arrêté le 18 novembre 43, déporté en Allemagne par un convoi du samedi 22 janvier 1944 de Compiègne à Buchenwald, convoi dans lequel se trouvaient de nombreux membres de la Confrérie Notre-Dame (Olivier Courtaud dit "Jacot", Gustave Colzy dit "Olaf", Jean Sciou dit "Faucon" ... et tant d'autres). Lucien Lanoy meurt au camp d’Ellrich le 2 mars 1945. "

Source : perso.orange.fr/serge.ollivier 

Laurent Laloup le dimanche 12 août 2007 - Demander un contact

Dernière mise à jour le dimanche 22 octobre 2017

 

Vous pouvez à tout moment obtenir la rectification des données, vous concernant, inscrites dans cette base qui est déclarée sous le n° 1137942 auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté



fiche.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 23 8 2019  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.56 s  7 requêtes