Les Français Libres, de juin 1940 à juillet 1943

 
Accueil
 
Presentation
Liste des Français Libres
Recherche même nom
Recherche déces même jour
Contact
Ajout d'un Français libre
Liste du SHD
Liste Chaline
Liste Ecochard
 
 

Une Française Libre parmi 54785
 


Cliquez !

Gabrielle Madeleine Françoise Marie Buffet épouse Picabia



Naissance : 21 novembre 1881 - Fontainebleau (77)

Activité antérieure : liberal / cadre

Point de départ vers la France Libre : Metropole

Engagement dans la France Libre : en décembre 1940

Affectation principale : Résistance intérieure / Brandy

Grade atteint pendant la guerre : P2

Décès : 7 décembre 1985 -

Dossier administratif de résistant : GR 16 P 96339

Dans la liste d'Henri Ecochard V40 : ligne 8629

Contribuez à son livre d'or !

Votre nom Votre e-mail il restera caché

Titre de la contribution

Texte de la contribution

Une image (gif ou jpg) sur votre ordinateur

Et pour prouver que vous n'êtes pas un robot : 3 multiplié par 5 =  ?


Gabrielle Madeleine Françoise Marie Buffet épouse Picabia - son Livre d'or !
 

Gabrielle Bouveur

Bonjour,

Dans le cadre de la recherche de mes ancêtres, j'essaye d'obtenir des renseignements sur ma cousine éloignée. Je sais qu'elle faisait partie du réseau Gloria. Elle travaillait à la mairie de Lille et fût arrêtée par la police Allemande.
J'aimerais avoir des renseignements approfondis sur ses activités dans le cadre de ses missions au sein du reseau.
Pouvez vous me donner des informations à ce sujet ou des liens me permettant de les obtenir?

Je vous remercie par avance.

Cordialementt.

Jean François Bouveur
06 46 58 06 42

Bouveur le mardi 01 avril 2014 - Demander un contact


légende photo 3

La troisième photographie de ce document porte une légende erronée.

En effet la personne qui se trouve à côté de Picabia n'est pas Gabrielle Buffet mais Germaine Everling.

J'ai signalé l'erreur au site dadaparis.blogspot.com d'où vous avez puisé le document. Lequel site a modifié la légende en conséquence.

Cordialement.

Michel LeBrun-Franzaroli

Michel LeBrun-Franzaroli le jeudi 22 août 2013 - Demander un contact


correction et 2 photographies

1°/ Depuis toujours le prénom de Gabrielle Buffet est orthographié "Gabrielle" alors que ce devrait être "Gabrièle" (extrait de naissance).
2°/ Gabrielle Cécile Picabia, dite Jeanine était la fille de Francis Picabia et de Gabrièle Buffet-Picabia. Elle fut la fondatrice du réseau GLORIA SMH, mais elle le dirigea avec Jacques Legrand. Le nom de guerre de Gabrielle Cécile Picabia était GLORIA, et plus tard à Londres Marie Monnet.
3°/ Photographie de Jeanine Picabia, Marseille 1941.
4°/ Gabrièle Buffet (à gauche sur la photographie), Madrid 23 mai 1943, sur le chemin de Londres. Elle à 63 ans.

Patrick Bailly-Cowell le vendredi 23 juillet 2010


Correction

A propos de la photographie : "Francis Picabia et Gabrielle Buffet (1921). Il ne s'agit pas de Gabrielle Buffet mais de Germaine Everling qui fut une compagne de Francis Picabia.

Bailly-Cowell le lundi 01 février 2010


dadaparis.blogspot.com 

"En feuilletant à nouveau Duchamp : passim. A Marcel Duchamp anthology *, j’ai retrouvé cette surprenante photographie de Gabrielle Buffet qui avait alors 102 ans :"



Cliquez pour agrandir

Laurent Laloup le mercredi 15 avril 2009 - Demander un contact


Réseau Gloria

Un article de Wikipédia 

"Le réseau Gloria SMH est un réseau de résistance à l'occupation allemande pendant la Seconde Guerre mondiale.

Ce réseau, fondé par Jacques Legrand (résistant) (ingénieur chimiste) et Gabrielle Picabia, (fille du peintre), comptait également parmi ses membres Alfred Péron, normalien et professeur d'anglais au Lycée Buffon. Ce réseau Gloria SMH (His Majesty Service) dépendait de l’Intelligence britannique, en liaison avec les services du SOE. Il avait pour mission de recueillir des informations militaires, navales sur l'occupant. Il comptait parmi ses membres des intellectuels, des cadres, des artistes, dont un graveur très utile pour les faux papiers..."

Laurent Laloup le mercredi 15 avril 2009 - Demander un contact


Francis Picabia et Gabrielle Buffet (1921)

dadaparis.blogspot.com 



Cliquez pour agrandir

Laurent Laloup le mercredi 15 avril 2009 - Demander un contact

Réponse :

Il ne s'agirait pas de Gabrielle Buffet mais de Germaine Everling.


David Murphy, « « Paddy fait de la résistance. » Les Irlandais dans la Résistance française et la section F du SOE, 1940-1945 » Revue historique des armées, 253 | 2008, [En ligne], mis en ligne le 12 novembre 2008. URL :  Consulté le 05 janvier 2009.

"Parmi la gamme des activités de Résistance, ce fut essentiellement à la collecte du renseignement et à l’animation des réseaux d’évasion que se consacrèrent les Irlandais. Le plus connu des résistants irlandais est certainement Samuel Beckett qui vivait à Paris quand la guerre éclata. Il fut recruté dans la Résistance par son ami Alfred Péron, qu’il connaissait depuis leurs années d’études à Trinity College à Dublin, et intégra un réseau de renseignement du nom de « Gloria SMH » 12. Promu sergent-chef au sein du réseau, il y apparaît par la suite sous-lieutenant. Sous le pseudo de « Samson », il rejoignit « Gloria SMH » en septembre 1941 pour y demeurer actif pendant un an. Plus de 200 personnes furent associées aux activités de ce réseau 13. Ce dernier, embryonnaire en novembre 1940, ne fut réellement constitué qu’en janvier 1941 par Jeannine Gabrielle Picabia, fille du peintre, qui utilisait le nom de code de « Gloria » et était connue de Beckett bien avant la guerre. Le co-fondateur, Jacques Legrand, opérait, quant à lui, sous le nom de « SMH ». « Gloria SMH », fondé conjointement par l’Intelligence Service, en liaison avec les services du SOE, et l’organisation polonaise libre de Londres, fut ensuite entièrement pris en main par le SOE "

Laurent Laloup le lundi 05 janvier 2009 - Demander un contact


delmax.free.fr 

"... Le passage de Morthomier est abandonné aussitôt, mais Dubar trouvera très vite deux autres points de passage sur la ligne de démarcation qui tiendront longtemps. Le premier se trouve à La Haye-Descartes (Indre-et-Loire), le second à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire). A La Haye-Descartes, le passeur est Jean-Paul Maillet, et le logement est offert par Fernande Delobel, qui y exploite « l'hôtel Moderne » (16). Nous verrons plus loin que Dubar a recruté d'autres personnes dans la région de La Haye-Descartes. C'est là qu'il fait la connaissance, début 1941, de Maya Desgranges, speakerine et comédienne (17). Malgré le fait qu'il répugne « travailler » avec des femmes, il accepte ses propositions de collaboration. Par elle, il est présenté à la journaliste Gabrielle Picabia, qui habite le même immeuble, à Paris, que Maya Desgranges (18). Mme Picabia, qui sera connue dans le réseau comme « Mme Pic » ou « la Dame de Pique », introduit Dubar auprès de quelques résistants de Chalon-sur-Saône. Ceci se passe à une époque mal définie dans les sources : parfois il est question de mars 1941, parfois de juillet-août 1941. Nous optons pour la seconde période, étant donné que Dubar et Joly sont chargés à cette époque d'une mission pour laquelle le passage de Chalon-sur-Saône sera capital.
....."

Laurent Laloup le samedi 21 juin 2008 - Demander un contact


"L'appartement du Cours Gambetta que nous avons quitté est à présent utilisé pour abriter les voyageurs de la filière évasion: équipages d'avions abattus, réfugiés, agents en fin de mission, etc., à qui l'équipe d'André Jarrot a fait franchir la ligne de démarcation, et que les courriers de BRANDY, comme la "tante Gabrielle" - Gabrielle Picabia - première femme du peintre Picabia - ou Monique Spicquel, escortent de Paris aux Pyrénées, où ils sont remis aux passeurs qui les mènent à Barcelone."

www.alyon.org 

Laurent Laloup le dimanche 12 août 2007 - Demander un contact

Dernière mise à jour le jeudi 22 août 2013

 

Vous pouvez à tout moment obtenir la rectification des données, vous concernant, inscrites dans cette base qui est déclarée sous le n° 1137942 auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté



fiche.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 29 6 2018  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.38 s  7 requêtes