Les Français Libres, de juin 1940 à juillet 1943

 
Accueil
 
Presentation
Liste des Français Libres
Recherche même nom
Recherche déces même jour
Contact
Ajout d'un Français libre
Liste du SHD
Liste Chaline
Liste Ecochard
 
 

Un Français Libre parmi 54716
 

René Moïse Bloch



Naissance : 18 février 1923 - Francfort sur le Main, Allemagne

Activité antérieure : étudiant / scolaire

Point de départ vers la France Libre : Nord Afrique

Engagement dans la France Libre : Algerie en décembre 1942

Affectation principale : Résistance intérieure /

Grade atteint pendant la guerre : P1

Décès : 3 décembre 2016 - Paris

Dossier administratif de résistant : GR 16 P 64982

Dans la liste d'Henri Ecochard V40 : ligne 6062

Contribuez à son livre d'or !

Votre nom Votre e-mail il restera caché

Titre de la contribution

Texte de la contribution

Une image (gif ou jpg) sur votre ordinateur

Et pour prouver que vous n'êtes pas un robot : 4 plus 9 =  ?


René Moïse Bloch - son Livre d'or !
 

www.france-libre.net 

Laurent Laloup le jeudi 28 septembre 2017 - Demander un contact


www.france-libre.net 

BLOCH René (FTA, 1reDFL), décédé le 3 décembre 2016 à Paris (75)

Laurent Laloup le jeudi 28 septembre 2017 - Demander un contact


Recherche historique

Bonjour,
Dans le cadre d'une recherche doctorale, j'aimerais pouvoir prendre contact avec M. René Bloch.
Je vous remercie de l'aide que vous pourrez me procurer.
Cordialement,
E. Foucaud

E. Foucaud le mercredi 20 mai 2015 - Demander un contact


Hello

Hello,

I am trying to get in touch with Rene Bloch who is a very old friend that I met in Bournemouth, England in the 1950s.

My name is Hettie Simons (nee Wimborne) and if he is still alive can reach me on this email address lauraglancy@gmail.com

Kind regards
Laura

Hettie Wimborne/Simons le dimanche 06 octobre 2013 - Demander un contact


Engagement France Libre non en juillet 1943 mais le 19 décembre 1942

René Bloch le vendredi 12 décembre 2008 - Demander un contact


www.chear.defense.gouv.fr 

né en 1923 à Francfort-sur-le-Main (Allemagne), pilote militaire de l’Aéronautique navale (2 900 heures de vol), est ancien élève de l’École polytechnique (promotion 1943 A), licencié ès sciences de l’Université de Paris (1946), Master of Arts (Engineering Sciences and Applied Physics) de l’Université de Harvard (1947), ingénieur du génie maritime (1949), ingénieur diplômé de l’École nationale supérieure de l’Aéronautique (1950), diplômé du Centre de perfectionnement dans l’administration des affaires de Paris (1950), et de l’Advanced Management Program, Harvard Business School (1968).
En 1942, il est engagé volontaire dans les Forces françaises libres. En 1942-1943, il assure la liaison avec la Royal Navy pendant la campagne de Tunisie. En 1944, avec la première Division française libre, il participe à la campagne d’Italie (Cassino, Rome, Montefiascone, Radicofani), au débarquement en Provence et à la campagne de France (Cavalaire, Toulon, Lyon, Belfort).
Après avoir achevé ses études en 1945-1950, il est en 1950-1952, à la Direction des constructions et armes navales, à Toulon, ingénieur responsable de l’organisation générale de la section Aéronautique et de la révision des équipements de bord des avions. Il est aussi officier de liaison auprès des amiraux commandant la sixième flotte américaine et la flotte méditerranéenne britannique.
De 1952 à 1961, au Service technique aéronautique, il est chef de la section Marine, responsable de la définition et de la mise au point des programmes Aquilon, Zéphyr, Alizé, Étendard et Atlantic, ce dernier étant le premier programme de coopération OTAN dirigé par un comité directeur international, auprès duquel il est représentant français (et périodiquement président) de 1959 à 1973.
De 1961 à 1964, à la Direction technique et industrielle de l’Aéronautique, il est adjoint au directeur pour les questions internationales, responsable des programmes de coopération et des contacts avec les gouvernements utilisant du matériel aéronautique français.
De 1964 à 1966, il est directeur des Affaires internationales au ministère des Armées. Il définit et exécute la politique de défense en matière de coopération et d’expansion (reprise du programme Concorde, accord franco-britannique du 17 mai 1965, accords avec l’Afrique du Sud, le Pakistan, etc.). À ce titre, il est co-président des comités de coopération franco-américain, franco-britannique, franco-canadien et tripartite (franco-germano-italien). De 1967 à 1968, il est, au ministère des Armées, à la disposition du ministre.
De 1969 à 1981, il dirige le Centre d’essais des Landes : installation des emprises principales et des six stations annexes, essais et mise au point des engins balistiques et tactiques français. À ce titre, il est co-président de la commission franco-portugaise chargée du développement des Açores. Parallèlement, en 1973-1974, il est conseiller du premier ministre pour le programme Concorde.
Après avoir été, de 1981 à 1984, à la disposition du ministre de la Défense, il est depuis 1984 ingénieur-conseil. Il est à ce titre conseiller spécial du président de United Technologies Corporation (coordination avec les gouvernements et les industriels d’Europe occidentale des activités des six divisionS du groupe), de 1984 à 2002, et conseiller des présidents des sociétés Raychem (1985-1996), Aeroleasing (1990-1991), Raytheon (1991), Mécachrome (1992-1995), STN-Atlas Elektronik (1993-1996).
Il est l’auteur de L’Aéronautique navale américaine : étude de son organisation opérationnelle, technique, logistique et financière (1951), L’Atlantic, premier-né de l’OTAN (conférence sir Henry Royce, Derby, 1962), L’industrie aéronautique dans l’Europe de demain (conférence Louis Blériot, Londres, 1963), Techniques de pointe et unité européenne (conférence Otto Lilienthal, Berlin, 1971), d’un rapport au gouvernement sur Concorde (1973) et de Économie de Défense et coopération (conférence OTAN, Saint-Louis, 1975).
Il est membre émérite de l’Association aéronautique et astronautique de France, membre de l’Institute of Electrical and Electronic Engineers (États-Unis), fellow de la Royal Aeronautical Society (Londres) et de l’American Institute of Aeronautics and Astronautics, membre (ancien président) de l’Académie de Marine, membre de l’Institut Charles-de-Gaulle, du Tomato (Paris) et des Vieilles Tiges (Paris).
René Bloch est commandeur de la légion d’honneur, décoré de la croix du combattant volontaire de la Résistance, de la médaille de la France libre, de la médaille de l’Aéronautique, officier du Mérite agricole, grand officier de l’ordre du Mérite de la République fédérale d’Allemagne, grand officier de l’ordre militaire d’Aviz du Portugal, commandeur de l’ordre royal militaire d’Orange-Nassau des Pays-Bas, commandeur de l’ordre royal de Léopold Ier de Belgique, commandeur de l’ordre de la Solidarité italienne… et Pingouin d’honneur de la Marine.

Laurent Laloup le dimanche 02 novembre 2008 - Demander un contact

Dernière mise à jour le jeudi 28 septembre 2017

 

Vous pouvez à tout moment obtenir la rectification des données, vous concernant, inscrites dans cette base qui est déclarée sous le n° 1137942 auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté



fiche.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 29 6 2018  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.41 s  7 requêtes