Les Français Libres, de juin 1940 à juillet 1943

 
Accueil
 
Presentation
Liste des Français Libres
Recherche même nom
Recherche déces même jour
Contact
Ajout d'un Français libre
Liste du SHD
Liste Chaline
Liste Ecochard
 
 

Un Français Libre parmi 59155
 


Cliquez !

Alexandre Beresnikoff alias Corvisart



Naissance : 18 juin 1908 - Novorossisk, Russie

Activité antérieure : liberal / cadre

Point de départ vers la France Libre : Metropole

Engagement dans la France Libre : Londres en juillet 1940

Affectation principale : BCRA /

Grade atteint pendant la guerre : capitaine

Décès : 22 avril 1996 - Paris

Dossier administratif de résistant : GR 16 P 49289

Dans la liste d'Henri Ecochard V40 : ligne 4799

Epoux de Jacqueline de Mascarel de la Corbière 


Contribuez à son livre d'or !

Ouvert à tous pour exprimer vos sentiments, évoquer vos souvenirs, préciser son parcours, sa vie, poser des questions, citer des livres, des articles, des sites, déposer des documents, photographies, ...

Votre nom Votre e-mail il restera caché

Titre de la contribution

Texte de la contribution

Une image (gif ou jpg) sur votre ordinateur

Et pour prouver que vous n'êtes pas un robot : 7 plus 9 =  ?


Alexandre Beresnikoff alias Corvisart - son Livre d'or !
 

Journal officiel de la République française

Légion d'honneur



Cliquez pour agrandir

Laurent Laloup le vendredi 27 septembre 2019 - Demander un contact

La page d'origine de cette contribution


" Saint-Aubin-sur-Mer. Alexandre Beresnikoff aura aussi sa plaque

La pose d’une plaque commémorative aura lieu à Saint-Aubin-sur-Mer samedi. En effet, en 1940 atterrissent sur la plage deux membres des Forces françaises libres : Maurice Duclos et Alexandre Beresnikoff. La plaque rendait déjà hommage à Maurice Duclos. Alexandre Beresnikoff sera désormais également honoré.

Fils de Russie

Fils d’Alexis Beresnikoff, conseiller d’État, ancien gouverneur de la mer Noire, Chambellan de l’empereur Nicolas II et de Sophie Rogovich, de famille noble russe issue de la Principauté de Galitch. Alexandre s’est retrouvé en Europe en 1917 pendant la Révolution russe.

Ses parents s’installent à Paris tandis que lui termine ses études chez sa tante, la Baronne Wrangel (épouse du général de l’Armée Blanche) en même temps que l’un de ses neveux Nicolas de Staël. Il sera docteur en droit à Paris et parlera cinq langues à la perfection.

Seconde Guerre mondiale

Il demande la nationalité française qu’il obtient en 1934. Mobilisé en 1939, il participe à la campagne de Norvège qui lui vaudra la plus haute distinction. Il rejoint ensuite le général de Gaulle à Londres, et prend le nom de « Corvisart » au service des Forces françaises libres et sera affecté aux ordres du colonel Passy avec Maurice Duclos (alias Saint-Jacques). Ils auront une mission en France et atterriront sur la plage de Saint-Aubin. Leur réembarquement est compromis. Alexandre Beresnikoff fera un long détour par l’Espagne et la prison de Lisbonne avant de rentrer à Londres.

Fonctionnaire international de l’ONU

Son épouse Jacqueline de Mascarel de la Corbière était elle aussi fortement impliquées dans la résistance à partir de sept 1941. Ils se sont mariés le 11 mars 1942 à Londres et elle est décédée comme lui en 1996.

À la fin de la guerre, De Gaulle le propose comme ambassadeur à Moscou, mais les autorités russes refusent. Il partira au Congo puis à Kinshasa deux ans avant de rentrer comme fonctionnaire international de l’ONU, aux États-Unis puis en Suisse.

Retiré dans le Poitou, il décède à Paris à 88 ans. Il a été décoré de la Croix de guerre, de l’Ordre de l’Armée par de Gaulle lui-même, de la médaille des Services volontaires de la France Libre, de la médaille du Levant et de la Croix de guerre norvégienne avec Sabre, par le roi Haakon de Norvège.

Samedi 3 août, à 11 h, au square des Canadiens à Saint-Aubin-sur-mer, pose d’une plaque commémorative en l’honneur d’Alexandre Beresnikoff. Un public nombreux est souhaité."

Laurent Laloup le jeudi 01 août 2019 - Demander un contact


Sur le Musée de la Résistance en ligne

www.museedelaresistanceenligne.org 

Fabrice Bourree le vendredi 28 juin 2019 - Demander un contact


Revue de la France Libre Mai 49

Chevalier de la LH

laurent le samedi 26 décembre 2015 - Demander un contact


père d'Alexis ?

" Alexis Jean Marie Beresnikoff, fils d’Alexandre et de Jacqueline de Mascarel de la Corbière  , né à Damas, Syrie, le 3 août 1943 "

Jacques Ghémard le vendredi 21 août 2009 - Demander un contact


J-L Crémieux-Brilhac & Colonel Passy - Mémoires du chef des services secrets de la France lible

Odile Jacob 2000  :

" Personne ne se connaissait au sein de ce grouillement d'êtres, venant de tous les horizons, qui s'étaient retrouvés à Londres au quartier général delà France Libre. Seuls ceux qui, comme moi, revenaient de Norvège avaient, pour les unir, quelques souvenirs communs ; seuls aussi, parmi tous les autres, ils avaient dans le cœur la certitude tenace de n'avoir point été vain­cus. Ce fut parmi les officiers et les sous-officiers sans troupe que, au hasard de la bataille, j'avais rencontrés pendant les précédentes semaines et que je reconnus dans une masse de nouveaux visages, que je choisis mes premiers collaborateurs : Lagier, petit lieutenant de chasseurs, ronchonneur mais précis ; Duclos, le géant cagoulard, sympathique et jovial, gros mangeur, gros buveur, coureur de filles, courageux comme un lion et dont jamais on ne comprendra les raisons qui le poussèrent un jour à conspirer, car il est né pour le commerce et déteste la politique ; Beresnikoff, lieutenant d'artillerie rosé et blond, qui parle cinq langues à la perfection. Il est timide et rarement on l'entend ; amoureux du grand air, il va bientôt souffrir de rester enfermé entre les quatre murs d'un bureau sombre et triste.
À ces trois officiers se joignirent trois sous-officiers. Lecot, d'abord, grand garçon brun et sympathique, intelligent et travailleur, qui deviendra tres vite un rouage essentiel de la machinerie naissante ; discret et solitaire, il possède d'instinct les qualités voulues pour un service secret. Martin, dont je fis mon secrétaire et mon souffre-douleur. Au cours de ces années, il me suivra toujours et partout, loyal et fidèle, et sera ma mémoire car, seul, il saura retrouver aisément les papiers que je lui demanderai dans le fatras gigantesque des documents qui, peu à peu, s'amocelèrent. Enfin, Barnett, mince et barbu, montera devant mon service une garde vigilante jusqu'au jour où l'aventure l'appellera en Afrique, irresistible attirance du crocodile qui, un matin, le dévora en quelque riviere au nom inconnu.
Voilà pour le 2e bureau. Quant au troisième, que j'abandonnai d'ailleurs peu après, le capitaine de Hautecloque en assuma la direction. Un capitaine Vivier me fut adjoint pour quelques jours, puis disparut en météore et je ne le revis que bien des mois plus tard... sous le britannique."

Laurent Laloup le samedi 03 janvier 2009 - Demander un contact


" Des Français libres furent donc immédiatement envoyés en France, premiers d'une longue série de 1 500 à 2 000 agents de toutes nationalités, dont plus de la moitié étaient Français. Hubert Moreau fut chargé d'une mission de reconnaissance par les services anglais au mois de juillet et revint à Londres deux semaines plus tard. Jack Mansion partit lui aussi en juillet et rapporta en septembre les cartes du dispositif allemand en Bretagne. En août, ce fut le tour de Maurice Duclos et d'Alexandre Beresnikoff qui, comme tous les premiers membres du 2e Bureau de la France Libre, prirent pour pseudonymes des noms de stations du métro parisien, Saint-Jacques et Corvisart, puis du producteur de cinéma Gilbert Renault, qu'on appela plus tard Rémy, qui allait créer le réseau le plus important et peut-être le plus actif de tous les réseaux qui opérèrent en France et qu'il appela "Confrérie Notre-Dame" (CND). "

www.france-libre.net  

Laurent Laloup le dimanche 08 juillet 2007 - Demander un contact

Dernière mise à jour le vendredi 27 septembre 2019

 

Vous pouvez à tout moment obtenir la rectification des données, vous concernant, inscrites dans cette base qui est déclarée sous le n° 1137942 auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté



fiche.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 13 10 2019  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.65 s  7 requêtes