Les Français Libres, de juin 1940 à juillet 1943

 
Accueil
 
Presentation
Liste des Français Libres
Recherche même nom
Recherche déces même jour
Contact
Ajout d'un Français libre
Liste du SHD
Liste Chaline
Liste Ecochard
 
 

Un Français Libre parmi 53846
 


Cliquez !

Jean Louis François Alix



Naissance : 14 aout 1922 - Ambérieu-en-Bugey (01)

Point de départ vers la France Libre : Metropole

Engagement dans la France Libre : Londres en juin 1943

Affectation principale : BCRA /

Grade atteint pendant la guerre : sous-lieutenant

Décès : 8 mai 1954 - Diên Biên Phú, Viet Nam

Mort pour la France

Dossier administratif de résistant : GR 16 P 8077

Dans la liste d'Henri Ecochard V40 : ligne 987

Contribuez à son livre d'or !

Votre nom Votre e-mail il restera caché

Titre de la contribution

Texte de la contribution

Une image (gif ou jpg) sur votre ordinateur

Et pour prouver que vous n'êtes pas un robot : 1 plus 1 =  ?


Jean Louis François Alix - son Livre d'or !
 

Association du Souvenir des Cadets de la France Libre
LETTRE EDITORIALE N°7 Juillet 2017

Jean Louis ALIX, né en 1922 s’évade par l’Espagne

D’abord Jean-Louis ALIX. Etudiant en droit, il s’évade via l’Espagne lorsque les Allemands envahissent la « zone libre ». Après avoir été interné quelques mois à Miranda, il rejoint Gibraltar puis l’Angleterre. Il s’engage alors dans les Forces françaises libres et est dirigé sur l’Ecole militaire des Cadets d’où il sort aspirant avec la « Promotion 18 juin ». Il rejoint le BCRA et est parachuté en France occupée pour des actions de sabotage et d’encadrement des maquis.
L’armistice du 8 mai 1945 le trouve en Allemagne où il séjourne jusqu’en 1947 puis il rejoint l’Indochine où il est cité et promu Lieutenant. Il repart en Allemagne en zone d’occupation et se porte volontaire pour la Corée où il rejoint le Bataillon français à la mi-1952.Sa brillante conduite au feu le voit cité à l’ordre de l’Armée.
A l’expiration de son contrat avec l’ONU, il retourne en Indochine et rejoint le 3ème RTA. Il est à nouveau cité. Il participe à la tragédie de Dien bien Phu en mai 1954 ; il est fait prisonnier après la reddition du camp retranché ; il s’évade lors de l’arrivée de l’étape précédant la traversée de la Rivière Noire. Il est porté disparu le 8 mai 1954, aucune trace n’ayant été retrouvée après son évasion.

Laurent Laloup le vendredi 06 octobre 2017 - Demander un contact


Jean-Louis Alix

Laurent Laloup le mardi 24 avril 2007 - Demander un contact

Dernière mise à jour le vendredi 06 octobre 2017

 

Vous pouvez à tout moment obtenir la rectification des données, vous concernant, inscrites dans cette base qui est déclarée sous le n° 1137942 auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté



fiche.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 6 6 2018  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.44 s  7 requêtes