Les Français Libres, de juin 1940 à juillet 1943

 
Accueil
 
Presentation
Liste des Français Libres
Recherche même nom
Contact
Ajout d'un Français libre
Liste du SHD
Liste Chaline
Liste Ecochard
 
 

Un Français Libre parmi 53846
 

Pierre Lefranc



Naissance : 23 janvier 1922 - Paris

Activité antérieure : étudiant / scolaire

Point de départ vers la France Libre : Metropole

Passage en Espagne : avril 1942

Engagement dans la France Libre : Londres en novembre 1942

Affectation principale : BCRA /

Grade atteint pendant la guerre : sous-lieutenant

Dans la liste d'Henri Ecochard V40 : ligne 31150

Contribuez à son livre d'or !

Votre nom Votre e-mail il restera caché

Titre de la contribution

Texte de la contribution

Une image (gif ou jpg) sur votre ordinateur

Et pour prouver que vous n'êtes pas un robot : 1 multiplié par 5 =  ?


Pierre Lefranc - son Livre d'or !
 

rectification

Pierre Lefranc a bien été préfet de l'Indre mais après la guerre et non avant comme le premier § ci-dessous le laisse entendre

Casalis andré le lundi 09 juillet 2012 - Demander un contact


les cadets de la france libre

pierre lefranc avait appartenu aux cadets de la france libre avec jérôme saint -denis,fils du chroniqueur de la france Libre sous le nom de Jacques duchêne. pierre lefranc avait été préfet de l'indre, département d'où son camarade Jerôme élève du Collège de La Châtre était parti pour rejoindre son père à Londres avant de tomber devant Mulhouse lors des combats de la libération de l'Alsace.

cayre le samedi 07 janvier 2012 - Demander un contact


Pierre Lefranc

Pierre Lefranc :

Après la guerre, Pierre a été chef de cabinet du Général de Gaulle. Il a écrit de nombreux livres de souvenirs et préside l’association des Cadets de la France libre. En 1940, il a 18 ans. Le 11 novembre 1940, le jeune Pierre organise avec ses camarades la première manifestation anti-allemande à Paris. Le groupe dépose une gerbe de fleurs avec Vive la France et Vive de Gaulle ! devant l’Arc de Triomphe ; ils arpentent les Champs-Élysées en criant des slogans patriotiques. Les Allemands les encerclent et blessent une dizaine d’étudiants dont Pierre, qui reçoit une grenade à la jambe. Arrêté, puis interné à la prison de la Santé, il est ensuite transféré à l’infirmerie de la prison de Fresnes. Il traverse la France et arrive en Espagne où il est interné six mois dans le sinistre camp de Miranda. Il parvient par la suite à rejoindre l’Angleterre et intègre l’école des Cadets. Aujourd’hui, sur le mur de la prison de la Santé, se trouve une plaque souvenir de cette manifestation du 11 novembre 1940.

www.francetelevisions.fr 

Laurent le jeudi 01 juillet 2010 - Demander un contact


Pierre Lefranc

"Guillaume Piketty : Francais En Résistance - Carnets De Guerre, Correspondances, Journaux Personnels :

"René Pleven"

" La fille de Le Charbonnier m'a fait demander par Marcel d'intervenir pour aider à sortir du camp de Miranda un jeune « Canadien » Pierre Lefranc qui y est prisonnier. Je pense que c'est son fils aîné.

(Après avoir fait partie des organisateurs de la manifestation du 11 novembre 1940 sur les Champs-Elysées à Paris, Pierre Lefranc (né en 1922) milita en zone libre au sein du mou­vement Liberté. Évadé de France par l'Espagne, il parvint à Londres après six mois d'incarcération dans les geôles espagnoles. Après avoir reçu une formation militaire, il se porta volontaire pour être parachuté dans un maquis. Par la suite, il fit les campagnes de France et d'Allemagne. Membre actif du RPF entre 1947 et 1951, il reprit du service auprès du général de Gaulle à partir de 1958, notamment à la présidence du Conseil puis à la présidence de la République. Au début des années 1970, il présida à la création de l'Institut Charles-de-Gaulle.) "

laurent le mardi 14 juillet 2009 - Demander un contact


Pierre Lefranc

"Commune du Blanc
Dans la nuit du 27 au 28 juillet 1944, dans le cadre de l’opération TENERIFE, un bimoteur Hudson (ayant pour équipage le lieutenant-Colonel Alan H.C. Boxer, les capitaines McMillan, L.G.A. Reed et Johns, ainsi que le lieutenant T. Helfer) se pose sur le terrain de l’aérodrome du Blanc qui se trouve à environ soixante kilomètres à l’ouest sud-ouest de Châteauroux. L’appareil amène deux agents et deux tonnes de matériel pharmaceutique. Montent à bord quatre personnes, dont le Major Ronald Parkinson (avec une jambe cassée), ainsi que le commandant J. Vermeulen, qui appartiennent tous les deux au Jedburgh Team Andy, Carl Bundgaard le pilote d’un P-51 Mustang tombé à Buzançais le 4 juillet 1944 et un autre pilote d’un appareil abattu.
Sur le même terrain dans la nuit du 23 au 24 août 1944 un bimoteur Douglas C-47 se pose. En descendent trois officiers des Forces Françaises de l’Intérieur : l’aspirant Albert Blain (alias “Alvéole ”), l’aspirant Pierre Lefranc (alias “Artériole ”) qui sera en 1959 chargé de mission au cabinet du général de Gaulle, puis conseiller technique au Secrétariat général avant d’être Préfet de l’Indre de juillet 1963 à septembre 1965 et Marc Savigny (alias “Astragale ”).
L’avion amène également un matériel imposant. Un chargement de mitrailleuses lourdes (Vickers), des mortiers lourds (de trois pouces) et des munitions demandés par le commando O.S.S. “Patrick ”. Ce commando américain de vingt-cinq hommes dirigé par le lieutenant-colonel Obolenski (ou Oblinski) avait été parachuté non loin du Blanc dans la nuit du 14 août 1944 en soutien de l’opération Anvil, le débarquement dans le sud de la France. Dès le 16 août 1944, la mission du groupe “Patrick ” : prendre le contrôle, puis protéger l’usine hydroélectrique du barrage d’Eguzon (Indre), qui alimentait en force électrique Paris, avait été pleinement réussie avec l’aide de la résistance locale. Mais pour tenir la zone du barrage et assurer une résistance statique, le commando avait besoin d’un armement lourd, d’où cette livraison urgente. "

www.deols-tourisme.fr 

Laurent Laloup le mardi 02 septembre 2008 - Demander un contact


Pierre Lefranc

Notice biographique : 

Engagé très tôt dans la Résistance, Pierre Lefranc (né en 1922), après un passage clandestin en Espagne, gagne l’Angleterre où il fait ses armes à l’Ecole militaire des Cadets de Bewdley. De retour à la vie civile, il est chargé d’une mission de cinq mois au titre du ministère de l’Economie, en Afrique équatoriale française, au Cameroun, à Madagascar et à la Réunion. Au Commissariat du Plan, il participe activement, en 1946 et 1947, aux travaux de la commission de modernisation et d’équipement des territoires d’outre-mer, présidée par René Pleven.

Après le retrait du général de Gaulle, Pierre Lefranc anime, en mars 1947, aux côtés de René Capitant et de Christian Fouchet, les débuts du Rassemblement du peuple français. En 1952, il devient secrétaire général du Comité d’action pour la productivité dans les assurances. Séduit par le modèle américain, il entreprend alors des voyages d’études aux Etats-Unis avec Jean-Raymond Fouchet, entre 1952 et 1958.

La crise du 13 mai 1958 qui marque le retour du général de Gaulle infléchit le parcours de Pierre Lefranc qui, chef de cabinet du président du Conseil, s’installe à Matignon. En janvier 1959, il quitte la rue de Varenne pour suivre le nouveau président de la République à l’Elysée, comme chargé de mission au cabinet, puis conseiller technique au Secrétariat général.

En juillet 1963, Pierre Lefranc est nommé préfet de l’Indre. En 1965, il devient président-directeur général de la Société financière de Radiodiffusion. Il ne renonce pas pour autant à ses activités de gaulliste. Il crée une Association nationale chargée de soutenir l’action du général de Gaulle. Lors des événements de mai 1968, il initie les Comités de défense de la République, chargés de sauvegarder l’œuvre du Général. Enfin, après la disparition de de Gaulle, Pierre Lefranc fonde un Institut dédié à sa mémoire et à son héritage, la future Fondation Charles de Gaulle.

Auditeur à l’Institut des hautes études de Défense nationale en 1974-1975, Pierre Lefranc préside aujourd’hui le Comité n° 5 dont la vocation est de “ réfléchir à la défense militaire de la France ”.

Laurent Laloup le samedi 23 décembre 2006 - Demander un contact

Dernière mise à jour le lundi 09 juillet 2012

 

Vous pouvez à tout moment obtenir la rectification des données, vous concernant, inscrites dans cette base qui est déclarée sous le n° 1137942 auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté



fiche.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 6 6 2018  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.43 s  7 requêtes