Les Français Libres, de juin 1940 à juillet 1943

 
Accueil
 
Presentation
Liste des Français Libres
Recherche même nom
Recherche déces même jour
Contact
Ajout d'un Français libre
Liste du SHD
Liste Chaline
Liste Ecochard
 
 

Un Français Libre parmi 61347
 


Cliquez !

Marcel Guaffi



Naissance : 15 aout 1918 - Le Puy-en-Velay (43)

Activité antérieure : militaire

Point de départ vers la France Libre : Metropole

Engagement dans la France Libre : en juillet 1940

Affectation principale : FNFL / fusiliers marins

1er BFM, 1er RFM

Matricules : 11123 FN40

A participé à la bataille de Bir Hakeim

Grade atteint pendant la guerre : Maître fusilier

Décès : 16 septembre 1997 - Paris

Dossier administratif de résistant : GR 16 P 273213

Dans la liste de l'amiral Chaline : ligne 6180

Dans la liste de Bir Hakeim : ligne 80

Dans la liste d'Henri Ecochard V40 : ligne 22891


Contribuez à son livre ouvert !

Ouvert à tous pour exprimer vos sentiments, évoquer vos souvenirs, préciser son parcours, sa vie, poser des questions, citer des livres, des articles, des sites, déposer des documents, photographies, ...

Votre nom Votre e-mail il restera caché

Titre de la contribution

Texte de la contribution

Une image (gif ou jpg) sur votre ordinateur

Et pour prouver que vous n'êtes pas un robot : 1 plus 9 =  ?


Marcel Guaffi - son Livre ouvert !
 

Récit de son parcours militaire

Marcel Guaffi. Le fusilier-marin intrépide. 22 novembre 1944, Vescemont-Rougegoutte , Franche Comté. Des pelotons du 1er RFM et du 11ème cuirassiers sont pris au piège dans les tranchées antichar ennemies. Ils sont arrosés d’obus de 20mm. Les pertes sont lourdes. Le sang-froid du second-maitre Guaffi va sortir marins et cavaliers de l’affaire en forçant le passage.
Marcel est un vrai marin engagé chez les mousses en 1934. A 15 ans. Électricien il parcourt la Manche pour effectuer du dragage. Du convoyage. Marine de routine de temps de paix. En Angleterre le 18 juin 1940, il sera de ceux qui choisirent de rester. Qu’à cela ne tienne, comme il veut combattre, il abandonne sa « spé » et devient fusilier-marin au 1er BFM. Faisant le coup de feu à Dakar en septembre…contre d’autres Français, il en restera très marqué. Pareil au Gabon. Pareil en Syrie (juin-juillet 1941). A l’issue, il sera de l’aventure de Bir-Hakeim ou l’électricien servira une des pièces de DCA qui empêcha la Luftwaffe de bombarder la position française. Une à une les pièces seront détruites mais Marcel restera fidèle au poste, jusqu’au bout. Le marin, un chouf, un quartier-maitre, servira à El Alamein, et poursuivra Rommel en Tunisie. Septembre 1943 notre pompon rouge est affecté au tout neuf 1er RFM (pacha Amyot d’Inville). Reconnaissance. 1ère DFL du général Brosset. L’électricien devint ainsi un marin cavalier. Marcel débarque en Italie en avril 1944 et sera un de ceux qui franchiront le Garigliano le 12 mai. Là, son char Stuart est frappé de plein fouet. Blessé, le marin sauve l’équipage et combat comme un fantassin. Les Allemands les font prisonniers mais ils s’échappent, ramenant des prisonniers.
C’est un second-maître (officier-marinier ou sous-officier) chef de char qui débarque en France en aout 1944. Désormais sur Sherman, Marcel ouvre la route…jusqu’en Alsace. Dans les Vosges, à Fréderic-Fontaine, il participe à la capture, avec quelques chars de 140 ennemis. Puis ce sera le fait d’armes de Vescemont avant celui, par un temps polaire, de Benfeld (9-10 janvier 1945), ou son peloton bouscula les forces allemandes plus nombreuses et retranchées. Marcel finira la guerre avec les trois galons or de maître fusilier sur les bras.
Rendu à la vie civile en 1946, ce marin des terres (il est né au Puy) se portera volontaire pour les « événements » en Algérie.
Marcel est mort en septembre 1997.
Sources : lemonde.fr 1dfl.fr et musée des fusiliers marins

LE BRETON Thierry le samedi 08 février 2020 - Demander un contact


Photographie P. de Morsier et M. Guaffi

Roumeguere le samedi 21 octobre 2017 - Demander un contact

Réponse :

Je prends mon microscope ...


22 novembre 1944 à Vescemont : un récit de Gérard Galland du 11e Cuirassiers

Evocation d'un épisode dramatique dans lequel Marcel Guaffi et ses camarades de combat du RFM et du 11e Cuir furent investis en Franche Comté et dans lequel 3 soutiens portés du 11e Cuir trouvèrent la mort 

roumeguère le vendredi 19 octobre 2012 - Demander un contact


souvenirs

Marcel GUAFFI, je l'ai bien connu, il fut mon beau-père.
Un homme qui mérite le respect et qui à su défendre la grandeur de sa patrie. Paix à toi Marcel je ne t'oublierai jamais.

HOUDELINE Alain le lundi 13 août 2012 - Demander un contact


JORF du 03-11-46
Décret du 10 octobre 46 portant nomination dans l'ordre national de la Legion d'honneur ;

Au grade de chevalier.

GUAFFI (Marcel), maître fusilier, mle 1675 C 34: Volontaire de juin 1940. Un des plus magnifique guerriers du 1er régiment de fusilicrs-marins. S'est illustré en maints com­bats, en Afrique et en Europe, présent là où la lutte était acharnée. Compagnon de la Libération. Médaille militaire. Quatre fois cité. A bien mérité de la Patrie.

Source : Yves MORIEULT

Laurent le vendredi 01 janvier 2010 - Demander un contact


Extrait de À FORCE DE VAINCRE, de jacques Bauche

" Le général Koenig, commandant notre brigade, a tenu à assister, lui aussi, à cette cérémonie, et c'est dans ma section, dans ls rangs et parmi les hommes, entre Guaffi et Audrin, qu'il s'est recueilli comme nous pendant cette minute"

Laurent Laloup le vendredi 26 décembre 2008 - Demander un contact


Une photographie

Photographie venant du livre "La 1re DFL" de Yves Gras et commentée ainsi "A bord d'un LCM, les chars du Premier Maître Guaffi voguent vers la France"

Jacques Ghémard le lundi 06 février 2006 - Demander un contact

Dernière mise à jour le samedi 08 février 2020

 

Vous pouvez à tout moment obtenir la rectification des données, vous concernant, inscrites dans cette base qui est déclarée sous le n° 1137942 auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté



fiche.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 24 5 2020  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.68 s  8 requêtes