Les Français Libres, de juin 1940 à juillet 1943

 
Accueil
 
Presentation
Liste des Français Libres
Recherche même nom
Recherche déces même jour
Contact
Ajout d'un Français libre
Liste du SHD
Liste Chaline
Liste Ecochard
 
 

Un Français Libre parmi 61507
 

Albert Aaron Benjamin Cassin alias Denissac



Naissance : 12 novembre 1916 - Nice (06)

Point de départ vers la France Libre : Metropole

Passage en Espagne : janvier 1941

Engagement dans la France Libre : Londres en juin 1941

Affectation principale : Terre DFL - Moyen Orient / artillerie

A participé à la bataille de Bir Hakeim

Grade atteint pendant la guerre : lieutenant

Décès : 7 juin 1993 -

Dossier administratif de résistant : GR 16 P 110493

Dans la liste de Bir Hakeim : ligne 251

Dans la liste d'Henri Ecochard V40 : ligne 9868

Petit cousin de René Cassin 
Cousin germain d'André Messiah  et d'Albert Messiah 


Contribuez à son livre ouvert !

Ouvert à tous pour exprimer vos sentiments, évoquer vos souvenirs, préciser son parcours, sa vie, poser des questions, citer des livres, des articles, des sites, déposer des documents, photographies, ...

Votre nom Votre e-mail il restera caché

Titre de la contribution

Texte de la contribution

Une image (gif ou jpg) sur votre ordinateur

Et pour prouver que vous n'êtes pas un robot : 8 plus 8 =  ?


Albert Aaron Benjamin Cassin alias Denissac - son Livre ouvert !
 

" Albert Aron Benjamin CASSIN

Né le 12 novembre 1916
Décédé le 7 juin 1993 , à l’âge de 76 ans

Parents
Max Moïse CASSIN, Consul Honoraire 1885-1972
Hélène Sara MESSIAH 1889-1954

Jacques Ghémard le dimanche 14 octobre 2018 - Demander un contact

Réponse :

En fait son père Max n'est pas le frère de René mais son cousin germain. René Cassin est donc le "grand cousin" d'Albert et pas son oncle


Cadets de la France libre, l'École militaire / André Casalis

Elèves de l'Ecole dont de proches parents ont servi dans la France Libre ou dans la Résistance :

Cadres:

Albert Cassin, son oncle, le professeur René Cassin et ses cousins germains Albert et André Messiah.

Laurent le dimanche 17 janvier 2010 - Demander un contact

La page d'origine de cette contribution


Cadets de la France libre, l'École militaire / André Casalis

" La formation universitaire est assurée par une brochette de dévoués enseignants. Parmi eux, Jean Soumastre, que son statut de polytechnicien-ingénieur des Poudres prédispose à l'enseignement de la géométrie, de la physique et de la mécanique. Il nous impressionne mais le courant ne passe guère. Paul Dampierre enseigne l'algèbre, la trigonométrie, les sciences et la géométrie. Il dispense ses cours avec beaucoup de chaleur et nous considère en amis. Le premier est tout rond, le second tout en longueur. Le sous-lieutenant Albert Cassin [Denissac, de son nom de guerre], ancien élève de l'Ecole des Mines, arrive à l'Ecole en juillet 41 et se charge, lui aussi, de l'enseignement des mathématiques."

Laurent le samedi 02 janvier 2010 - Demander un contact


Souvenirs d'un officier d'artillerie coloniale, de Paul Morlon

" Après le bain et une bonne sieste de plusieurs heures, nous remontons sur le plateau et la nuit totale nous surprend près d'une borne située à 10 km à l'ouest du point de rendez-vous, dans la région de GAMBUT. Nuit calme.
Dès l'aube chantante, déjà assis dans la voiture, le moteur en marche, TIRAIL­LEUR me crie :
«- Mon Capitaine, le Commandant derrière nous !»
Je descends vite et vois arriver la voiture de LAURENT-CHAMPROSAY qui s'ar­rête. Le Commandant en descend (avec le Lieutenant DENISSAC) et, d'une voix émue :
«- MORLON, encore perdu !»
«- Non, mon Commandant, voyez la borne près de laquelle nous avons dormi !>
Je lui dis ce que j'ai appris au point de ralliement. Son visage devient soucieux.
«- Suivez-moi, nous repartons.»
Un petit quart d'heure pour parcourir les 10 km qui nous restent à faire, et c'est l'arrivée au bivouac du régiment, ou tout au moins ce qu'il en reste.
LAURENT-CHAMPROSAY, pour se donner une contenance et cacher son émo­tion :
«- Voyez, je ramène MORLON qui était perdu.»
CHAVANAC, QUIROT, EMBERCER, PETITJEAN, DE LAROCHE, RAVIX, BO­RIS, NORDMANN, ROUILLON, quelques uns de mes sous-officiers : NAU, SALMON, NEVEU et d'autres, nous accueillent avec joie.
Et c'est le recensement des disparus qui, lui, n'est pas gai.
Pour la 4e batterie :
DE RAUVELIN et son ambulance, de BOURGET et CHEVALLIER, de BORNARD et de ses chefs de pièces, aucune nouvelle. DREYFOUS-DUCAS est passé à 837 légèrement blessé et a été évacué en ambulance. Le bilan de la batterie n'est pas réconfortant, loin de là !"

Laurent Laloup le jeudi 26 février 2009 - Demander un contact


"Les Hommes Partis De Rien" de René Cassin

- Très vite d'ailleurs, le général de Gaulle comprit l'impor­tance de dégager des masses les éléments dignes de comman­der. Il créa à Malvern la première école d'officiers de l'armée terrestre, le Saint-Cyr de la France libre. Une forte proportion des officiers formés dans cette pépinière a péri au combat. Dans cette école professa quelques mois un de mes neveux, Albert Cassin, ayant voyagé de Madrid à Lisbonne caché dans le coffre de l'automobile de Pigeonnaud, consul général de France à Madrid, aux risques de celui-ci. Je revois le visage déconfit de l'intéressé, ingénieur des mines et lieutenant d'ar­tillerie ardent à partir pour l'Orient, lorsque le général de Gaulle lui intima l'ordre d'enseigner préalablement les mathé­matiques à la première promotion de Malvern. Tout ce que je pus obtenir, c'est la promesse qu'à la fin de l'année scolaire 1941, mon neveu obtiendrait en gage de reconnaissance la joie de rallier nos forces en Asie. Il a, par la suite, combattu à Bir-Hakeim et sur de nombreux autres champs de bataille."

Laurent Laloup le jeudi 19 février 2009 - Demander un contact


"... le lieutenant de Nissac (Albert Cassin, neveu du professeur René Cassin), me servira de guide. ..."

beaucoudray.free.fr 

Laurent Laloup le mardi 10 juillet 2007 - Demander un contact

Dernière mise à jour le dimanche 14 octobre 2018

 

Vous pouvez à tout moment obtenir la rectification des données, vous concernant, inscrites dans cette base qui est déclarée sous le n° 1137942 auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté



fiche.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 31 8 2020  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.9 s  8 requêtes