Les Français Libres, de juin 1940 à juillet 1943

 
Accueil
 
Presentation
Liste des Français Libres
Recherche même nom
Contact
Ajout d'un Français libre
Liste du SHD
Liste Chaline
Liste Ecochard
 
 

Un Français Libre parmi 54745
 

Marc Savigny



Naissance : 28 mai 1924 - Roubaix 59

Point de départ vers la France Libre : Nord Afrique

Engagement dans la France Libre : Londres en janvier 1943

Affectation principale : FAFL / parachutistes

Grade atteint pendant la guerre : sous-lieutenant

Contribuez à son livre d'or !

Votre nom Votre e-mail il restera caché

Titre de la contribution

Texte de la contribution

Une image (gif ou jpg) sur votre ordinateur

Et pour prouver que vous n'êtes pas un robot : 9 multiplié par 8 =  ?


Marc Savigny - son Livre d'or !
 

Marc Savigny

"Commune du Blanc
Dans la nuit du 27 au 28 juillet 1944, dans le cadre de l’opération TENERIFE, un bimoteur Hudson (ayant pour équipage le lieutenant-Colonel Alan H.C. Boxer, les capitaines McMillan, L.G.A. Reed et Johns, ainsi que le lieutenant T. Helfer) se pose sur le terrain de l’aérodrome du Blanc qui se trouve à environ soixante kilomètres à l’ouest sud-ouest de Châteauroux. L’appareil amène deux agents et deux tonnes de matériel pharmaceutique. Montent à bord quatre personnes, dont le Major Ronald Parkinson (avec une jambe cassée), ainsi que le commandant J. Vermeulen, qui appartiennent tous les deux au Jedburgh Team Andy, Carl Bundgaard le pilote d’un P-51 Mustang tombé à Buzançais le 4 juillet 1944 et un autre pilote d’un appareil abattu.
Sur le même terrain dans la nuit du 23 au 24 août 1944 un bimoteur Douglas C-47 se pose. En descendent trois officiers des Forces Françaises de l’Intérieur : l’aspirant Albert Blain (alias “Alvéole ”), l’aspirant Pierre Lefranc (alias “Artériole ”) qui sera en 1959 chargé de mission au cabinet du général de Gaulle, puis conseiller technique au Secrétariat général avant d’être Préfet de l’Indre de juillet 1963 à septembre 1965 et Marc Savigny (alias “Astragale ”).
L’avion amène également un matériel imposant. Un chargement de mitrailleuses lourdes (Vickers), des mortiers lourds (de trois pouces) et des munitions demandés par le commando O.S.S. “Patrick ”. Ce commando américain de vingt-cinq hommes dirigé par le lieutenant-colonel Obolenski (ou Oblinski) avait été parachuté non loin du Blanc dans la nuit du 14 août 1944 en soutien de l’opération Anvil, le débarquement dans le sud de la France. Dès le 16 août 1944, la mission du groupe “Patrick ” : prendre le contrôle, puis protéger l’usine hydroélectrique du barrage d’Eguzon (Indre), qui alimentait en force électrique Paris, avait été pleinement réussie avec l’aide de la résistance locale. Mais pour tenir la zone du barrage et assurer une résistance statique, le commando avait besoin d’un armement lourd, d’où cette livraison urgente

"

www.deols-tourisme.fr 

Laurent Laloup le mardi 02 septembre 2008 - Demander un contact

Dernière mise à jour le mardi 02 septembre 2008

 

Vous pouvez à tout moment obtenir la rectification des données, vous concernant, inscrites dans cette base qui est déclarée sous le n° 1137942 auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté



fiche.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 29 6 2018  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.41 s  7 requêtes