Les Français Libres, de juin 1940 à juillet 1943

 
Accueil
 
Presentation
Liste
Recherche même nom
Recherche avancée
Contact
 
 

Un Français Libre parmi 50621
 

Paul Minet



Naissance : 15 avril 1915 - Paris 15°

Activité antérieure : militaire

Point de départ vers la France Libre : Moyen Orient

Engagement dans la France Libre : Liban en aout 1941

Affectation principale : Terre Leclerc - Afrique / spahis

Grade atteint pendant la guerre : adjudant

Contribuez à son livre d'or !

Votre nom Votre e-mail il restera caché

Titre de la contribution

Texte de la contribution

Une image (gif ou jpg) sur votre ordinateur

Et pour prouver que vous n'êtes pas un robot : 5 multiplié par 2 =  ?


Paul Minet - son Livre d'or !
 

Un article de La Voix du Nord du 20-09-2010

"Paul Minet est entré dans l'ordre de la Légion d'honneur

C'est l'un de ces moments où le temps s'arrête pour laisser place à l'émotion

Assis au milieu des personnalités, civiles et militaires, Paul Minet, 95 printemps fièrement portés, écoute les hommages rendus à son glorieux passé de soldat. Gérard Caudron, qui s'enorgueillit d'une profonde amitié avec le récipiendaire, évoque « le bonheur que vous nous donnez, l'exemple que vous nous inspirez ».

Déjà titulaire de nombreuses décorations (Croix de guerre avec citation, Croix du combattant, Croix du combattant volontaire, Médaille du combattant volontaire de la résistance, Médaille commémorative de la France libre, Diplôme d'honneur de Général de Gaulle...), Paul Minet est entré dans l'ordre national de la Légion d'honneur, le plus prestigieux de tous. Venu lui remettre les insignes de chevalier, le lieutenant-colonel Picavet, président du comité Lille-Sud de la société d'entraide des membres de la Légion d'honneur, a revisité pour l'assistance « les pages lumineuses d'un parcours exemplaire ».

Né le 15 avril 1915, le jeune Paul ne profite guère de l'insouciance de l'enfance. A l'âge de 11 ans, il perd d'abord sa maman, morte en couches et huit mois après, son père, lieutenant-colonel à l'hôpital du Val-de-Grâce. La suite s'écrit dans le repli spartiate d'une scolarité en pension chez les jésuites, loin de toute affection. « Tant il est reconnu qu'entre toutes les femmes, il n'y a de vraie que notre mère », souligne Georges Picavet, citant Maurice Barrès. A 18 ans, Paul Minet devance l'appel, puis prolonge son engagement le 15 octobre 1934, au sein du 1er régiment de Spahis marocains, à Alep, en Syrie. Passé maréchal des logis en 1937, il intègre un corps expéditionnaire en Roumanie, en 1939. Deux ans plus tard, il rallie les Forces Française Libres du Général de Gaulle. En 1942, c'est la glorieuse épopée de la reconquête des territoires du maghreb, puis la bataille d'El Alamein, sous les ordres du général Montgoméry... De vilaines blessures ne lui permettront pas de débarquer en France le 1er août 1944, avec la 2e DB. « Il est temps de songer à construire un foyer », conclut sobrement le lieutenant-colonel Picavet. Quatre enfants, neuf petits-enfants et quatre arrières petits-enfants témoignent aujourd'hui de la plus des victoires de Paul Minet. "

Laurent le samedi 05 décembre 2015

Réponse :

J'admire la façon dont les combats en Syrie contre la France libre sont passés sous silence !

Je pense que le "corps expéditionnaire en Roumanie" est resté sagement en Syrie, ce n'était qu'un projet d'action

Dernière mise à jour le samedi 05 décembre 2015

 

Vous pouvez à tout moment obtenir la rectification des données, vous concernant, inscrites dans cette base qui est déclarée sous le n° 1137942 auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté



fiche.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 13 4 2017  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.09 s  4 requêtes