Les Français Libres, de juin 1940 à juillet 1943

 
Accueil
 
Presentation
Liste des Français Libres
Recherche même nom
Contact
Ajout d'un Français libre
Liste du SHD
Liste Chaline
Liste Ecochard
 
 

Un Français Libre parmi 55368
 

Jean Lhenry



Naissance : 5 décembre 1920 - Alexandrie, Egypte

Activité antérieure : étudiant / scolaire

Point de départ vers la France Libre : Moyen Orient

Engagement dans la France Libre : Liban en aout 1942

Affectation principale : FAFL /

Grade atteint pendant la guerre : sergent

Dossier administratif de résistant : GR 16 P 371243

Dans la liste d'Henri Ecochard V40 : ligne 32151

Contribuez à son livre d'or !

Votre nom Votre e-mail il restera caché

Titre de la contribution

Texte de la contribution

Une image (gif ou jpg) sur votre ordinateur

Et pour prouver que vous n'êtes pas un robot : 7 plus 3 =  ?


Jean Lhenry - son Livre d'or !
 

www.cealex.org 

"Paris, le 7 juillet 1945.
Mes parents chéris,
Malgré une G.D.B. qui s'annonce un peu là, je ne puis résister à la joie de vous écrire pour vous raconter la fameuse séance de «Futurs Anciens Combattants» qui a commencé hier soir 6 juillet à 7 h. du soir devant l'Opéra, et vous dire également comment tout ceci a été arrangé. D'abord, je tiens à vous citer les présents :
Lieutenant Chevalier-Riffard dit Bicot, toujours le même ou à peu près. (Cet «à peu près» est en référence à son «caillou» qui va bientôt faire concurrence à celui du père THÉO).
Caporal Claude Achouche qui n'a pas changé du tout. Proposé pour la Croix de la Libération.
Adès, son copain, également d'Alexandrie.
Guy Abou-Chedid ; lui a engraissé et a très peu vieilli ... un comble ! et Madame Abou-Chedid, sa femme.
Et maintenant, aux planqués ou presque !
Aspirant Claude Abou-Chedid, qui a un peu vieilli, perd ses cheveux, mais toujours très «à la manière de ... »
Aspirant Pierrot Deshays, n'a pas changé du tout, toujours aussi chic, toujours le même, quoi !
Sous-Lieutenant Bernard Laussac de Lagarenne qui est exactement celui que j'avais quitté il y a quelques 4 ou 5 ans en Egypte. Plus faubourien que jamais ... et toujours le mot pour rire.
Sergent Marcel Hannaux, le gosse de toujours, parlant auto et lançant ses « galéjades» aussi grosses de mensonges que lui-même. Il a sans doute grandi et a l'air d'être dans une forme magnifique.
Lieutenant Michel Naniche, qui fait son chemin bien tranquillement, n'a pas changé du tout.
Aspirant Bernard Suarès, que j'ai bien connu à Rayak.
Caporal Denis Larivet, qui n'est pas d'Alexandrie.
Sergent Jean Lhenry, resté le même, paraît-il, du moins extérieurement.
Un seul nous a vraiment manqué ; c'est cet animal de Marc qui est en ce moment à Nantes et qui n'a pu être atteint.
Mais vraiment vous avouerez que pour un tour de force, c'en est un et plus d'une fois, tout comme chacun d'entre nous, j'étais plongé dans une espèce de stupeur et de surprise, n'arrivant pas a en croire mes yeux ni mes oreilles.
J'ai pris plusieurs photos qui je l'espère, in challah cent fois, seront toutes réussies.
Nous avons évidemment pondu et signé un petit quelque chose qui vous parviendra, je crois, par Achouche, qui rentre en Egypte très bientôt.
Arrivé ici le 1er, je rentre ce matin en Angleterre, après 6 jours passés trop vite. Mais j'espère bientôt pouvoir «remettre çà» et cette fois ce sera pour aller faire un tour du côté de chez vous ...... si ce n'est pour tout de bon."

Laurent le samedi 04 juin 2016 - Demander un contact


LE PÉRISCOPE Revue et Bulletin Officiel de l'Union Française des Anciens Combattants et Soldats à Alexandrie 31 Mars 1945

"Nous sommes heureux de porter à la connaissance des membres de l'Union que Jean Lhenry, fils de notre Camarade et ami Petrus Lhenry, qui tient si magistrament chaque mois dans le Périscope la rubrique « Entre Nous », et de Madame, vient de « recevoir les ailes» après deux ans d'études, deux ans d'un labeur acharné. Voici d'ailleurs comment, dans un airgraph du 24 février 1945, il annonce cette bonne nouvelle à ses parents qui peuvent être fiers de lui et à qui nous adressons nos bien sincères félicitations. « Et me voici de nouveau en vadrouille, au milieu de valises malles et sacs, dans une nouvelle chambre ... au pied levé. Mais cette semaine qui vient de se passer a vraiment été l'une des plus intéressantes depuis que je suis dans l'armée. La date fatidique : 16 février Quelques Jours de préparation pour la parade (la fameuse parade suivie de la remise des ailes). Six pays alliés étaient représentés. Les français en tenue de Sous-Officiers et casquettes (que d'or, mon Dieu, que d'or). Mais reffet était paraît-il magnifique (pas étonnant ! ) . Les divers représentants firent leur discours et distribuèrent les insignes de pilote, le macaron pour nous. La revue a duré deux heures et demie, ouf ! ... elle s'est déroulée dans un énorme hall. Des détachements de troupe en carré tout autour de nous et, plus en arrière, les invités. A tour de rôle et à l'appel de son nom on s'avance jusqu'à l'estrade pour recevoir l'insigne et voilà, c'est fait. On est pilote ... «Après la cérémonie nous avons eu un banquet monstre au Sesborough Hotel avec tous les Officiers. Un espèce de punch et quelques vingtaines de bouteilles de Whisky, Gin et Rhum ont tout de suite cree une atmosphère de cordialité unanime. Discours (plus ou moins salés). Chansons de l'Air Marshal (Général d'aviation de la R.C.A.F.) Vraiment journée inoubliable. Le lendemain nous nous mettions en route pour l'Est. Avons passé un jour à Montréal et attendons une semaine de permission avant le départ pou l'Europe ...... »

laurent le dimanche 07 février 2016 - Demander un contact


Compléments

Compléments sur LHENRY et BELLOT  :

Jean, René LHENRY est né en 1920 à Alexandrie. Engagé le 2/8/42 dans les FAFL à la Cie de l'Air au Moyen-Orient avec le n°40347. Candidat mécanicien mais arrivé en Grande-Bretagne il souhaite faire élève pilote.Il est immatriculé à la Cie de l'Air à Londres avec le n°31945 Envoyé en école au Canada à partir de janvier 1944, le sergent Lhenry en en sort breveté pilote en février 1945 (n°413). Repris en compte le 31 mars 1945 en Angleterre, il est envoyé au 21 AFU et ne semble pas avoir rejoint une unité combattante avant le 8 mai 1945.

C'est Paul BELLOT (35799) qui est en photo. Il sera breveté pilote en février 1945

Bertrand

Bertrand H le dimanche 21 avril 2013 - Demander un contact


photo octobre 1943



Cliquez pour agrandir

redel catherine le mercredi 17 avril 2013 - Demander un contact

La page d'origine de cette contribution

Réponse :

Jean Lhenry  , Claude Cahen  , Jean Redel  , Yves Gourvil  , Jean Garandeau  , Edouard Raphael  , Andre Le Troublon  , Clement Suzo  , Paul Bellot  , Lucien Duchemann  , Aldo Luraschi  , Jacques de Leon  , Roger Pierront  , Antoine Roth 

Assis, on voit de gauche à droite : Cpl. Mitchell, Sgt. Saury, W/O Genay, Sgt. Harrop, F/O Brockebank, Sgt Ehrman, Cpl. Abouchedid, Cpl. Arnaud

Albert Mitchell  , Yvan Genay  , Jean Ehrman  ou Serge Ehrman  , Claude Abouchedid  , Louis Arnaud 

Dernière mise à jour le samedi 04 juin 2016

 

Vous pouvez à tout moment obtenir la rectification des données, vous concernant, inscrites dans cette base qui est déclarée sous le n° 1137942 auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté



fiche.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 29 6 2018  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.42 s  7 requêtes