Les Français Libres, de juin 1940 à juillet 1943

 
Accueil
 
Presentation
Liste des Français Libres
Recherche même nom
Contact
Ajout d'un Français libre
Liste du SHD
Liste Chaline
Liste Ecochard
 
 

Un Français Libre parmi 59857
 

Raymond Leretz Yeretzian



Naissance : 2 avril 1927 - Alep, Syrie

Activité antérieure : militaire

Nationalité : Syrien

Engagement dans la France Libre : Syrie en décembre 1941

Affectation principale : Terre DFL - Moyen Orient / BM2

A participé à la bataille de Bir Hakeim

Grade atteint pendant la guerre : sergent chef

Dossier administratif de résistant : GR 16 P 365084

Dans la liste d'Henri Ecochard V40 : ligne 31749

Contribuez à son livre d'or !

Ouvert à tous pour exprimer vos sentiments, évoquer vos souvenirs, préciser son parcours, sa vie, poser des questions, citer des livres, des articles, des sites, déposer des documents, photographies, ...

Votre nom Votre e-mail il restera caché

Titre de la contribution

Texte de la contribution

Une image (gif ou jpg) sur votre ordinateur

Et pour prouver que vous n'êtes pas un robot : 2 plus 3 =  ?


Raymond Leretz Yeretzian - son Livre d'or !
 

Une nouvelle contribution attend d'être validée

Raymond LERETZ Bataillon de Marche n° 2, a partcipé à la Bataille de Bir Hakeim

"Aujourd'hui que je me remémore cette époque de mon existence, j'éprouve de la peine à me reconnaître dans cet adolescent... que dis-je, dans cet enfant à peine sorti de la tendre protection maternelle pour se retrouver sur ces quais de Beyrouth, en attendant dans la cohue guerrière son embarquement pour la Libye, via la Palestine et l'Égypte. (…)
C'était en janvier 1942 et j'avais 14 ans. En mon coeur gonflé d'émotion, la tristesse à la pensée du chaud foyer familial que je venais de quitter, se mêlait à la fierté d'appartenir à cette glorieuse 2e demi-brigade coloniale sous les ordres du colonel De Roux. Soldat ! J'étais soldat, le plus jeune soldat de cette jeune armée de la France Libre. L'orgueil, à une sourde exaltation, me transportait, que ne parvinrent même pas à dissiper l'alerte provoquée par une incursion d'avions allemands dans le ciel de Beyrouth, ni la gifle magistrale que m'assénait le commandant Bourgeois devant ma répugnance à m'affubler d'un casque deux fois trop vaste pour mon jeune crâne.
De Banias à Bir Hakeim, le voyage avait duré huit jours. Huit longues journées au cours desquelles nos colonnes de camions avaient progressé en ordre dispersé, mais convergeant toutes vers ce coin de désert perdu au coeur des sables. Au cours de ce long cheminement, les rigueurs de cette nature déshéritée ne nous avaient pas été épargnées. À la chaleur accablante des journées succédait, sans transition, le froid vif des nuits. Le vent de sable nous submergeait presque en permanence.
Nos processions tortueuses de véhicules et de canons semblaient se dissoudre dans ses voiles aussi denses mais plus opaques que des fumées. (...)
Saviez-vous que le plus jeune F.F.L. était à Bir-Hakeim ? Raymond Leretz, Revue de la France Libre, n° 179, mars-avril 1969

Roumeguere le lundi 09 avril 2018 - Demander un contact


" Je viens de lire dans "la mémoire des Français Libres", page 1554, que le plus jeune des combattants présents à Bir Hakeim, Raymond Leretz, avait 14 ans en janvier 1942 (et donc 14 ou 15 quand il est sorti à pied de la position assiégée par les hommes de Rommel)

Ensuite ses parents qui l'avaient cru mort (et qui habitaient en Syrie), ont obtenu qu'il soit libéré de son engagement dont l'histoire ne dit pas comment il avait été obtenu.

Jacques Ghémard "

www.livresdeguerre.net 

Laurent Laloup le dimanche 19 août 2007 - Demander un contact

Dernière mise à jour le lundi 09 avril 2018

 

Vous pouvez à tout moment obtenir la rectification des données, vous concernant, inscrites dans cette base qui est déclarée sous le n° 1137942 auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté



fiche.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 13 10 2019  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.6 s  7 requêtes