Les Français Libres, de juin 1940 à juillet 1943

 
Accueil
 
Presentation
Liste des Français Libres
Recherche même nom
Contact
Ajout d'un Français libre
Liste du SHD
Liste Chaline
Liste Ecochard
 
 

Un Français Libre parmi 59798
 

Léopold Didier Léon



Naissance : 23 mai 1925 - Capesterre, Guadeloupe

Point de départ vers la France Libre : Antilles

Engagement dans la France Libre : USA en juin 1943

Affectation principale : Terre DFL - Moyen Orient / Antilles

Grade atteint pendant la guerre : 2C

Dossier administratif de résistant : GR 16 P 362889

Dans la liste d'Henri Ecochard V40 : ligne 31585

Contribuez à son livre d'or !

Ouvert à tous pour exprimer vos sentiments, évoquer vos souvenirs, préciser son parcours, sa vie, poser des questions, citer des livres, des articles, des sites, déposer des documents, photographies, ...

Votre nom Votre e-mail il restera caché

Titre de la contribution

Texte de la contribution

Une image (gif ou jpg) sur votre ordinateur

Et pour prouver que vous n'êtes pas un robot : 5 multiplié par 5 =  ?


Léopold Didier Léon - son Livre d'or !
 

Une nouvelle contribution attend d'être validée

Une nouvelle contribution attend d'être validée

"La ministre des Outre-mer, George Pau-Langevin, entourée des anciens combattants Edmond Sainsily, Raymond Marin Loza, René Roger Velasques, Léopold Léon, Salinière Segor et Jeanne Catayée"



Cliquez pour agrandir

Laurent le lundi 22 février 2016 - Demander un contact

La page d'origine de cette contribution


Source 

"Léopold Léon sera présent demain sur le Champ d'Arbaud pour commémorer la capitulation allemande et la fin de la Seconde Guerre mondiale, le 8 mai 1945. Cet ancien combattant faisait partie des dissidents qui ont rejoint le général de Gaulle en passant par la Dominique. 69 ans après, sa mémoire est intacte.

Aujourd'hui, Léopold Léon partage son temps libre entre la marche, le jardin et le farniente en compagnie de sa femme. À 89 ans, l'homme a bien mérité son repos et la reconnaissance de la France pour s'être battu pour elle pendant la Seconde Guerre mondiale. Cette commémoration du 8 mai 1945 le replonge dans des souvenirs à la fois douloureux, mais qui le remplissent aussi de fierté. « J'avais 17 ans en 1942, quand les gendarmes sont venus m'extirper en plein cours de mathématiques avec M.Gouffran. C'était le régime de Vichy. À l'époque, j'allais avec mon père écouter le général de Gaulle à la radio chez le chef d'établissement, M. Lori. Ce dernier est d'ailleurs intervenu pour que les gendarmes me relâchent. »

IL ÉGRÈNE LES FAITS, LES NOMS...

Trois jours plus tard, Léopold entend l'appel du général de Gaulle, et entre en dissidence. La première étape de cette rébellion au régime de Vichy passe par la Dominique. Il embarque, à Bananier, dans un canot avec deux de ses amis, Denis et Derby.

« Nous sommes partis en pleine nuit. Nous voulions atteindre Fort Dix à New York. Arrivés à la Dominique, nous avons été hébergés dans des familles et nous avons subi des tests pour voir si on était apte. Je l'étais. »

Leopold Léon raconte son histoire avec tous les détails, comme si tout s'était passé hier. Il égrène les faits avec une grande précision et le souci de l'exactitude : les faits, les noms des personnes, des cadres militaires, des camarades qu'il a rencontrés et avec lesquels il s'est battu.

Léopold Léon rejoint, en 1944 à Norfolk, un convoi de quatre cents bateaux en partance pour l'Afrique et l'Angleterre. Il est entraîné pour le débarquement. « Je suis prêt. Je ne réfléchis à rien d'autre. »

« ON AVAIT L'ORDRE DE TIRER! »

Et le jeune homme fougueux ne pense à aucun moment au danger qui l'attend. Au contraire, il a hâte d'en découdre. Il est jeune et se bat pour libérer la France. « Je traverse le Maroc, la Tunisie et à la frontière, je suis chargé de surveiller 200 prisonniers italiens et allemands. Ils sont malins, vous demandent un briquet, une cigarette... essaient de vous manipuler. On avait l'ordre de tirer. C'était la guerre. »

Léopold Léon n'a alors que 18 ans. Un jour, dans un accrochage avec l'ennemi, il se fait encercler. Or, il a été formé pour ne jamais se faire prendre. Cela veut tout dire. Il a connu les tranchées, la faim, entendu les balles siffler, a tué... Le destin d'un combattant.

« IL NE FAUT JAMAIS OUBLIER »

Le 8 mai 1945, le général de Gaulle annonce la fin des combats. Léopold Léon a 20ans. Il est sain et sauf. « La guerre finie, l'Allemagne ayant capitulé, nous étions heureux de rentrer et de défiler à Paris. » Il revient au pays où il trouve un emploi à la direction de l'équipement, puis à l'agriculture. Muté en région parisienne, il y passera une trentaine d'années.

Cet ancien combattant vit aujourd'hui avec sa femme à la campagne, en Basse-Terre. Ils ont élevé sept enfants.

Léopold Léon savoure son temps libre. « Je sors avec mon association, je marche, je m'occupe du jardin... » Il soigne avec amour un bougainvillier, le taquine sa fille. Chaque année, il ne se lasse pas de raconter son histoire. Car aime-t-il rappeler, « Mon histoire fait partie d'une histoire qu'il ne faut jamais oublier. »

laurent le jeudi 10 décembre 2015 - Demander un contact


Papy !! on pense à toi!

Salut Papy!
Même si on ne s'appel pas des masses, je suis fière de toi et de toutes les valeurs que tu nous as transmises!
Bisous!!!!

LEON DECHADIRAC Stéfane le mardi 11 juin 2013 - Demander un contact


JORF n°0143 du 23 juin 2009 page 10194
texte n° 1

DECRET
Décret du 22 juin 2009 portant nomination

Défense et anciens combattants

Par décret du Président de la République en date du 22 juin 2009, pris sur le rapport du Premier ministre, du ministre de la défense et du secrétaire d'Etat à la défense et aux anciens combattants et visé pour son exécution par le grand chancelier de l'ordre national de la Légion d'honneur, vu la déclaration du conseil de l'ordre portant que les présentes nominations sont faites en conformité des lois, décrets et règlements en vigueur, sont nommés pour prendre rang à compter de la date de réception dans leur grade :

Au grade de chevalier

M. Léon (Didier, Jocelyn, Léopold dit Léopold), ancien combattant.

Jacques Ghémard le samedi 27 juin 2009 - Demander un contact

Dernière mise à jour le lundi 22 février 2016

 

Vous pouvez à tout moment obtenir la rectification des données, vous concernant, inscrites dans cette base qui est déclarée sous le n° 1137942 auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté



fiche.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 13 10 2019  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.59 s  7 requêtes