Les Français Libres, de juin 1940 à juillet 1943

 
Accueil
 
Presentation
Liste des Français Libres
Recherche même nom
Recherche déces même jour
Contact
Ajout d'un Français libre
Liste du SHD
Liste Chaline
Liste Ecochard
 
 

Un Français Libre parmi 56773
 


Cliquez !

Wladimir Alfred Kosianowski-Lorenz



Naissance : 21 juillet 1895 - Moscou, Russie

Activité antérieure : marin

Nationalité : Polonais

Engagement dans la France Libre : en décembre 1941

Affectation principale : FNFL / marine marchande

Marine Levant, Notre Dame d' Etel

Grade atteint pendant la guerre : Capitaine de corvette, capitaine au long cours

Décès : 30 juillet 1966 - Londres

Dans la liste de l'amiral Chaline : ligne 7549

Dans la liste d'Henri Ecochard V40 : ligne 27572




Wladimir Alfred Kosianowski-Lorenz - son Livre d'or !
 

"A Beyrouth en 1942, à bord du Notre Dame d'Etel, la visite de l'aide de camp marine du Général Sikorski. Le C.C. Wladyslaw Kosianowski encadré par l'E.V. 1 A, Ponikiewski (fourragère), l'aide de camp qui décédera dans un accident d'avion , et un E.V. 2 français (?) qui tient la bouée . Assis (?) "

Laurent Laloup le samedi 01 décembre 2007 - Demander un contact


L'équipage du ND d'Ethel :

Laurent Laloup le samedi 01 décembre 2007 - Demander un contact


KOSIANOWSKI-LORENC Wladislaw,
Alfred
Né le 21 juillet 1895 à Moscou (Russie
Polonais d'origine. Entré au service dans la marine polonaise en 1918. Capitaine de corvette en 1929, commande un groupe de torpilleurs. Quitte le service actif en 1934 pour assurer les fonctions de Commissaire du Gouvernement auprès de la grande navigation et la Pêche en haute mer. Capitaine au long cours. Rappelé au service actif en 1939 et exerce diverses tâches en Pologne et en exil. Il était arrivé en Angleterre le 21 juin 1940 à bord de HMS Broke. Mis à la disposition des FNFL par le gouvernement polonais de idres pour une durée de 2 ans le 17 décembre 1941.
Nommé capitaine de corvette auxiliaire à compter du 1er décembre 1941.
Affecté Marine Levant de décembre 1941 à février 1944.
Commandant Notre Dame d'Etel (ex-yacht Aegios If) du 1ermai 1942 au 8 novembre 1943.
Le capitaine de frégate auxiliaire Kosianovski-Lorenc est titulaire de plusieurs décorations laises.
t en Allemagne.

Source : historique des FNFL

Laurent Laloup le mardi 27 novembre 2007 - Demander un contact


Rectification

Wladimir, Alfred Kosianowski-Lorenz est de nationalité polonaise .

Laloup laurent le lundi 26 novembre 2007 - Demander un contact


Extrait de : www.debarquement-normandie.com  :

"ce matin, aux puces, j'ai trouvé une vieille (1947) revue polonaise consacrée à sa Marine de Guerre. On y trouve 4 photos de ce voilier Free-french et de son Commandant polonais, le Capitaine de Corvette Kosianowski.
Photo 1 : à bord du "Notre Dame d'Etel", 3 militaires et un civil en pose.
La visite à bord de l'attaché naval du général polonais Sikorski le L.V Poniekowski encadré par le C.C. Kosianowski (tenue française) et un M.P. (?)portant une bouée de l'Etel. (le civil ? )... identification en cours.
Photo 2 : le pont de l'Etel, en version civile : tenues civiles pour l'équipage et pas d'armes visibles. Le navire est "marchand". Des voiles encombrent le pont et les hommes sont décontractés.
Photo 3 : le pont au poste de combat : deux canons (quels types ?) prets à ouvrir le feu et tout l'équipage en tenues militaires ( bachis, fusils, cartouchières). Le sérieux et l'envie de se battre se lisent sur les visages.
Photo 4 : le pavillon tricolore offert par l'équipage français à son Commandant polonais apres deux années de service. Le bleu porte la Croix de Lorraine au centre avec " a son cher commandant" en haut, "marine nationale" en bas. Le rouge, une "Virtuti Militari" au centre avec "W. Kosianowski" en haut, ".............." en bas. Le blanc est illisible.

Le "Notre Dame d'Etel" était basé à Beyrouth (Liban) et la revue polonaise signale plusieurs sorties nocturnes de ce "Q-ship". Le C.C. Wladyslaw Kosianowski recevra la Croix de Guerre" en 1943. L'E.V. Ponikiewski décédera dans un accident d'avion. (Gibraltar avec Sikorski ?) "
...
".... la vie des free french à bord du "Notre Dame de l'Etel" est racontée dans une revue polonaise par Kosianowski lui même.

"Epopeje zaglowcow" dans le numéro 24 de "Polska na Morzach 1944/1945". L'auteur signe NAISOK, son pseunonyme (Kosian = NAISOK). Probablement éditée en Angleterre pendant la WWII, d'où le pseudo. Va falloir que je trouve ça.

Quelques pages certainement instructives sur les français libres au Liban. un livre qui raconte l'histoire de la Marine polonaise du Levant parle de ce voilier qui jouait "au pirate", passant de la voile au moteur suivant ses missions (patrouilles, escorte de convois) et surtout de son équipage "éxotique" ("egzotycz"): un commandant polonais (prété pour deux ans) avec un équipage de toutes les nationalités : françaises, chiliennes, boliviennes, annamites et arabes. Kosianowski se faisant appeler Lorenz .
.... pas triste !

...

"en 1945, le C.C. Kosianowski Wladyslaw appartient à l'Etat Major de la Marine Polonaise à Londres (chef du RIZ). Il est sous les ordres du contre amiral Jozef Unrug. Celui-ci ne rentrera pas en Pologne mais s'installera en France. Il est décédé le 28 février 1973 à Lailly en Val . Si cet amiral laisse une famille en France, il serait temps de récolter ces précieux souvenirs de guerre , le "Notre Dame d'Etel" et d'autres.
"

Laurent Laloup le samedi 24 novembre 2007 - Demander un contact

Dernière mise à jour le samedi 09 février 2008

 

Vous pouvez à tout moment obtenir la rectification des données, vous concernant, inscrites dans cette base qui est déclarée sous le n° 1137942 auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté



fiche.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 4 2 2019  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.46 s  7 requêtes