Les Français Libres, de juin 1940 à juillet 1943

 
Accueil
 
Presentation
Liste des Français Libres
Recherche même nom
Contact
Ajout d'un Français libre
Liste du SHD
Liste Chaline
Liste Ecochard
 
 

Un Français Libre parmi 54785
 

Edmond Huntzbuchler



Naissance : 12 février 1900 - Belfort (90)

Activité antérieure : liberal / cadre

Point de départ vers la France Libre : Metropole

Engagement dans la France Libre : en juillet 1940

Affectation principale : Administration / affectation spéciale

Grade atteint pendant la guerre : civil

Dossier administratif de résistant : GR 16 P 299366

Dans la liste d'Henri Ecochard V40 : ligne 25303

Contribuez à son livre d'or !

Votre nom Votre e-mail il restera caché

Titre de la contribution

Texte de la contribution

Une image (gif ou jpg) sur votre ordinateur

Et pour prouver que vous n'êtes pas un robot : 8 plus 8 =  ?


Edmond Huntzbuchler - son Livre d'or !
 

"[Jacques Lorraine]... Pseudo de Jacques Huntzbuchler, fonctionnaire au service d’information de la France libre puis du CFLN. Il sera employé après la Libération aux Cahiers Français (communication de M. Crémieux-Brilhac, que nous remercions). Pendant la guerre, Jacques Lorraine est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont La France allemande, l’exemple de l’Alsace-Lorraine, publié en 1942 en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis, fondé sur le dépouillement de la presse allemande en Alsace. En 1943, Jacques Lorraine publie à Alger « L’autre bataille de France », qui dénonce la politique de la collaboration puis à l’automne 1944, à Paris : « Les Allemands en France » un tableau de la politique allemande dans différentes régions de France : la Bretagne, la Zone interdite Est, la Bourgogne, l’Alsace et la Lorraine ». Il évoque dans le dernier chapitre, sans la commenter, son allocution de 1943 invitant les incorporés de force à déserter..."

Laurent le jeudi 21 janvier 2016 - Demander un contact


Jeunesse d'Edmond Huntzbuchler

Etudiant en russe, Edmond Huntzbuchler se rendit en URSS en 1930, dans un voyage organisé par le Comité français des relations scientifiques avec la Russie (Cœuré Sophie. La langue russe et la « carte mentale » de l’Europe au XXe siècle. Réflexions sur l’exemple français. In: Matériaux pour l'histoire de notre temps, 2004, n° 76. p. 28, 

Il fut correspondant de l'agence Havas à Prague, et assista en 1938 au congrès nazi de Nuremberg ("Melpomène se parfume à l'héliotrope" : ici Londres : le quotidien de la Résistance au fil des messages personnels, Michel Roger Augeard, [Paris] : J.-C. Lattès, 2012).

Jacquot, Olivier le vendredi 31 août 2012 - Demander un contact


Edmond Huntzbuchler

Soustelle Jacques‎ · ‎Envers et contre tout de Londres à Alger ( 1940-1942 ):

" Je pris donc, quelques jours plus tard, mes fonctions à la tête des services d'information qu'André Diethelm « coiffait » comme commissaire national, avec ceux de l'Intérieur et du Travail. Tous les matins (habitude que je conservai lorsque je fus ministre de l'Information à Paris), je réunissais dans mon bureau mes principaux collaborateurs : mon ami René Thibault, chargé du secrétariat; PH. Siriex, chef du service de presse et son adjoint André Laguerre; Maurice Schumann, chef de la radio, avec François Eyriey; Claude de Boisgelin, chargé du service photographique et des actualités filmées. Plus tard s'y adjoignirent Desforges (Huntzbuchler), chef des publications, et Desjardins (Bréal), chargé du service de diffu­sion à l'étranger et dans l'Empire Libre. Georges Boris repré­sentait l'Intérieur à ces réunions; c'est lui qui, se fondant sur les rapports parvenus de France par le B.C.R.A., nous donnait les indications nécessaires pour orienter notre propagande vers le pays occupé et vers le monde. Les Affaires étrangères déléguaient Raymond Offroy, ancien consul à Salonique, un des premiers de la < carrière » qui aient rejoint la France Libre. "

laurent le lundi 07 septembre 2009 - Demander un contact


Edmond Huntzbuchler

Dictionnaire historique de la Résistance :

"Au service des Publications, Huntzbuchler, ancien correspondant d'Havas à Prague, auteur de plusieurs ouvrages sous le nom de plume de Jacques Lorraine, crée un Office français d'édition. Tout en aidant des publications très diverses à l'étranger ou dans les territoires français libres, son service diffuse lui-même deux périodiques, Les Documents (qui devien­dront Les Cahiers français) et la Lettre de la France libre, hebdomadaire, et dont le contenu est en partie consacré aux mouve­ments de résistance en France. Des brochures en anglais sont aussi publiées (News of Fighting France) ainsi que des recueils de documents reproduisant les textes fondateurs de la France libre ou édités à l'occasion d'un événement : Bir Hakeim (juin 1942) ou les manifestations du 14 juillet 1942 en métropole. Dans ce dernier cas, la diffusion de la brochure, illustrée par des photos de la manifestation de Lyon, a réussi à amplifier considérable­ment à l'étranger l'écho de ces manifesta­tions, d'autant que celle-ci intervenait dans le cadre du cent cinquantième anniversaire de la Révolution française.
"

Laurent Laloup le mercredi 11 mars 2009 - Demander un contact

Dernière mise à jour le jeudi 21 janvier 2016

 

Vous pouvez à tout moment obtenir la rectification des données, vous concernant, inscrites dans cette base qui est déclarée sous le n° 1137942 auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté



fiche.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 29 6 2018  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.46 s  7 requêtes