Les Français Libres, de juin 1940 à juillet 1943

 
Accueil
 
Presentation
Liste des Français Libres
Recherche même nom
Recherche déces même jour
Contact
Ajout d'un Français libre
Liste du SHD
Liste Chaline
Liste Ecochard
 
 

Un Français Libre parmi 61329
 

Pierre Louis Bernard Guelorget



Naissance : 10 mars 1906 - Parthenay (79)

Activité antérieure : liberal / cadre

Point de départ vers la France Libre : Metropole

Engagement dans la France Libre : Londres en janvier 1942

Affectation principale : Terre - Londres /

Grade atteint pendant la guerre : sous-lieutenant

Décès : 17 avril 1984 - Saint-Brieuc (22)

Dossier administratif de résistant : GR 16 P 274016

Dans la liste d'Henri Ecochard V40 : ligne 22982

Contribuez à son livre ouvert !

Ouvert à tous pour exprimer vos sentiments, évoquer vos souvenirs, préciser son parcours, sa vie, poser des questions, citer des livres, des articles, des sites, déposer des documents, photographies, ...

Votre nom Votre e-mail il restera caché

Titre de la contribution

Texte de la contribution

Une image (gif ou jpg) sur votre ordinateur

Et pour prouver que vous n'êtes pas un robot : 2 plus 9 =  ?


Pierre Louis Bernard Guelorget - son Livre ouvert !
 

General Koenig Of The Free French Army
1944 - French Army Officer, General Marie-Pierre Koenig, with his staff; (L-R) Asp. Pierre Guelorget, Lt. Francois Boscher, Lt. Georges Roca, Asp. Leon Bouvier, A/Lt. Theodore, Lt. Jorge Laboureur, General Marie-Pierre Koenig, Lt. Raymond Boverat, Lt. Joseph Dehen and Lt. Etienne Mantoux, June 1944. (Photo by Popperfoto via Getty Images/Getty Images)

GR 16 P 86144| BOVERAT ( Raymond Paul )| 1916-08-24| Paris 17| Seine| FRANCE
GR 16 P 166015| DEHEN ( Joseph Marie Roger )| 1917-03-03| Paris| Seine| FRANCE|



Cliquez pour agrandir

Laurent Laloup le dimanche 24 novembre 2019 - Demander un contact


Pierre Louis Bernard GUELORGET
Né le 10 mars 1906 (samedi) - Parthenay, 79202, Deux-Sèvres, France
Décédé le 17 avril 1984 (mardi) - Saint-Brieuc, 22278, Côtes-d'Armor, France, à l'âge de 78 ans
Voyageur de commerce

Laurent Laloup le samedi 27 avril 2019 - Demander un contact


Pierre Guelorget

"L'amiral Muselier, nommé chef des FNFL, a rédigé son pre­mier ordre du jour sur une caisse en bois. C'est une sorte de corsaire méridional, un marin bouillant, énergique. On pourrait armer davantage de bâtiments, mais il faut des équipages. Et l'on manque d'hommes, d'hommes jeunes. Voilà ce que pense Muselier à Londres.
C'est ce que pense aussi le jeune Besnault, de l'autre côté de la Manche, ainsi que quatre autres jeunes gens de ses amis, Pierre Guélorget, François Menguy, Jean Blondel et Claude Robinet, qui préparent depuis plusieurs semaines leur évasion de la France occupée. Les cinq adolescents « bien tranquilles » sont fin prêts en cette froide mais belle matinée de janvier. Leurs familles ne se doutent de rien.
.........."
"Les Escorteurs De La France Libre" de Michel Bertrand

L. Laloup le mardi 15 avril 2008 - Demander un contact


Pierre Guelorget

"Claude Robinet, étudiant, se trouvait en 1940 dans la région de Paimpol car il voulait rejoindre les forces de De Gaulle. N'acceptant pas de baisser les bras, il rencontra à Pléhédel, lors du mariage d'un ami, le frère Jean Baptiste Legeay , celui qui allait devenir avec Suzanne Wilborts son chef de réseau. Voulant le mettre à l'épreuve, J.B. Legeay chargea Claude Robinet d'établir un plan des défenses côtières de Paimpol à Bréhec.

Aidé d'un camarade, Maurice Mazeran, il testera ses talents d'agent de renseignements sur le sémaphore de la Pointe de Bilfot en juillet 1941. Profitant de l'absence des cinq ou six allemands de garde descendus à Port Lazo pour déjeuner, nos deux agents, après avoir franchis la clôture de barbelés et brisé les vitres, pénétrèrent dans le sémaphore. Ils firent main basse sur le plan détaillé des défenses côtières des environs. Profitant de leur présence dans les locaux de la station, ils jetèrent par dessus le mur d'enceinte côté mer, quelques mitraillettes et mirent "un peu de désordre" dans les pièces de l'occupant.

Claude Robinet ne manquera pas, également, d'"emprunter" un portrait d'Hitler. Il le cachera dans sa valise pendant un temps, mais la religieuse, chargée du foyer où il était hébergé, fouilla dans ses affaires et lui signifia de quitter les lieux. On imagine les conséquences dramatiques que la découverte d'un tel objet, par les allemands, aurait pu provoquer. De nombreux réseaux tombèrent souvent par de tels actions.

Le plan fut le soir même entre les main du frère Legeay qui ne tarda pas à le faire parvenir à Londres. Celui ci sera soigneusement étudié, par des spécialistes.

Cette action obligea Claude Robinet à quitter Paimpol pour se réfugier au château du Bourgblanc à Plourivo chez la Comtesse De Mauduit, en attendant son départ vers l'Angleterre en janvier 42.

Départ de l'agent Claude Rivière pour l'Angleterre

Se sentant menacé, Claude Robinet, alias Claude Rivière décida de rejoindre l'Angleterre, il partira le 15 janvier 1942 en se joingnant à un groupe sur le départ : François Menguy, Pierre Guélorget, René Besnault, Jean Blondel.

Comme tous les évadés de France, à leur arrivée en Angleterre, Claude Robinet et ses compagnons subiront, à la célèbre "Patriotic School", un interrogatoire destiné à déceler les espions allemands et à obtenir le maximum de renseignements sur la région de résidence des évadés. C'est lors de cet "entretien" qu'il dessinera pour l'intelligence service la disposition, intérieure et extérieure, des bâtiments et des défenses de la station sémaphore de la Pointe de Plouézec. Ces croquis et informations serviront de support pour la rédaction du dossier d'intelligence de l'opération "Fahrenheit" et pour les commandos chargés de l'attaque de cet objectif. Ils pouvaient ainsi connaître avec exactitude la disposition des différents éléments à neutraliser. Il s'agit là, sans nul doute, d'un magnifique exemple de collaboration entre la résistance et les seirvices anglais.

"

Les 5 "évadés", à droite Claude Robinet

Laurent Laloup le dimanche 28 octobre 2007 - Demander un contact

Dernière mise à jour le dimanche 24 novembre 2019

 

Vous pouvez à tout moment obtenir la rectification des données, vous concernant, inscrites dans cette base qui est déclarée sous le n° 1137942 auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté



fiche.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 24 5 2020  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.72 s  8 requêtes