Les Français Libres, de juin 1940 à juillet 1943

 
Accueil
 
Presentation
Liste des Français Libres
Recherche même nom
Contact
Ajout d'un Français libre
Liste du SHD
Liste Chaline
Liste Ecochard
 
 

Un Français Libre parmi 57284
 

Roger Charles Félix Guattary



Naissance : 14 aout 1909 - Saint-Maur-des-Fossés (94)

Activité antérieure : militaire

Point de départ vers la France Libre : Metropole

Engagement dans la France Libre : Londres en septembre 1941

Affectation principale : FAFL / parachutistes

Grade atteint pendant la guerre : capitaine

Dossier administratif de résistant : GR 16 P 273349

Dans la liste d'Henri Ecochard V40 : ligne 22901

Contribuez à son livre d'or !

Ouvert à tous pour exprimer vos sentiments, évoquer vos souvenirs, préciser son parcours, sa vie, poser des questions, citer des livres, des articles, des sites, déposer des documents, photographies, ...

Votre nom Votre e-mail il restera caché

Titre de la contribution

Texte de la contribution

Une image (gif ou jpg) sur votre ordinateur

Et pour prouver que vous n'êtes pas un robot : 6 multiplié par 3 =  ?


Roger Charles Félix Guattary - son Livre d'or !
 

Charles Olard aussi fera partie de cette opération top secret

Mon grand oncle Charles Olard m'expliquera durant mon enfance qu'il fera partie de cette opération top secret qui a eu lieu dans la nuit du 5 au 6 juin à SAINT LAURENT SUR MER .

celle ci fût planifiée et organisée sous le commandement AMERICAIN, avec la participation de la résistance du réseau ALLIANCE sous réseau ferme .

j'ai eu ordre de me taire durant 33 ANS et le 27 MAI 2017 à l'occasion de la journée nationalle de la résistance , l'association que je préside :
les fleurs de la résistance fera une action de mémoire au sein même de l'église de SAINT LAURENT SUR MER et à cette occasion elle y dévoilera cette opération classé top secret au yeux du monde,
(documents officiel classé à l' appuis afficher sur place ce jour la dans l'église de SAINT LAURENT SUR MER)
Nous expliquerons aussi que Charles Olard a bien fait partie de cette opération ainsi que son rôle.

Celui ci donnera des détails de cette histoire à son petit neveu Sébastien Olard;
il lui dira : tu devra attendre que je sois mort pour raconter cette vérité : Personne ne te croira, mais tu devras le faire et le dire en mon nom ! C'est une mission et tu dois l'accepter, c'est ce que j'ai fait à la lettre jusqu'à ce jour.
Et c'est en cette date symbolique du 27 MAI 2017 JOUR NATIONAL DE LA RÉSISTANCE que j'explique cette mission et ce qu'ils ont fait cette nuit là avant que les premiers alliés débarquent sur la plage d'OMAHA BEACH  : N' AYANT JAMAIS PARLER AVANT étant donné que j'avais donné ma parole d'homme pour dévoiler cette mission que maintenant ... ce 27 MAI 2O17.

Elle fut accomplie avec l'actions des quelques résistants encore présent : secteur OMAHA BEACH et 12 officiers français sous le commandement de leur chef : ROGER GUATTARY lui même sous commandement Américain à SAINT LAURENT SUR MER DANS LA NUIT DU 5 AU 6 JUIN 1944 avant l'arrivée des alliés .

Cette opération est : le PLAN SUSSEX MISSION ASCAIN / DRIVER .

Ma famille OLARD contenant plusieurs RÉSISTANTS n'a jamais parlé depuis le débarquement, elle n'a jamais cherché les remerciements, ni les honneurs, ni la gloire seul la liberté retrouvée fut à leurs yeux la meilleur récompense, nous avons eu pour notre famille :
3 torturés, 1 évadé, 2 fusillés, et 3 autres qui sont passé entre les mailles du filet dont : mon grand père Lucien OLARD (garagiste à VIERVILLE SUR MER durant l'occupation, son fils jacques, et la sœur de Charles et Lucien du prénom de Suzanne. Tous ont gardé le silence sur leurs actions ... jusqu’à ces écrits que je vous fais entre autres ... mais je pense que nous devons parler maintenant ... car le 75éme anniversaire du débarquement arrive et il est temps ...
Mr ROGER QUATTARY à dit devant le fils POLLET un jour : personne ne nous rend hommage et nous devrions faire quelque chose... Aux dires de Mr POLLET,
mais rien n' a été fait pour eux, alors je vous propose à ceux qui le désire de prendre contact avec moi et qu'ensemble, tous, nous leurs rendions ce que ces héros de l'ombre méritent, c'est à mes yeux la moindre des choses, nous devons les honorer tous comme il se doit.
contactez moi et aidez moi dans cette tache d'une manière ou d'une autre, qui que vous soyez et où que vous soyez nous allons par une plaque les immortaliser à OMAHA BEACH: maintenant ! c 'est URGENT !!!
Merci à tous !
dans l' attente de vous lire,
(vous me trouverez sur le net assez facilement.)

Sébastien .

SEBASTIEN OLARD le dimanche 12 août 2018 - Demander un contact

Réponse :

Il me semble qu'une façon de les honorer consisterait à dire ce qu'ils ont fait, non ?

Je trouve 3 dossiers de Résistant pour le nom Olard 


Mission ascain



Cliquez pour agrandir

Pollet le mardi 19 décembre 2017 - Demander un contact


Mission ascain



Cliquez pour agrandir

Pollet le mardi 19 décembre 2017 - Demander un contact


Mon père était son coéquipier mission ascain driver

Mon père Pollet Yves, allias Georges Pocquet, a participé à la mission ascain driver avec Ms Guattary. Il est resté en contact jusqu'en 1986. Mon père était très lié avec lui.
Je l'ai aussi connu pendant de nombreuses années.

Pollet le mercredi 13 décembre 2017 - Demander un contact


"Un commando allié dans le village de St-Laurent-sur-Mer, la nuit du 5 au 6 juin 1944

Participants:
12 agents français parachutés, tous officiers ou sous-officiers détachés auprès de l'OSS/G2 de la 1ère Armée US, dont les noms suivent:

Capitaine Roger GUATTARY, alias Basco (Fr)
François BONAFOS, alias François Contet (Fr)
Louis CHEVALLIER, alias Louis Tournier (Fr)
Yves DUREMEYER, alias Dargeles (Fr)
Arthur LAURENT, alias Dupin (Fr)
Jean MASSON, alias Jean Moutier (Fr)
Norbert MEYER, alias Norbert Martin (Fr)
Fernand NOCETTI, alias Henri Bauge (Fr)
Yves POLLET, alias Georges Pocquet (Fr)
Albert POUPART, alias Viallat (Fr)
Henri STUBER, alias Aicard (Fr)
X, alias A. Beaupin (Fr)"

Laurent Laloup le mardi 12 décembre 2017 - Demander un contact


Photo d'un capitaine courageux

J'ai retrouvé une photo de Roger Guattary que j'ai connu dans mon enfance.



Cliquez pour agrandir

Laurent ROCHE le samedi 28 janvier 2017 - Demander un contact


Extrait de "Mémoire d'un agent secret de la France libre T3", par Remy

"Le 29 juillet, j'entrais à Canisy sur les pas mêmes des Allemands en fuite, accompagné du capitaine Guattary, résistant de la première heure recruté par mes soins en Alger et qui avait été un de mes meilleurs adjoints pour l'instruction de nos équipes Sussex et Proust. M'ayant précédé de quelques jours en Normandie, il s'était tout de suite porté volontaire pour aller chercher au-delà des lignes ennemies les renseignements dont nous avions besoin. Il devait finir la guerre comme officier de liaison auprès de l'armée américaine, après avoir conquis plu­sieurs brillantes citations.
Le médecin de Canisy, qui me pardonnera d'avoir oublié son nom, mais dont je me souviens bien qu'il était un authentique patriote, venait d'être élu maire par ses concitoyens. On nous conduisit tout droit chez lui. C'était l'heure du déjeuner, et une trentaine de convives se pres­saient autour de sa table où régnait la plus franche cor­dialité au milieu du plus aimable désordre. Une formi­dable ovation salua l'arrivée de ces officiers français qui arrivaient à l'improviste. On se poussa un peu, on rajouta des assiettes... C'était la première fois que j'étais témoin de la joie éclatante qui s'épanouissait dans la ferveur d'une libération datant d'une heure à peine. Cela faisait du bien.
Il me fut signalé que, tout à côté, s'étaient cachés deux agents du réseau Centurie, traqués par les Allemands. Quelqu'un nous conduisit à la ferme où se trouvait le commandant Villiers-Moriamé, chef du secteur. Vieillard encore très droit et très vert dans son uniforme bleu-horizon sur lequel brillaient les décorations gagnées pen­dant la Grande Guerre, ce glorieux vétéran se mit au garde à vous devant moi. Je crois bien que mes yeux se brouillèrent tandis que je rougissais de confusion. Sa femme, au visage très doux, se tenait près de lui, toute souriante.
— Il faut prévenir M. Franck ! dit le commandant. Quelqu'un partit en courant.
— M. Franck est très malheureux, ajouta le vieil officier.
J'entendis alors le chuintement caractéristique d'une balle, et vit blêmir Guattary : avant de s'écraser contre la façade de la ferme, qui n'était séparée du potager que par un étroit espace de terre battue, le projectile était passé à quelques centimètres de son visage.
— Là, cria-t-il, tendant le doigt vers le potager auquel Je tournais le dos. Une légère fumée bleue achevait de se dissiper, sortant d'un haut massif de topinambours, dans lequel Guattary se jeta, pistolet au poing.
— Il y a encore beaucoup d'Allemands isolés qui errent dans la campagne, murmura le commandant, sur le ton d'un maître de maison qui eût voulu s'excuser de l'incon­gruité commise par un domestique.
Guattary revint quelques minutes après.
— Il a réussi à s'enfuir, dit-il. Les blés sont trop hauts.
— Mon colonel, proposa le vieux commandant, voulez-vous que nous allions voir M. Franck ? Ce n'est pas loin d'ici.
Dans la cour d'une ferme toute blanche sous le soleil, un colosse épais et lourd nous attendait, ayant à ses côtés sa femme.
— Voilà Franck, mon colonel ! dit Villiers-Moriamé. C'est un héros.
Ne pouvant retenir ses larmes, Mme Franck cacha son visage dans ses mains. Gêné, les traits contractés, son mari lui prit le bras.
— Allons, mon petit, tu sais bien que c'est fini, maintenant ! Nous avons assez attendu ce jour-là !"

Laurent Laloup le vendredi 26 septembre 2008 - Demander un contact


Extrait de "Mémoire d'un agent secret de la France libre T3", par Remy

"Instructeur au plan Sussex puis officier de liaison auprès de l'armée américaine"

Laurent Laloup le vendredi 26 septembre 2008 - Demander un contact


"...- M. Constant BESNARD, en août 1944. A Buais, il n'a pas été possible non plus de citer, tant ils sont nombreux, tous les patriotes qui ont passé volontairement à travers les lignes allemandes en pleine bataille, pour rejoindre et renseigner les Américains sur le dispositif militaire allemand. Leur action fut si importante et si appréciée qu'une école spéciale, au titre de la mission " Ascain ", dirigée par le capitaine français Roger GUATTARY, débarqué le 6 juin. venant dAngleterre, fut installée en juillet au château des Palmiers, à Saint-Côme-du-Mont, pour former des jeunes volontaires. Roger GUATTARY assura lui-même plusieurs missions notamment au cours des combats de La Haye-du-Puits et en débarquant à Jullouville, en vedette, derrière la ligne du front allemand. Plusieurs jeunes gens venant de la région de Valognes et du Calvados, inscrits depuis longtemps à un réseau de Résistance, participèrent activement à cette entreprise dangereuse. La même tactique fut employée en août, sous le nom de " Mission KŒNIG ", pendant la bataille de Mortain..."

beaucoudray.free.fr 

Laurent Laloup le samedi 12 juillet 2008 - Demander un contact


". A Buais, il n’a pas été possible non plus de citer, tant ils sont nombreux, tous les patriotes qui ont passé volontairement à travers les lignes allemandes en pleine bataille, pour rejoindre et renseigner les Américains sur le dispositif militaire allemand. Leur action fut si importante et si appréciée qu’une école spéciale, au titre de la mission " Ascain ", dirigée par le capitaine français Roger GUATTARY, débarqué le 6 juin. venant dAngleterre, fut installée en juillet au château des Palmiers, à Saint-Côme-du-Mont, pour former des jeunes volontaires. Roger GUATTARY assura lui-même plusieurs missions notamment au cours des combats de La Haye-du-Puits et en débarquant à Jullouville, en vedette, derrière la ligne du front allemand. Plusieurs jeunes gens venant de la région de Valognes et du Calvados, inscrits depuis longtemps à un réseau de Résistance, participèrent activement à cette entreprise dangereuse. La même tactique fut employée en août, sous le nom de " Mission KŒNIG ", pendant la bataille de Mortain. De même, il n’a pu être fait état des noms des nombreux patriotes qui, à la tête des troupes alliées, les ont guidées pour pénétrer dans le dispositif allemand, par des chemins ou sentiers connus d’eux seuls. Le 15 août 1944, tout le territoire du département de la Manche est libéré. "

Extrait de : www.alainvoisin.fr 

Laloup laurent le mardi 05 février 2008 - Demander un contact

Dernière mise à jour le dimanche 12 août 2018

 

Vous pouvez à tout moment obtenir la rectification des données, vous concernant, inscrites dans cette base qui est déclarée sous le n° 1137942 auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté



fiche.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 1 5 2019  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.41 s  7 requêtes