Les Français Libres, de juin 1940 à juillet 1943

 
Accueil
 
Presentation
Liste des Français Libres
Recherche même nom
Recherche déces même jour
Contact
Ajout d'un Français libre
Liste du SHD
Liste Chaline
Liste Ecochard
 
 

Un Français Libre parmi 58131
 

Maurice Henri Marie Le Riche de Cheveigné



Naissance : 16 aout 1920 - Paris 16e

Activité antérieure : ouvrier / artisan

Point de départ vers la France Libre : Metropole

Passage en Espagne : septembre 1940

Engagement dans la France Libre : en octobre 1940

Affectation principale : BCRA /

Décès : 1er juin 1992 -

Dossier administratif de résistant : GR 16 P 365168

Dans la liste d'Henri Ecochard V40 : ligne 30421

Son récit, "Radio libre" 


Contribuez à son livre d'or !

Ouvert à tous pour exprimer vos sentiments, évoquer vos souvenirs, préciser son parcours, sa vie, poser des questions, citer des livres, des articles, des sites, déposer des documents, photographies, ...

Votre nom Votre e-mail il restera caché

Titre de la contribution

Texte de la contribution

Une image (gif ou jpg) sur votre ordinateur

Et pour prouver que vous n'êtes pas un robot : 8 plus 9 =  ?


Maurice Henri Marie Le Riche de Cheveigné - son Livre d'or !
 

Son récit a été édité

Et je viens de trouver une présentation de l'auteur qui complète un peu ce récit dont Daniel Cordier qui le préface dit "Radio Libre est un livre bouleversant, pour moi c'est un chef-d'oeuvre".

"Maurice de Cheveigné est né 16 août 1920 et mort le 1er juin 1992. Cette courte biographie a accompagné le manuscrit Radio libre, mis en ligne par son fils Alain en 1992. Comment la compléter ? Comment compléter le texte que vous avez entre les mains, qui décrit la période sans doute la plus intense de sa vie. Maurice de Cheveigné est né à Paris, fils de Jane Augustine Noël Le Riche de Cheveigné. Sans père qui l'eut reconnu, fils d'une infirmière elle-même héroïne de la guerre de 1914-18 mais rejetée par sa famille, il connut une enfance parsemée de pensionnats. L'un d'eux se trouvait en Angleterre l'anglais lui ouvrira des portes : celles de sortie de la prison de Gerona au début de ce récit, puis celles du Canada, à la fin. Après une première expérience d'agriculteur aux prise avec les difficultés de la France d'après-guerre, Maurice quitta l'Europe avec sa femme Kitty dans l'espoir de respirer un autre air. Ils furent fermiers encore quelques années, au nord de Toronto, dans le Canada anglophone. Trois enfants sont nés, Suzanne en 1950, Alain en 1953, Colin en 1954. Maurice revint ensuite vers la radio et la télévision naissante. En 1956, la famille partit vers le nord, à Elliot Lake, une ville minière qui surgissait au milieu des forêts et des lacs. Une atmosphère de "Far West", une certaine prospérité grâce à un magasin de téléviseurs, de disques et de livres aussi. Puis la crise, le marché de l'uranium s'effondra et il fallut repartir. Ils revinrent en France, en principe pour une année seulement. Les verdoyantes Pyrénées en décidèrent autrement et la famille retourna à l'agriculture, élevant moutons, bovins puis abeilles. Ce fut de nouveau une vie difficile, marquée par l'incompréhensible blessure du retrait de sa licence de radio amateur, dans les années 1970, par les autorités françaises bien qu'il eut été le radio de Jean Moulin. En 1980, à l'âge de 60 ans, il décida de partir seul, vers la mer qui l'avait toujours attiré. Après quelques essais, il s'installa à Saint-Malo, dans un bel appartement avec une vue panoramique sur l'eau et l'horizon. Assidu des Glénans, il devint chef de bord capitaine au long cours, comme il aimait à dire. Ses petits-fils Adrien et Daniel naquirent. Mais déjà, son coeur flanchait. Ce fut la décennie d'écriture de ce manuscrit, avec d'incessants voyages à Londres et à Washington où il écumait les archives, à la recherche de sa propre histoire mais aussi à la demande de Daniel Cordier, pour trouver les nombreux documents sur lesquels s'appuie son travail. Ce fut aussi une décennie de lutte contre l'insuffisance cardiaque qui le laissait essoufflé, qui menaçait de l'étouffer. Son manuscrit terminé, le ler juin 1992, il décida de ne pas se laisser dompter."

Jacques Ghémard le jeudi 10 mars 2016 - Demander un contact


Engagement FAFL

LERICHE de CHEVEIGNé Maurice, Henri
né le 16 août 1920 à Paris.
Engagé FAFL à Londres le 18 janvier 1941 avec le matricule 30.591. N'a jamais servi en France.

Yves MORIEULT le jeudi 21 janvier 2010 - Demander un contact

Réponse :

Effectivement, il écrit "Patriotic School ouvre ses portes pour me laisser sortir, le 17 janvier 1941. On m'emmène aussitôt à Gordon Street, un des locaux alloués aux Forces Françaises Libres à Londres. Il y a là un bureau de recrutement.
"Dans quelle arme voulez-vous servir?" Pas dans l'infanterie, bien sûr: ces masses engluées dans la glaise des tranchées. Je n'ai pas oublié les récits de la guerre de 14-18. J'aime bien la mer, mais qu'en verrais-je lorsque la Royale m'aura enfermé dans un de ses gros monstres?
Je me vois plutôt oiseau survolant la bataille, choisissant mon ennemi - lui et moi sommes tous deux chevaleresques, comme dans le film La Grande Illusion - le mettant hors de combat, et rentrant à ma base, où on peut prendre une douche. Ou bien si c'est moi qui suis descendu, Eric von Stroheim m'invite à souper au mess des officiers allemands, avant de m'envoyer dans la forteresse d'où je m'échapperai! Je m'engage à servir dans les Forces Aériennes Françaises Libres pour la durée de la guerre, plus trois mois. J'ai le numéro 30.591"

Mais toute la suite de son récit et tous les témoignages le concernant, montrent qu'il a bien servi en France pour le BCRA


Maurice de Cheveigné

www.corpusetampois.com 

Laurent le mardi 11 août 2009 - Demander un contact


Dans "Alias Caracalla" de Daniel Cordier

Page 277

" Deux de mes nouveaux camarades deviennent vite des amis: Maurice de Cheveigné et Denis Rake  .
Cheveigné est un Parisien de mon âge, né au mois d'août comme moi. Après avoir interrompu ses études, il a été obligé de gagner sa vie comme apprenti à l'usine Breguet, en région parisienne. À l'approche des Allemands, il a été évacué à Toulouse avec le personnel.
Refusant l'armistice, il a décidé, avec des camarades, de rejoindre l'Angleterre en passant par l'Espagne. Interné au camp de Miranda, il a rejoint Londres dès sa libération. Après avoir végété à Old Dean, il a été recruté par le BCRA grâce à sa qualité de radioamateur. C'est un virtuose du « tititi-tatata ».
Nous ne sommes pas dans la même classe, mais la dizaine de Français égarés au milieu d'une centaine d'étrangers est naturellement solidaire. Son humour, sa gentillesse, son charme en font un compagnon idéal, toujours prêt pour l'aventure. Joli garçon, il sait en outre jouer de ses avantages auprès des petites Anglaises, qui en raffolent. "

Jacques Ghémard le samedi 30 mai 2009 - Demander un contact


Maurice Le Riche de Cheveigné

"Et ce passeport dans ta poche au nom de Maurice Le Riche de Cheveigné? C'est celui d'un copain dont j'ai été accidentellement séparé." La photo qui y figure date d'il y a 5 ans, de mon voyage en Angleterre alors que j'avais quinze ans. Le gardien rigole, mais accepte. On nous fourre dans une cellule pour la nuit. Grosse porte qui se ferme. Bruit de serrure. Je suis vraiment en prison.

Laurent Laloup le dimanche 12 août 2007 - Demander un contact


Maurice de Cheveigne

"Radio Libre
La vie d'un radio clandestin en France pendant la dernière guerre:
la débâcle de 1940, la fuite de France, la prison en Espagne,
l'entraînement en Angleterre, le parachutage, la radio clandestine
à Lyon (au service de Jean Moulin) et dans le Nord, l'arrestation,
la prison a Loos-lès-Lille, le camp de concentration à Sachsenhausen.

Le livre est ici  . Il est tiré d'un manuscrit laissé à sa mort par Maurice de Cheveigné. Les fichiers d'origine en format RTF, peuvent être récupérés par FTP. Respectez les conditions du copyright. Quelques mots de présentation du livre sont dans Préface; les quelques changements faits par rapport au manuscrit sont décrits dans avertissement. . "

Laurent Laloup le dimanche 12 août 2007 - Demander un contact

Dernière mise à jour le jeudi 10 mars 2016

 

Vous pouvez à tout moment obtenir la rectification des données, vous concernant, inscrites dans cette base qui est déclarée sous le n° 1137942 auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté



fiche.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 1 5 2019  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.48 s  7 requêtes