Bedros Krikor Pirlian - Les Français Libres

Les Français Libres, de juin 1940 à juillet 1943

 
Accueil
 
Presentation
Liste des Français Libres
Recherche même nom
Recherche déces même jour
Ajout d'un Français libre
Liste du SHD
Liste Chaline
Liste Ecochard
 
Contact
 
 

Un Français Libre parmi 62924
 

Bedros Krikor Pirlian



Naissance : 16 septembre 1921 - Istanbul, Turquie

Activité antérieure : ouvrier / artisan

Nationalité : Arménien

Engagement dans la France Libre : Tunisie en juin 1943

Affectation principale : Terre Leclerc - Afrique / RMT

Grade atteint pendant la guerre et spécialité : 1c

Décès à 86 ans - 20 novembre 2007 - Nice (06)

Dossier administratif de résistant : GR 16 P 480132

Dans la liste d'Henri Ecochard V40 : ligne 41908

Contribuez à son livre ouvert !

Ouvert à tous pour exprimer vos sentiments, évoquer vos souvenirs, préciser son parcours, sa vie, poser des questions, citer des livres, des articles, des sites, déposer des documents, photographies, ...

Votre nom Votre e-mail il restera caché

Titre de la contribution

Texte de la contribution

Une image (gif ou jpg) sur votre ordinateur

Et pour prouver que vous n'êtes pas un robot : 3 multiplié par 7 =  ?


Bedros Krikor Pirlian - son Livre ouvert !
 

Ami de son fils Gabriel

Cela fait presque 50 ans que nous sommes amis avec son épouse Jacqueline
Des amis exceptionnels. Et ce n'est qu'hier 21/07/2022 que Gaby nous a montré une photo de son père et ses médailles dont la Légion d'honneur au titre de la 2eme DB.
Chapeau Bas pour ces gens modestes qui ont servi la France pour notre liberté !
Un exemple à révéler alors que beaucoup de valeurs,se delitent,

Maréchal le vendredi 22 juillet 2022 - Demander un contact

Recherche sur cette contribution


Nom : PIRLIAN
Prénom : Bedros Krikor
Sexe : M
Jour de naissance : 16
Mois de naissance : 09
Année de naissance : 1921
Code insee naissance : 99208
Commune de naissance : Pera
Pays de naissance : TURQUIE
Jour de décès : 20
Mois de décès : 11
Année de décès : 2007
Code insee deces : 06088
Commune de décès : Nice
Pays de décès : FRANCE

Fichiers des personnes décédées établi par l'INSEE

Laurent Laloup le vendredi 08 janvier 2021 - Demander un contact

Recherche sur cette contribution

Réponse :

Beyoğlu est un district d'İstanbul situé sur la rive européenne du Bosphore et séparé de la vieille ville (péninsule historique de Constantinople) par la Corne d'Or.
Il est connu sous le nom de Pera (l'autre côté en grec) au cours du Moyen Âge, et ce nom est resté en usage jusqu'au début du xxe siècle et la mise en place de la République turque.


la NUEVE

Assis sur le canon du SANTANDER de la 3eme section il me semble reconnaître Krikor PIRLIAN



Cliquez pour agrandir

SANCHIS le dimanche 20 mars 2016 - Demander un contact

Recherche sur cette contribution

Réponse :

Et au milieu de la photo, je reconnais Vicente Sanchis

Merci, belle photo !


Krikor Pirlian devant l'hotel de Ville de PARIS le 25 aout 1944

NALBANDIAN CHARLES le vendredi 15 juillet 2011 - Demander un contact

Recherche sur cette contribution


Krikor Pirlian devant l'hotel de Ville de PARIS le 25 aout 1944

Au centre le Capitaine Raymond DRONNE ,à gauche le Sergent Chef BERNAL Martin (alias BERNAL Garces); à droite le Lieutenant Amado GRANELL, et en arrière plan Krikor PIRLIAN

NALBANDIAN CHARLES le vendredi 15 juillet 2011 - Demander un contact

Recherche sur cette contribution


Krikor Pirlian

RMT 9e Cie
Décédé en 2008

90plan.ovh.net 

Laurent le lundi 17 mai 2010 - Demander un contact

Recherche sur cette contribution


Krikor Pirlian, matricule 6703 chez les Français Libres, chauffeur du capitaine Raymond Dronne commandant la 9ème compagnie du 3ème RMT

Krikor Pirlian reprendra sa profession de tailleur, à Nice, après la guerre

mapage.noos.fr/liberation_de_paris2 

Laurent le vendredi 04 décembre 2009 - Demander un contact

Recherche sur cette contribution


Extrait de : perso.orange.fr/barsamian  

Qui était Dikran Lorénian ?

Né le 13 janvier 1908 à Istanbul (Turquie), il arrive à Marseille en décembre 1922 avec ses parents, ses deux frères Vahé et Onnig et ses deux sœurs Régine, Serpouhie, et Eugénie Chakée. La famille s’installe provisoirement à Paris d’abord et à Sevran ensuite. Sa famille quittera plus tard la région parisienne et s’installera à Draguignan. En 1930 il se marie et s’établira comme crémier-fromager à Villejuif. Il fera son service militaire au 401e DCA et sera rappelé en septembre 1939. Le 3 octobre 1940 il est démobilisé. Le 30 janvier 1981, il reçoit la Médaille de la Ville de Paris (échelon vermeil) décerné par Jacques Chirac puis, le 31décembre 1982, la Médaille Commémorative France de la guerre 1939-45 (barrette France). Proposé pour l’ordre de la Légion d’honneur des années après, pour " ses paroles de persuasion, son à-propos et sa témérité. Enfourchant une motocyclette et précédant crânement la colonne commandée par le capitaine Dronne, il guida ce dernier de la Porte d'Italie à la Place de l’Hôtel de Ville, en contournant les chicanes et les résistances allemandes. Ainsi grâce à cet acte de courage, toutes pertes d’hommes et de matériels ont été évitées. " L’agent occasionnel qu’il fut, rejoignait les centaines de résistants d’origine arménienne qui avaient rejoint les Forces Françaises Libres. Comme Kirkor Pirlian1 qui se trouvait au mÍme moment lors de cette première incursion de la libération de Paris aux côtés du capitaine Dronne.

Revoyons ses états de service : engagé vo-lontaire dans la légion étrangére pour combattre l’ennemi en 1942. Il fait la campagne de Tunisie, est blessé et évacué sur Oran. Sitôt remis de ses blessures, il rejoint les Corps-Francs d’Afrique sous les ordres du colonel Pitch ; il part ensuite au Maroc o_ il participe à la formation le la 2e Division Blindée du général Leclerc. Puis il passe en Angleterre, débarque en Normandie le 1er ao°t 1944 et participe au combat pour la libération d’Alençon. Puis c’est la ruée sur Paris avec la colonne du capitaine Dronne le 24 ao°t un jour avant l’arrivée de la 2e D.B. et les forces alliées. Il participe ensuite à la libération de Strasbourg et plus tard à la prise de Bertchesgarten, le nid d’aigle de Hitler.

En septembre 1945, il est démobilisé avec le sentiment du devoir accompli. Il est titulaire de nombreuses décorations, et a été fait il y a maintenant cinq ans, Chevalier de la Légion d’Honneur. Il habite toujours à Nice, o_ il ne manque aucune des manifestations patriotiques, il est porte-drapeau des anciens de la 2e D.B., et n’oublie jamais d’apporter son drapeau lors de la commémoration du génocide des Arméniens le 24 avril. Ainsi, deux Arméniens se sont croisés au mÍme endroit, dans des positions différentes sans se connaÓtre, et participèrent à la libération de Paris.

M. Dikran Lorenian est décédé depuis 1998. Il était le frère aÓné de Vahé Lorénian récemment décédé, et de Régine Djévisian, bien connue dans la communauté arménienne de la Côte d’Azur, décédée elle aussi en avril 2000. De toute la fratrie de Dikran, il ne reste que Eugénie de Baudus, née Lorénian, résidant à Cannes.

Gaspard KAYADJANIAN

Laurent laloup le lundi 01 janvier 2007 - Demander un contact

Recherche sur cette contribution

Dernière mise à jour le vendredi 22 juillet 2022

 

Vous pouvez à tout moment obtenir la rectification des données, vous concernant, inscrites dans cette base qui est déclarée sous le n° 1137942 auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté





fiche.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 28 1 2024  Hébergé par Nuxit  Temps entre début et fin du script : 0.72 s  8 requêtes