Les Français Libres, de juin 1940 à juillet 1943

 
Accueil
 
Presentation
Liste des Français Libres
Recherche même nom
Recherche déces même jour
Contact
Ajout d'un Français libre
Liste du SHD
Liste Chaline
Liste Ecochard
 
 

Une Française Libre parmi 61387
 


Cliquez !

Edith Jeanne Stuart Anderson épouse Renault



Naissance : 26 avril 1910 - Paris 17e

Point de départ vers la France Libre : Metropole

Engagement dans la France Libre : en aout 1940

Affectation principale : Résistance intérieure / CND Castille

Grade atteint pendant la guerre : P2

Décès : 17 septembre 1990 - Lannion (22)

Dossier administratif de résistant : GR 16 P 558099

Epouse de Gilbert Renault 


Contribuez à son livre ouvert !

Ouvert à tous pour exprimer vos sentiments, évoquer vos souvenirs, préciser son parcours, sa vie, poser des questions, citer des livres, des articles, des sites, déposer des documents, photographies, ...

Votre nom Votre e-mail il restera caché

Titre de la contribution

Texte de la contribution

Une image (gif ou jpg) sur votre ordinateur

Et pour prouver que vous n'êtes pas un robot : 2 plus 1 =  ?


Edith Jeanne Stuart Anderson épouse Renault - son Livre ouvert !
 

Acte de naissance



Cliquez pour agrandir

Jacques Ghémard le samedi 21 mars 2020 - Demander un contact


Que d’erreurs!!!!!!!!!

Renault le samedi 21 mars 2020 - Demander un contact

Réponse :

Il ne tient qu'à vous de m'aider à les corriger. Donc, quelles erreurs ?


Union des Parents à Neuilly sur Seine 



Cliquez pour agrandir

Laurent Laloup le dimanche 08 décembre 2019 - Demander un contact

Réponse :

Donc Stuart ou Stewart est un prénom puisque le père s'appelait John Anderson et la mère Jane Kindness Halket


Laurent Laloup le dimanche 08 décembre 2019 - Demander un contact


" Isidore Legouix est le fils aîné de l'éditeur et libraire musical Onésime Legouix (1809-1867). Le commerce de son père, qu'il avait ouvert au début du règne de Louis-Philippe Ier, était situé au numéro 4 de la rue Chauveau-Lagarde, dans le huitième arrondissement. Cette librairie musicale fut reprsie par son fils cadet Gustave Legouix (1844-1916), puis par le fils de ce dernier, Robert Legouix. En 1960, ce magasin, à l'enseigne « Libraire Musicale R. Legouix », subsistait toujours à la même adresse (Place de la Madeleine)."

Reste à trouver l'acte de naissance de Marie-Christine Legouix à Paris 8e probablement, avec mention de son mariage peut être ...

Jacques Ghémard le dimanche 08 décembre 2019 - Demander un contact

Réponse :

Pas en 1873-1882 Paris 8e ni 1883-1892 ni 1860-1872 ( des Legoux, pas de Legouix)

Son frère  Robert Legouix (1889-1955)
Naissance : Paris (France), 10-12-1889

Paris, mais quel arrondissement ? Pas dans le 16e pas dans le 1er pas à Neuilly

Dans le 9e, le 24 novembre 1885 pour Marie Christine Louise !

Mariée à Neuilly le 15 février 1909 ... avec James Stewart Anderson


" Après les imprudences de Phoebus et l’arrestation de quatre radios, Rémy rentre en France pour réorganiser les transmissions. Pour les courriers volumineux (plans/documents) à destination de l’Angleterre (ou vice versa pour la livraison d’armes, des liaisons maritimes et aériennes sont indispensables. Des liens se créent avec « l’Organisation Civile et Militaire (OCM) »), en rapport avec « l’EMPTT », et offrent la possibilité d’avoir des véhicules et de circuler, jour et nuit, dans toutes les zones. Par ailleurs, Rémy achète un vieux bateau de pêche « Les Deux Anges » qui, dès le 20 mai 1942, fait sa première liaison.
L’arrestation de Capri, suivie de sa trahison, entraîne des arrestations dont celles, le 13 juin 1942, de Maisie et Isabelle, deux des sœurs de Remy venues lui prêter de l’aide à la centrale. L’ordre est alors donné à Remy de rentrer en Angleterre avec sa famille. Le 17 juin 1942, Leger, Remy, Edith, les trois aînés et le petit dernier, embarquent sur « Les Deux Anges » qui, après un contrôle léger à la sortie du port (c’est, heureusement, le bateau précédent qui a été fouillé), rejoint la « Marie Louise » au large de Grenan. Courrier et passagers y sont transférés et, la nuit passée, la « Marie Louise », redevenue N51, cingle vers les îles Scilly où, à l’arrivée, une vedette rapide MTB vient chercher les fugitifs qui vont être accueillis en héros par la Marseillaise.
Malgré la trahison de Capri, le cloisonnement, bien qu’imparfait, joue et « CND » tient. Le 15 août 1942, la mère de Remy est arrêtée avec ses filles Hélène, Jacqueline, Madeleine et son fils Philippe. Toute la famille est enfermée à Fresnes et rejoint ainsi Maisie et Isabelle."

Jacques Ghémard le dimanche 08 décembre 2019 - Demander un contact


"...Stuart est en fait son 3e prénom"

Peut-être pas : 

Laurent Laloup le dimanche 08 décembre 2019 - Demander un contact

Réponse :

Quelle horible époque ou les femmes disparaissaient entièrement derrière leurs époux ! Il faut donc comprendre que "James Stuart-Anderson" désigne l'épouse de James Stuart-Anderson et donc Marie-Christine le Gouix  qui d'après cette généalogie est l'épouse de James Stuart ANDERSON, Stuart étant son 2e prénom qu'il aurait transmis à sa fille. Il faudrait trouver une généalogie plus complete de Marie-Christine le Gouix


Mis en ligne par : fchampion
Commune :Lézardrieux
Cimetière de KermousterZone géographique :Côtes d'Armor, France



Cliquez pour agrandir

Laurent Laloup le dimanche 08 décembre 2019 - Demander un contact


Table des mariages à Neuilly-sur-Seine (92)

Ou l'on voit que Stuart est en fait son 3e prénom



Cliquez pour agrandir

Jacques Ghémard le dimanche 08 décembre 2019 - Demander un contact


" Le 15 mars 1928, Gilbert rencontre, lors d’une soirée, Édith, fille d’un Écossais plein d’humour, James Anderson, buveur invétéré de whisky, et d’une mère bretonne, Marie-Christine Legouix. Blonde, mince et souriante, Édith enflamme le cœur du jeune homme, qui peut après demande sa main à la future belle-famille. Cependant, la séparation guette les amoureux, car Gilbert doit occuper un poste au Gabon. Au bout de quelques mois, estimant ses revenus insuffisants, il quitte la Banque pour se lancer dans l’exploitation forestière. Souhaitant surtout revoir Édith, il revient en France, où sa fiancée et sa mère l’attendent à La Rochelle. Les deux jeunes gens se marient à l’église Saint-Pierre de Neuilly, le 19 septembre 1929. Quelques semaines plus tard, ils partent pour le Gabon, à Libreville, accompagnés de Marie, l’aînée des Renault. Édith, qui contracte le paludisme, doit être rapatriée en France, tandis que les bénéfices de la société tournent à la faillite. Gilbert rentre également en France en août 1930. Les difficultés financières s’accumulent, le jeune ménage se trouve dans l’obligation de vendre l’appartement acquis depuis peu. Les parents d’Édith accueillent le couple chez eux. Gilbert fait divers métiers (livreur de viande, vendeur d’informations aux journaux, assureur…) et commet bien des imprudences qui exaspèrent ses banquiers, ainsi que sa belle-mère… En revanche, il donne à Édith de beaux enfants : Catherine en 1930, Jean-Claude en 1931, Jean-Luc en 1933, Cécile en 1935 et Manuel en 1939. Au total, le couple Renault aura huit enfants.
[...]
Après de longues recherches, il décroche une place de chef de service commercial à la Compagnie générale de garantie, spécialisée dans les questions fiduciaires. Malheureusement, il se dispute avec son chef de service, après quoi il adresse sa démission. La cohabitation avec la belle-famille s’étant détériorée, il fait replier ses enfants et sa femme au sein de la famille Renault, à Vannes. Quant à lui, il part pour Paris, afin de lancer avec des amis fortunés une affaire de production de films. Les fonds affluent rapidement, si bien qu’il installe rapidement sa famille dans un hôtel particulier, rue Jean-Goujon, avec chauffeur et gouvernante. Les vedettes se pressent à ses bureaux, dont Mistinguett, Elvire Popesco, Erich von Stroheim, Sacha Guitry… Menant la belle vie, il adore côtoyer les célébrités du cinéma, tandis que sa femme Édith souffre en silence, car réservée et prudente, elle se méfie des courtisans intéressés. En 1937, un premier film, Les Perles de la Couronne, de Sacha Guitry, remporte un énorme succès. Hermétique à des conseils de prudence, Gilbert monte l’année suivante, avec Abel Gance, une nouvelle version du film J’accuse! réalisé une première fois au lendemain de la Grande Guerre de 1914-1918. Le film est une catastrophe financière qui engloutit toutes les économies du ménage. Lâché par tous ses associés, il est aux abois, doit se séparer des biens qui lui sont chers, dont le piano d’Édith. Accablé, le couple se trouve à la dérive.
Le 6 août 1934, jour de son anniversaire, Gilbert entre dans un café, place de l’Alma, pour s’offrir un dernier plaisir, un paquet de cigarettes, valant sept francs. Il donne son dernier billet de cent francs à la buraliste qui, se trouvant sans monnaie, lui rend en contrepartie plusieurs billets de la Loterie nationale. Le lendemain, à sa grande stupéfaction, Gilbert découvre que l’un de ses billets, portant le numéro 779599, lui permet de gagner le gros lot d’un montant de cinq millions de francs, somme considérable pour l’époque. La famille Renault, réduite à la misère, redevient subitement riche en l’espace d’une journée! Gilbert et Édith passent une nuit à remplir des chèques pour éponger leurs dettes dont certaines remontent à plusieurs années.
[...]
Gilbert fait la connaissance de Maurice Schumann, qui chaque soir à la radio de la BBC galvanise l’esprit de résistance des Français. C’est par son intermédiaire que Gilbert peut parler un soir à la BBC, annonçant ainsi à sa femme qu’il est bien arrivé en Angleterre, sans bien entendu décliner son identité. Édith, qui écoute radio Londres tous les soirs, est stupéfaite et bouleversée d’entendre une voix anonyme qui lui est si chère.

Jacques Ghémard le dimanche 08 décembre 2019 - Demander un contact

Dernière mise à jour le samedi 21 mars 2020

 

Vous pouvez à tout moment obtenir la rectification des données, vous concernant, inscrites dans cette base qui est déclarée sous le n° 1137942 auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté



fiche.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 31 8 2020  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.31 s  8 requêtes