Les Français Libres, de juin 1940 à juillet 1943

 
Accueil
 
Presentation
Liste des Français Libres
Recherche même nom
Recherche déces même jour
Contact
Ajout d'un Français libre
Liste du SHD
Liste Chaline
Liste Ecochard
 
 

Un Français Libre parmi 57690
 


Cliquez !

Roger Flamand



Naissance : 4 décembre 1920 - Mézières (08)

Point de départ vers la France Libre : Metropole

Passage en Espagne : ? 1943

Engagement dans la France Libre : Algerie en juin 1943

Affectation principale : FAFL / parachutistes

Décès : 10 janvier 2010 -

Dossier administratif de résistant : GR 16 P 225191

Contribuez à son livre d'or !

Ouvert à tous pour exprimer vos sentiments, évoquer vos souvenirs, préciser son parcours, sa vie, poser des questions, citer des livres, des articles, des sites, déposer des documents, photographies, ...

Votre nom Votre e-mail il restera caché

Titre de la contribution

Texte de la contribution

Une image (gif ou jpg) sur votre ordinateur

Et pour prouver que vous n'êtes pas un robot : 7 multiplié par 2 =  ?


Roger Flamand - son Livre d'or !
 

J'ai connu ce grand ancien !

J'ai eu l'honneur de connaitre ce grand ancien à l'UNP 21 où nous avions reçu Bigeard avec le Lions Club de Dijon ! Puis à Pau dans le projet et la réalisation avec l'association du musée des parachutistes !, Un homme d'une grande humilité comme tous ces grands soldats !
Ici sur la photo, le second à gauche, je suis le moustachu à la droite de Bigeard !

Jacques Daniel DELAIRE le mardi 04 juin 2019 - Demander un contact


Revue de la Fondation de la France Libre - Mars 2010

" Notre camarade Roger Flamand, ancien du 3ème SAS vient de faire son dernier saut à 89 ans.
Les honneurs militaires lui ont été rendus le 15 janvier par l'école des troupes aéroportées avec son drapeau et un détachement d'honneur. Cette cérémonie a été suivie d'un éloge funèbre du colonel Achille Muller, son camarade de combat, en l'église Saint Jacques de Pau, dont nous avons relevé les principaux passages.
Né le 4 décembre 1920 à Charleville-Mézières, Roger suit ses études à Dijon. Après la défaite, il effectue un séjour à jeunesse et montagne et décide de rejoindre la France libre par l'Espagne. Arrêté, il est libéré après des mois dans les geôles espagnoles. Arrivé à Casablanca, il s'engage dans l'armée de l'air et il est affecté au 3ème bataillon de l'Infanterie de l'air (futur 3èmeRCP).

Arrivé en Grande-Bretagne avec son unité, intégrée au «Spécial Air Service», il subit un entraînement intensif en vue des missions futures. Caporal, il participera ainsi, en juillet 1944, à la mission Dickens commandée par le capitaine Fournier en Vendée puis en avril 1945 à celle de Amherst en Hollande. La guerre terminée, avec le grade de sergent, il entre à l'école mili­taire interarmes de Coëtquidan et en sort sous-lieutenant
Poursuivant sa carrière dans l'armée, il est affecté à l'école de Pau comme moniteur et instructeur combat de 1947 à 1951, avant de partir pour l'Indochine de 1951 à 1954 où pour fait d'arme exceptionnel, il est fait Chevalier de la Légion d'Honneur. Rentré en France, il commande le camp de Cercottes - école du Service Action (SDECE) jusqu'en 1959. Après deux ans en Algérie au commandement du DATO, il passe aux services de renseignements (SDECE) de 1964 à 1966 qu'il quitte, pour une mission de deux ans en Côte d'Ivoire, comme conseiller technique. A son retour, après un dernier commandement dans un régiment, il accède par anti­cipation à la retraite en 1971 avec le grade de colonel.
Retiré à Labussière-sur-Ouche, il devient maire du village avant de se retrouver définitivement à Pau où il assume la présidence de l'Amicale SAS pour la région. Il assure aussi la gestion du musée national des parachutistes tout en devenant, par son écriture, l'un des principaux témoins transmettant la mémoire des paras français du « Spécial Air Service ».
Grand Officier de la Légion d'Honneur, Croix de guerre 39/45 et des TOE, Croix de la valeur militaire, titulaire de 8 citations, Roger flamand a été un combattant exceptionnel et une des principales références du combat des SAS français. "

Laurent le lundi 29 mars 2010 - Demander un contact


Disparition Roger Flamand, SAS de la France Libre

secretdefense.blogs.liberation.fr 

" Décédé le 10 janvier, à l'âge de 89 ans, le colonel Roger Flamand, ancien SAS de la France libre, est enterré aujourd'hui [15/01/2010] à Pau, la maison mère des parachutistes.

Né le 4 décembre 1920, Roger Flamand s'engagea dans les parachutistes de la France libre, qui appartenait alors à l'armée de l'air. Il rejoint le 3td SAS (3ème RCP), régiment avec lequel il participe à deux opérations. Comme caporal, il participe à la mission Dickens, en étant largué avec un stick sur la Vendée, dans la nuit du 28 au 29 juillet 1944, derrière les lignes allemandes. Puis, comme sergent, il est engagé dans l'opération Amherst, en avril 1945. Les SAS français sautent alors en avant des troupes canadiennes pour se saisir de la Hollande et éviter que les Allemands ne noient le pays en ouvrant les digues. En 1945, il rejoint Coetquidan dont il sort officier de la promotion Victoire. Il poursuit sa carrière chez les paras, rattachés désormais à l'armée de Terre, comme instructeur à Pau, au 18 ème BPC, puis au 11ème Choc. Il participe aux guerres d'Indochine et d'Algérie, avant de quitter l'armée en 1971, avec le grade de colonel.

Grand croix de la Légion d'Honneur, Roger Flamand était l'auteur de plusieurs ouvrages, dont "les paras de la France libre" (Presses de la Cité). "

Jacques Ghémard le samedi 16 janvier 2010 - Demander un contact

Dernière mise à jour le mardi 04 juin 2019

 

Vous pouvez à tout moment obtenir la rectification des données, vous concernant, inscrites dans cette base qui est déclarée sous le n° 1137942 auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté



fiche.php PHPisé et MySQLisé par Jacques Ghémard le 1 5 2019  Hébergé par PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.43 s  7 requêtes